Contre-Regards

par Michel SANTO

Chronique de Narbonne: Quatre questions à quelques élus, et non des moindres, de la région Languedoc-Roussillon…

le_faux_cul

Quatre questions directement inspirées de celles posées par Judith Capelier, membre du comité fédéral du PS de l’Hérault, à ses propres amis politiques:

Pourquoi les élus socialistes et apparentés du Conseil Régional du Languedoc-Roussillon, farouches frêchistes et eux-mêmes un temps exclus du PS, se liguent-ils contre le sénateur Navarro, Vice-Président et Président de groupe choisi par Frêche et confirmé par Bourquin?

Pourquoi donc les cris de vierges effarouchées des mêmes et d’autres  à propos du “camarade” Thévenoud , et comment ne pas être étonné de ne pas les avoir entendus (ou si peu, ou pas les mêmes) quand le Président de la Région Languedoc-Roussillon continuait à exercer ses mandats après qu’il eût été condamné à deux reprises par la justice.

Comment comprendre aussi la position des élus socialistes audois, notamment André Viola le président du Conseil général de l’Aude, et Éric Andrieu, conseiller régional et député européen, pourtant favorables à la fusion du Languedoc-Roussilon avec Midi-Pyrénées, en faveur de la candidature de Damien Alary à la présidence de la région Languedoc-Roussillon, qui , lui, au contraire, s’est engagé  à s’y opposer par tous les moyens?

Comment comprendre enfin des candidats au renouvellement de leur mandat de sénateur qui ostensiblement, jusqu’à dimanche, remisent aux oubliettes de leurs permanences les projets de réforme territoriale les concernant directement?

Bref ! Comment comprendre ces postures incohérentes sinon par l’absence de cohérence politique? Et comment ne  comprennent- ils pas que l’on puisse en faire état, les critiquer, pour tenter de conserver intacte la nôtre (de cohérence, politique et intellectuelle)? …

Mots-clefs : , , , , ,

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Commentaires (2)

  • Avatar

    Christian

    |

    Bonnes questions Michel, je te remercie de les avoir posées !
    Les réponses ne devraient sans doute pas tardées !!!!! humm..

    Reply

  • Avatar

    Alphonse

    |

    C’est bien , c’est clair ,c’est direct ,mais dans le langage politique ces questions sont anormales et jugées sans doute incorrectes par ceux qui sont censés répondre. Faut pas rêver ,faire leur est déjà extrêmement difficile, alors se découvrir serait trop dur et trop dangereux . Faut pas rêver ….

    Reply

Laisser un commentaire

Articles récents

Le régime de retraite de la SNCF et de la RATP pour tous ?!

Le régime de retraite de la SNCF et de la RATP pour tous ?!

      Dans la plupart des pays européens confrontés aux mêmes problèmes : diminution des actifs et augmentation de la population âgé, la réforme des « retraite » s’est faite sans[Lire la suite]
Scène de la vie narbonnaise : Des chiens et des hommes, rue du Pont Des Marchands…

Scène de la vie narbonnaise : Des chiens et des hommes, rue du Pont Des Marchands…

      C’était avant-hier soir dans la rue du Pont des Marchands. J’aurais pu ne pas les voir, mais les manifestations de joie d’une petite famille devant un homme assis à mêm[Lire la suite]
Quelques perles (et humeurs conséquentes) pêchées à la fin de la semaine dernière…

Quelques perles (et humeurs conséquentes) pêchées à la fin de la semaine dernière…

        Je lis ceci sur la page Facebook d'une professionnelle du Tourisme : "Idée de sortie pour ce WE : visite du concept innovant de " Lodge Boat" au port de Gruis[Lire la suite]
Scène de la vie narbonnaise : un soir des fééries de Noël, j'ai croisé un homme seul sur une chaise roulante…

Scène de la vie narbonnaise : un soir des fééries de Noël, j'ai croisé un homme seul sur une chaise

      Dans ma petite ville, nous avons un marché de Noël, comme partout ailleurs dans ce pays. Avec les mêmes baraques blanchâtres, les mêmes têtes du Père Noël, les mêmes marchandis[Lire la suite]
Scène de la vie narbonnaise : Elle était assise sous la véranda de ce bistrot du centre ville…

Scène de la vie narbonnaise : Elle était assise sous la véranda de ce bistrot du centre ville…

        Elle était assise sous la véranda de ce bistrot du centre ville où je m’étais installé pour y boire une tasse de café noir. Je l’observais, élégante et rêveuse, caress[Lire la suite]
Le temps n'est pas loin où vont revenir les langueurs universelles, les croyances à la fin du monde…

Le temps n'est pas loin où vont revenir les langueurs universelles, les croyances à la fin du monde…

    Depuis des mois, je ne lis plus que des correspondances, carnets, journaux d’auteurs : Flaubert, Gide, Malaparte, Renard, les Goncourt … (dernier achat chez mon bouquiniste : Les car[Lire la suite]
  
2006-2019 © Contre-Regards
Conçu par OnEric Studio
 
%d blogueurs aiment cette page :