Contre-Regards

par Michel SANTO

Chronique de Narbonne : nos élus et l’avenir du Département de l’Aude

La fin des Départements – non pas la circonscription administrative de l’Etat, qui restera, mais la collectivité territoriale – est donc fixée en 2020. La droite parlementaire ayant annoncé qu’elle ne voterait pas  la révision constitutionnelle  nécessaire pour supprimer cette tranche du mille-feuilles en 2014 ou 2015, la stratégie du gouvernement, s’il décide de poursuivre la réforme territoriale programmée, consiste à transférer toutes les compétences des Départements , à l’exclusion du bloc social , aux futures grandes Régions . Le devenir de ce bloc social , quant à lui, serait scellé en 2020 , ou avant ! l’hypothèse d’un transfert aux Caisses d’Allocations Familiales étant sur la « table »…  Parallèlement, les compétences et les périmètres des intercommunalités  seraient étendus, et leur coordination assurée par un conseil départemental.

Le schéma est simple et clair ! Mais à la question de savoir ce qu’ils en pensaient , nos élus du département de l’Aude ont répondu –l’Indépendant du 4 juin 2014– de manière confuse et volontairement alambiquée.À l’exception cependant de l’actuel président du Conseil Général , André Viola, de l’ancien, toujours sénateur, Marcel Rainaud, et de Roland Courteau, sénateur lui aussi, hostiles évidemment , par principe et intérêt, à la disparition programmée de ce qui justifie leur existence politique, et qui le disent nettement.

J’aurais aimé , par exemple , que Marie-Hélène Fabre et Jean Paul Dupré, députés PS, ne nous donnent pas l’impression d’ignorer le contenu de cette réforme en laissant entendre un « pourquoi pas ? » assorti de fausses interrogations sur le devenir du bloc social ; que Jacques Bascou, le président du Grand Narbonne, sans barguigner et sans réserves, soutienne cette modernisation de notre dispositif territorial; qu’Emmanuel Bresson, président départemental de l’UMP, ne fasse pas preuve d’hypocrisie en faisant l’impasse sur  l’obstruction parlementaire de son parti , pourtant favorable à la suppression des départements …

Bref, j’aurais aimé que nos élus en accord avec cette réforme prennent leur responsabilité , qu’ils  sortent de l’ambiguïté sur un sujet éminemment complexe. Comme moi, je l’espère toujours, les citoyens attendent d’eux des positions nettes et assumées. Le courage, en politique, n’est pas un vilain défaut ; il est au contraire un devoir impérieux, surtout dans la conjoncture critique que nous traversons où l’image des partis et des élus est très dégradée …

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Laisser un commentaire

Articles récents

Petit retour sur le dernier Radio Barques avec Didier Mouly, invité…

Petit retour sur le dernier Radio Barques avec Didier Mouly, invité…

Dans la dernière édition de Radio Barques, sur Grand Sud FM, nous recevions, en invité, le maire de Narbonne, Didier Mouly. Pas de surprise au plan politique ! Il a toujours dit qu'il serait candidat[Lire la suite]
Les "lumières" indiscrètes de Jacques Molénat sur les francs-maçons du Midi…

Les "lumières" indiscrètes de Jacques Molénat sur les francs-maçons du Midi…

Jacques Molénat, qui vit et travaille à Montpellier, vient de nous livrer son dernier ouvrage : "Voyage indiscret chez les Francs-Maçons du Midi". Un milieu que cet ancien journaliste connaît bien[Lire la suite]
La presse ! Chronique d'une mort annoncée ?!

La presse ! Chronique d'une mort annoncée ?!

          Bernard Lecomte note dans son blog qu'aux Etats-Unis, sur les 3.143 comtés qui composent le territoire, plus de 2.000 n’ont plus de quotidien local,[Lire la suite]
Madame Delga nous offre un menu racoleur, lourd et indigeste…

Madame Delga nous offre un menu racoleur, lourd et indigeste…

      Il y a des jours où l’envie me prend d’envoyer à mes élus régionaux aux manettes de l’Occitanie une bien belle et bien grosse tarte aux pignons sur la tête (symbolique,[Lire la suite]
Le bal masqué des municipales à Narbonne sera aussi celui du Grand Narbonne…

Le bal masqué des municipales à Narbonne sera aussi celui du Grand Narbonne…

            Samedi, nous recevions à Radio Barques Édouard Rocher, le maire radical de Coursan, (en même temps de gauche et de droite, depuis la fusion du[Lire la suite]
Toussaint, la Fête des Morts ! Le sens perdu du sacré…

Toussaint, la Fête des Morts ! Le sens perdu du sacré…

Cimetière de Bages d'Aude @michelsanto Hier, comme chaque année à Toussaint, nous sommes allés au cimetière de Peyriac-de-Mer nous recueillir quelques instants sur la tombe de la grand-mère patern[Lire la suite]
%d blogueurs aiment cette page :