Contre-Regards

par Michel SANTO

Chronique de Narbonne. Non! le Qatar n’a pas l’intention d’investir dans le RCNM…

images

Depuis le début de cette affaire où le RCNM se trouve au coeur d’un enjeu politico-sportif et financier, je ne cesse de dire et d’écrire que, contrairement à ce qui est régulièrement et abondamment colporté par la presse locale, comme encore lundi (et complaisamment rapporté par diverses “personnalités”  locales intéressées), le Qatar n’est en aucun cas partie prenante d’une éventuelle participation financière dans le club narbonnais. Tout investissement dans le sport, en France, venant du Qatar passe en effet par  l’actuel propriétaire du PSG. Et, dans cette société d’investissement, personne n’a jamais entendu parler de Jihad Manai, présenté pourtant, dans le petit “mundillo” narbonnais, comme un émissaire de fait de ce puissant fonds d’investissement moyen-oriental. Alors, qui est donc ce monsieur, et qui représente-t-il? “En fait, je suis président de plusieurs fonds d’investissement”, nous dit notre homme d’affaires français, interrogé par le Parisien (1) – Tiens donc! – mais, sans préciser lesquels… Pour ajouter ensuite, dans ce même entretien, que “le montage financier n’étant pas réalisé, je ne sais pas encore exactement si l’argent proviendra du fonds qatarien ou d’autres. Mais tout est légal. Qatar Investment Fund Corporation (QIF) est un fonds privé aux origines qatariennes. Il n’a rien à voir avec QSI et ce n’est pas un fonds gouvernemental.” Eh bien voilà! Je précise en outre, pour épicer ce dernier propos, qu’il suffit d’aller sur le site de ce QIF, comme je l’ai déjà rapporté dans un billet précédent, pour se rendre compte que derrière “cette vitrine internet” on ne trouve strictement rien de probant. Rien! sinon, après quelques recherches personnelles, que le-dit fonds est domicilié dans l’île de Man – un paradis fiscal – , que son capital, sa répartition, sa nationalité et ses propriétaires ne sont évidemment pas identifiés. Et que le nom de ce monsieur Manai  y est, lui, sur ce site, introuvable… Quant à l’accord qui aurait été acté avec R.Elsom, voici ce que cet émissaire auto-proclamé du Qatar, jusqu’à hier, en dit: “Nous organiserons une conférence de presse d’ici une dizaine de jours. Nous n’avons pas encore parlé des sommes qui seront engagées mais nous nous sommes serré la main.” Sic! Je ne suis pas dans l’intimité du président australien du RCNM, et ne sais donc pas s’ils se sont effectivement “serré la main”. Je ne puis donc ni infirmer ni confirmer les annonces tous azimuts de ce monsieur Manaï, comme je n’ai pas à me prononcer sur le contenu d’un  éventuel accord avec cet homme d’affaires, pour le moment en tout cas (le plus sage étant d’attendre la réaction de monsieur Elsom…) Mais devant tant d’approximations, de sous-entendus et de contre-vérités entendues et lues dans la presse et les réseaux sociaux, il m’a semblé  utile d’apporter, encore une fois, un petit peu de clarté dans une affaire aux contours financiers disons flous, pour ne vexer personne…

(1) “Narbonne et le mirage qatarien”, édition du 7 décembre du Parisien, en lien en cliquant sur (ici)

Mots-clefs : , , ,

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Laisser un commentaire

Articles récents

Narbonne ! Municipales2020 : la piqure de rappel du PCF à ses électeurs et alliés…

Narbonne ! Municipales2020 : la piqure de rappel du PCF à ses électeurs et alliés…

        L’on ne saurait reprocher aux communistes narbonnais de la constance dans l’expression publique de leur stratégie politique. Pour eux, l’apolitisme – le terme apa[Lire la suite]
Scènes de la vie narbonnaise et d'ailleurs : un spectacle qui réveille toujours en moi un profond sentiment d’hostilité envers mes semblables…

Scènes de la vie narbonnaise et d'ailleurs : un spectacle qui réveille toujours en moi un profond se

            Il est 10 heures 30, ce matin. À travers la grande baie de mon bureau surplombant les toits, la place et les rues qui font ma géographie quoti[Lire la suite]
Affaire Griveaux : Dans certaines circonstances, un homme peut-il tout se permettre et tout détruire ?

Affaire Griveaux : Dans certaines circonstances, un homme peut-il tout se permettre et tout détruire

    Ce qu’a fait Monsieur Griveaux, alors qu’il occupait les fonctions de porte-parole du gouvernement, rattaché au Premier ministre : réaliser une vidéo révélant ses parties intimes à un[Lire la suite]
Narbonne ! Municipales2020 : Echos de campagne…

Narbonne ! Municipales2020 : Echos de campagne…

Narbonne. Hôtel de ville. « Deux grosses prises » pour madame Granier-Calvet, titrait l’Indépendant, l’autre jour. Lecture faite, ce n’était pas d’un concours de pêche aux thons dont il était rend[Lire la suite]
Narbonne ! Municipales2020 : Nul ! Nul ! et Nul…

Narbonne ! Municipales2020 : Nul ! Nul ! et Nul…

    Finalement, quand on y réfléchit bien, la politique se résume à une seule passion : le goût du pouvoir ; et l’assouvir suppose que, par celui (ou celle) qui l’éprouve, soient clairem[Lire la suite]
Scène de la vie narbonnaise (et d'ailleurs aussi) : Une terrasse place de l'Hôtel de Ville… et l'oubli !

Scène de la vie narbonnaise (et d'ailleurs aussi) : Une terrasse place de l'Hôtel de Ville… et l'oub

    Denis Carrière : café de la Paix. Capestang (34)    M. est un ami. Il me dit ne pas pouvoir rester assis à la terrasse d’un bistrot plus de 15 minutes ; et s’étonne toujours[Lire la suite]
  
2006-2020 © Contre-Regards
Conçu par OnEric Studio