Contre-Regards

par Michel SANTO

Chronique Narbo-Martienne: L’Odyssée de l’espace public…


ob_5f2986_narbonne-365-cour-dans-le-palais-des-a

Cour de la Madeleine.


Comme tout territoire, Narbonne n’est pas entièrement lisse et homogène. Au contraire, c’est un agrégat de quartiers, d’ îlots qui ont leur histoire, leur style ainsi que leurs frontières invisibles. Promenez-vous par exemple rue Cabirol, puis bifurquez sur la place Cassaignol : vous avez traversé un espace très bref et vous voilà dans un changement total d’ambiance visuelle et sonore. Il y a comme bio-diversité appliquée à la Ville, où ce ne sont plus les espèces mais les espaces qui apparaissent, se développent, et où d’autres sont menacés ou en voie d’extinction.

Un des plus beaux espaces menacés, c’est la cour Saint Eutrope. Mais la nef inachevée de la Cathédrale, dans laquelle on peut se promener à ciel ouvert, est aussi un parking. Je renonce à trouver explicable cet état de fait, quand il touche le monument emblématique de Narbonne, et le plus visité. Une ville qui veut attirer le touriste doit renoncer à faire de son monument phare un parking. Surtout à une époque où partout ailleurs se garer en ville n’a jamais été aussi surveillé et minuté.

Je ressens la même incrédulité quand mes pas me conduisent place Cassaignol, la si belle place du Quartier de Bourg qui, délivrée de sa fonction de parking, pourrait devenir un poumon, un appel de charme pour ces rues où se donne à voir l’histoire médiévale de Narbonne.

Enfin, à mes yeux, le plus bel espace public qui doit être rendu aux Narbonnais et aux visiteurs, c’est la cour de la Madeleine. Située au cœur du domaine cathédral, ce n’est que de là que l’on peut admirer une tour Carolingienne – la tour Saint Théodard, les nobles façades du Palais Vieux, ainsi que le grandiose chevet de la Cathédrale. Outre sa beauté à couper le souffle, cet espace est une leçon d’archéologie et d’architecture médiévale. C’est la madeleine qui nous fait instantanément retrouver notre histoire.

Hélas elle n’est accessible qu’à l’occasion de certains festivals, et sert parfois de dépotoir pour des manifestations, offrant alors au visiteur du musée archéologique une vue ahurissante sur un des plus beaux ensembles médiévaux du Midi.

Bien sûr, beaucoup a été fait et est fait à Narbonne, il suffit de se rendre dans bien des communes voisines pour s’en rendre compte. Mais beaucoup reste encore à faire, pour atteindre à la réputation et au rayonnement à quoi elle peut prétendre dans le domaine patrimonial et culturel. Et à bien y réfléchir, il n’y a pas de raison que la collectivité soit en panne d’idées pour ces espaces dont la gestion lui revient, et qui sont la richesse de Narbonne.


 

Photo du haut: la cour de la Madeleine/ Photo du Bas : la cour Saint Eutrope

Mots-clefs : , , , , , ,

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Commentaires (6)

  • Avatar

    Nathalie MP

    |

    Merci pour ce beau ciel bleu et cette belle cathédrale qui nous aident à patienter en attendant l’été !

    Reply

    • Jakin Gura-Izan

      Jakin Gura-Izan

      |

      Avec plaisir, comme on dit à Toulouse !

      Reply

  • Avatar

    Elle

    |

    Je suis bien d’accord avec vous Jakin. La cour St Eutrope ne dépend-elle pas du Diocèse ou d’un organisme religieux ? Outre le fait qu’elle serve depuis le début de l’année de + en + souvent de parking, elle sert aussi de « cacatoire » aux chiens ce qui est scandaleux. Les gens n’ont aucun scrupule à faire déféquer leurs chiens devant une église et un lieu touristique. Une grille fermant les lieux et ouverte à heures fixes (pour les piétons) permettrait, peut être, une attitude plus respectueuse et pas de voiture du tout, hors évènement d’église.

    Reply

    • Jakin

      Jakin

      |

      Même si l’église est affectée au culte, la cour Saint Eutrope appartient à la ville. Bien d’accord avec vous aussi pour les déjections canines. Une grille, pourquoi pas ? Faite avec goût bien sûr, ce serait une belle idée de concours d’artiste ; et que l’on rendre enfin justice à ce lieu qui est la plus belle architecture théâtrale de Narbonne.

      Reply

  • Avatar

    Jackie

    |

    Très pertinentes observations. Merci!

    Reply

  • Avatar

    dubois

    |

    Hier je suis allée me promener dans la cour de la Madeleine, accompagnée d’une amie. Une cour ratissée, ordonnée à l’image de ce lieu magnifique.

    Reply

Laisser un commentaire

Articles récents

Trois titres, trois représentations du monde…

Trois titres, trois représentations du monde…

Ce quotidien est le plus lu dans les Départements de l'Aude et des Pyrénées-Orientales. Trois éditions les couvrent : Carcassonne, Narbonne et Perpignan. Trois éditions et trois pages de "Une" : t[Lire la suite]
No thumbnail available

Deux heures loin du bruit et du désordre "mondain"…

Hier matin, longue marche de la passerelle entre Deux Villes jusqu’à l’écluse de Raonel. Deux heures d’efforts physiques et de quiétude morale. Ou plutôt de distance intellectuelle avec le bru[Lire la suite]
Salauds de riches, va !

Salauds de riches, va !

Notre-Dame de Paris. Et puis Zut, zut ! Encore plus salauds que je l'imaginais ces riches. Ils continuent leur mercantile et immorale pub en renonçant, après leurs dons, à leurs déductions fiscale[Lire la suite]
La "mer monte" au Grand Castelou, et Didier Mouly la trouve saumâtre…

La "mer monte" au Grand Castelou, et Didier Mouly la trouve saumâtre…

Didier Mouly « la trouve saumâtre », cette avarie financière dans le projet d’aménagement du Grand Castelou : un site remarquable situé  dans un espace protégé en bordure du canal de[Lire la suite]
Demain, Notre-Dame de Paris sera  encore plus belle !

Demain, Notre-Dame de Paris sera  encore plus belle !

Tant de choses paraissaient dérisoires devant le spectacle effrayant de Notre Dame de Paris en feu, hier soir, jusqu'à tard dans la nuit ; une nuit sans fin de noires pensées et de gorges nouées. [Lire la suite]
À l'Assemblée Nationale, une toile d'Hervé Di Rosa banaliserait le racisme !

À l'Assemblée Nationale, une toile d'Hervé Di Rosa banaliserait le racisme !

le 4 avril, l’hebdomadaire L’Obs publiait une tribune signée par Mame-Fatou Niang et Julien Suaudeau, intitulée « Banalisation du racisme à l’Assemblée nationale : ouvrons les yeux ». L’objet de l[Lire la suite]
%d blogueurs aiment cette page :