Contre-Regards

par Michel SANTO

Chronique de Narbonne. Le Groupe des Élus Responsables se crashe au Grand Narbonne!

images

Le «Groupe des Élus Responsables» (G.E.R), celui qui rassemble toute la Droite et ses candidats aux élections départementales, dans l’Aude, vient de se «crasher» sur le vote du budget primitif du Grand Narbonne . À trois jours du premier tour! Avec 50 voix pour, 30 contre et une abstention, Jacques Bascou gagne 7 voix, à droite, depuis son élection à la présidence du Grand Narbonne à une très courte majorité. On se souvient, peut-être, qu’à cette époque, j’avais pronostiqué cet élargissement du groupe majoritaire à celui du maire de Leucate, Michel Py, lors de votes budgétaires ou programmatiques.

Donc rien pour m’étonner, sinon que je pariais plutôt sur une «abstention positive» afin de sauver les apparences d’une « union » tactique  avec Didier Mouly et son groupe à l’Agglo, pour ces  élections départementales. Il est vrai qu’avec un Henri Martin, candidat G.E.R, mais aussi et surtout le véritable « homme pivot » de la majorité de Jacques Bascou, qui jamais ne lui fera défaut, les obstacles, disons psychologiques, qui retenaient Michel Py et ses amis, ont fini, , lors de ce vote, par céder. Je n’écarte pas non plus le désir du maire de Leucate, à cette occasion, de faire payer à Didier Mouly, la facture des dernières élections municipales à Narbonne dont l’UMP ne s’est pas encore remise… Bref! Avec seulement 30 voix et des alliés aussi «subtils» que les maires d’Ouveillan et de Mailhac, notamment, il n’est pas certain que ce bloc dit d’ouverture ne finisse par se dissoudre, au Grand Narbonne, évidemment!

La politique, comme la guerre, est un art simple et tout d’exécution… Mais pas donné à tout le monde!

Mots-clefs : , , ,

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Commentaires (3)

  • Avatar

    Bernard-Mery de Vargas

    |

    oh la la, en te lisant je crois suivre un épisode inédit de House of Cards ou Game of Thrones ;-)

    Reply

    • Michel Santo

      Michel Santo

      |

      Et à lire ton commentaire, moi de me rendre compte de l’étendue de mon ignorance. Demain mon petit fils vient déjeuner , c’est un sportif de haut niveau, spécialité jeux vidéos, sur ce terrain imbattable. Je vais lui faire ce plaisir de m’instruire sur le sujet…

      Reply

  • Avatar

    Alphonse MARTINEZ

    |

    Merci Michel pour la pertinence de tes propos . Il se dégage une certaine logique de ce vote lorsque l’on connaît ceux qui ont concocté le budget .

    Reply

Laisser un commentaire

Articles récents

Narbonne ! Municipales2020 : Samedi, rue Droite,  je me trouvais face au collectif Narbonne XXI…

Narbonne ! Municipales2020 : Samedi, rue Droite, je me trouvais face au collectif Narbonne XXI…

      C’était Samedi. Après une petite station devant l’admirable vitrine de Brice Sarda, je reprenais ma «course» quotidienne et remontais vivement vers la place du Forum. U[Lire la suite]
Un coup de coeur et quatre coups de gueule…

Un coup de coeur et quatre coups de gueule…

        19 Octobre. 17h 15, je prends la rue Droite — qui ne l'est pas — au départ de la place de l'Hôtel de Ville  pour attaquer mon grand tour urbain quotidien[Lire la suite]
Municipales2020 ! À Gruissan — et ailleurs ? — Codorniou se jette à l'eau !

Municipales2020 ! À Gruissan — et ailleurs ? — Codorniou se jette à l'eau !

      Codorniou rompt enfin un lourd silence qui mettait les électeurs de Gruissan, ses concurrents éventuels et les commentateurs du mundillo politique narbonnais dans un état proc[Lire la suite]
Narbonne ! Municipales2020 : Monsieur Daraud veut épurer notre petite cité !

Narbonne ! Municipales2020 : Monsieur Daraud veut épurer notre petite cité !

  Monsieur Daraud veut épurer notre petite ville. Les SDF la salissent, leurs chiens chient et puent. « Il faut les enjamber pour entrer dans les commerces du centre-ville. » Ce sont des « ind[Lire la suite]
L’ai-je déjà dit ? J’apprends à voir. Oui, je commence.

L’ai-je déjà dit ? J’apprends à voir. Oui, je commence.

          « L’ai-je déjà dit ? J’apprends à voir. Oui, je commence. Cela va encore mal. Mais je veux employer mon temps. Je songe par exemple que jamais encore je[Lire la suite]
À quoi bon inventer des histoires, les mots n’y suffiront jamais.

À quoi bon inventer des histoires, les mots n’y suffiront jamais.

  2. J’allais donc sur une plage de sable fin dont je tairai ici le nom, pour encore tenter de vivre, dans ce moment d’écriture, l’illusoire après midi d’un monde rythmé par des images et de[Lire la suite]
  
2006-2019 © Contre-Regards
Conçu par OnEric Studio
 
%d blogueurs aiment cette page :