Contre-Regards

par Michel SANTO

Chronique du Comté de Narbonne.

Hôtel de Ville de Narbonne

Hôtel de Ville de Narbonne

Vendredi 26 octobre de l’an 2012.

Mon oncle !

Il est des hasards de lecture… providentiels. Sur mon bureau, traîne, depuis mardi, la page 2 du Dépendant entièrement consacrée, si je puis dire, à la guerre des deux prétendants, pour l’heure, au fauteuil de Labatout, à côté de laquelle est ouverte cette lettre surlignée de Saint Paul aux Ephésiens : « …ayez beaucoup d’humilité, de douceur et de patience, supportez-vous les uns les autres avec amour ; ayez à cœur de garder l’unité dans l’Esprit par le lien de la paix. » Eh bien, ces deux là, mon oncle : Lemaillet et Molly, ne sont pas prêts à entendre ces sages paroles du génial Apôtre. Comme on dit dans les réunions dînatoires orchestrées par ton ami de la Brindille, entre magrets et cigares : « ça tombe ! ». Dans cette page deux donc, pour y contrer un Lemaillet au nœud de cravate trop serré sur un col italien trop ouvert, Dédé Molly y fait figurer Gourdès, son porte arbalète coiffé à la Tintin et armé d’un gourdin. Ce bonhomme, sous des airs pépères de précepteur à la retraite, éprouve à l’encontre du  couple que formaient alors Lemaillet et Lemonyais quand ils dirigeaient les affaires du Comté, une  vive agressivité. Il cultive le sentiment d’avoir subit leur mépris quand, à leurs côtés, il participait à sa gestion et en garde, depuis leur séparation, un profond et durable ressentiment. Nonchalant d’allure et de parole, sa plume peut être cinglante; dans cette page du Dépendant, elle renvoie le « parti oxygéné » à une affaire familiale spécialisée dans l’élaboration de « soupes à l’union…insipides et indigestes », entre autres gracieusetés culinaires. Autant dire que l’esprit des lieux, loin des tendres vertus évangéliques, barbotte plutôt dans d’aigres méchancetés politiciennes, mon oncle! Comme tu peux le constater, on est loin des conseils prodigués par l’apôtre des gentils ! Il est vrai que dans ce vaste champ de l’intrigue tout se cultive ; la vanité surtout, y compris celle des sots, la seule faute qui soit risible, dit ton ami Henry. Rions donc, mon oncle ! Bonne nuit…

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Laisser un commentaire

Articles récents

Mélenchon entre théâtre ce soir et télé réalité…

Mélenchon entre théâtre ce soir et télé réalité…

Le croquis de la semaine de Denis Carrière : Mélenchon "Entre théâtre ce soir et télé réalité "       Vous pouvez agrandir l'image en cliquant dessus. Tous les croquis et ca[Lire la suite]
Alain Perea se tire une balle dans le pied !

Alain Perea se tire une balle dans le pied !

  Narbonne, vendredi 23h 30   Depuis ce matin, Alain Perea se fait tirer comme un lapin sur les réseaux sociaux. À ses trousses, des milliers de "fusils" venus des quatre coins du[Lire la suite]
Vu d'Aude, monsieur Mélenchon, vous m'êtes apparu comme un homme sans principes et sans valeurs…

Vu d'Aude, monsieur Mélenchon, vous m'êtes apparu comme un homme sans principes et sans valeurs…

        Vu d'Aude, encore traumatisée par les catastrophiques évènements subis au début de cette semaine – une Aude, en certains de ses endroits, dévastée, où des famille[Lire la suite]
Dans l'Aude, le tragique et la douleur ont fait brutalement irruption…

Dans l'Aude, le tragique et la douleur ont fait brutalement irruption…

      Narbonne, le 16 octobre à 13 heures Depuis hier soir, ne me quitte plus ce sentiment du dérisoire et de l'insignifiance  de la "vie" politique telle que la rapportent [Lire la suite]
La branlée du RCNM à Valence fera-t-elle réfléchir les "Socios" et les "autres"…

La branlée du RCNM à Valence fera-t-elle réfléchir les "Socios" et les "autres"…

          "Sucette", le gourou des Socios du RCNM, a beau s'en "beurrer les noisettes", sortir la lame et pointer son équipe en lui retirant son aide financière, [Lire la suite]
Une prison à Perpignan, mais pas à Narbonne, ni à Lézignan...

Une prison à Perpignan, mais pas à Narbonne, ni à Lézignan...

        Fin de l'enfumage médiatico-politique sur l'édification d'une prison dans le Narbonnais d'abord, puis le Lézignanais ensuite. L'État vient de s'engager en eff[Lire la suite]
%d blogueurs aiment cette page :