Contre-Regards

par Michel SANTO

Chronique du Comté de Narbonne.

Hôtel de Ville de Narbonne

Hôtel de Ville de Narbonne

Vendredi 26 octobre de l’an 2012.

Mon oncle !

Il est des hasards de lecture… providentiels. Sur mon bureau, traîne, depuis mardi, la page 2 du Dépendant entièrement consacrée, si je puis dire, à la guerre des deux prétendants, pour l’heure, au fauteuil de Labatout, à côté de laquelle est ouverte cette lettre surlignée de Saint Paul aux Ephésiens : « …ayez beaucoup d’humilité, de douceur et de patience, supportez-vous les uns les autres avec amour ; ayez à cœur de garder l’unité dans l’Esprit par le lien de la paix. » Eh bien, ces deux là, mon oncle : Lemaillet et Molly, ne sont pas prêts à entendre ces sages paroles du génial Apôtre. Comme on dit dans les réunions dînatoires orchestrées par ton ami de la Brindille, entre magrets et cigares : « ça tombe ! ». Dans cette page deux donc, pour y contrer un Lemaillet au nœud de cravate trop serré sur un col italien trop ouvert, Dédé Molly y fait figurer Gourdès, son porte arbalète coiffé à la Tintin et armé d’un gourdin. Ce bonhomme, sous des airs pépères de précepteur à la retraite, éprouve à l’encontre du  couple que formaient alors Lemaillet et Lemonyais quand ils dirigeaient les affaires du Comté, une  vive agressivité. Il cultive le sentiment d’avoir subit leur mépris quand, à leurs côtés, il participait à sa gestion et en garde, depuis leur séparation, un profond et durable ressentiment. Nonchalant d’allure et de parole, sa plume peut être cinglante; dans cette page du Dépendant, elle renvoie le « parti oxygéné » à une affaire familiale spécialisée dans l’élaboration de « soupes à l’union…insipides et indigestes », entre autres gracieusetés culinaires. Autant dire que l’esprit des lieux, loin des tendres vertus évangéliques, barbotte plutôt dans d’aigres méchancetés politiciennes, mon oncle! Comme tu peux le constater, on est loin des conseils prodigués par l’apôtre des gentils ! Il est vrai que dans ce vaste champ de l’intrigue tout se cultive ; la vanité surtout, y compris celle des sots, la seule faute qui soit risible, dit ton ami Henry. Rions donc, mon oncle ! Bonne nuit…

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Laisser un commentaire

Articles récents

"Le Monde" déraille en annonçant "une mobilisation sociale d'ampleur" !

"Le Monde" déraille en annonçant "une mobilisation sociale d'ampleur" !

Le Monde n’est plus un journal de « référence ». Cela est désormais admis, même chez ceux qui comme moi, par nostalgie d’une époque où je me précipitais au kiosque du métro Solférino pour y acheter « [Lire la suite]
Carte postale : Un samedi matin au marché aux livres de Montpellier, le passé vint à ma rencontre…

Carte postale : Un samedi matin au marché aux livres de Montpellier, le passé vint à ma rencontre…

        Samedi, rendez-vous à Montpellier avec Jean-Claude et Francine, "des amis de plus de quarante ans" , – de mes premières années professionnelles  en région parisie[Lire la suite]
Quand "l'immobilier" est en bonne santé les départements se portent mieux !

Quand "l'immobilier" est en bonne santé les départements se portent mieux !

      Les départements se partagent cette année 11,5 milliards d'euros de droits de mutation à titre onéreux (DMTO) [1] perçus en 2017. 1,7 milliard d'euros de plus que l[Lire la suite]
Alain Perea, député LREM de l'Aude, était l'invité de Radio Barques : Décryptage !

Alain Perea, député LREM de l'Aude, était l'invité de Radio Barques : Décryptage !

        Samedi dernier, nous recevions, Jean Claude Julès et moi, sur Radio Grand Sud FM (Radio Barques), le député LREM de la deuxième circonscription de l'Aude, Ala[Lire la suite]
Il y a une évolution matri… [de nos sociétés] à définir, selon Emmanuel Todd !

Il y a une évolution matri… [de nos sociétés] à définir, selon Emmanuel Todd !

        On sait l'attention portée par l’historien et anthropologue Emmanuel Todd à l’éducation, à la famille et à la religion pour comprendre les sociétés contempora[Lire la suite]
Frappes en Syrie : On a les convergences que l'on mérite !

Frappes en Syrie : On a les convergences que l'on mérite !

        Mélenchon, Besancenot, et d'autres, veulent que les luttes convergent pour faire tomber ce gouvernement, les voilà convergents avec Philippot, Boutin, Dupo[Lire la suite]
%d blogueurs aiment cette page :