Contre-Regards

par Michel SANTO

Conte de Noël: Le téléphérique… de Sylvain Tesson.

cover

Je ne me lasse pas de cette nouvelle: “Le téléphérique”, écrite par Sylvain Tesson. Elle figure dans son recueil: “S’abandonner à vivre”, publié aux Éditions Gallimard, en 2014. Un vrai conte de Noël… Extrait:

Elle mettait sur ses Plätzchen une épaisseur de crème proportionnelle à la tendresse dont elle débordait. Elle pensait que le massepain adoucissait la dureté du monde. Elle transférait dans les strudels ses réserves d’amour. Ernst et Karl n’en pouvaient plus. Ils avaient déjà survécu ensemble à douze réveillons germaniques. Elle vivait dans la crème et eux rêvaient d’ozone. Ils avaient uniment contracté une indigestion. Greta était leur haut-le-cœur. Au fil des ans, les deux frères durcis par l’altitude avaient commencé à redouter l’approche du 24 décembre. Fêter la naissance du stoïcien crucifié par une bombance heurtait leur protestantisme. Et ces airs ravis des convives qui vous plantaient des couteaux dans le dos sitôt la porte fermée…

Ce soir, ils aspiraient à l’air sec, au vin clair, à la nuit pure. Ils allaient vivre un réveillon digne de Zarathoustra, sur la corde raide, pendus au câble d’acier. La cabine du téléphérique serait le lumignon de leur rêve, accroché au plafond de la nuit. En descendant par la benne de service, ils avaient bloqué le frein et, coupant la radio, ils avaient conquis leur tranquillité. Demain, ils regagneraient la station et s’expliqueraient avec Greta. Ernst enfonça le tire-bouchon dans le liège du pinot noir. Karl alluma le Primus. Au même instant, la trappe du plafond de la benne s’ouvrit violemment. Une bouffée glaciale s’engouffra dans la cabine et la tête d’un secouriste jaillit : «Les gars ! On y est arrivé ! Vous êtes sauvés ! On vous ramène en bas !»


 Tesson, Sylvain. «S’abandonner à vivre.»

Mots-clefs : , ,

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Commentaires (1)

  • Avatar

    robin

    |

    ach ! GRETA !

    Reply

Laisser un commentaire

Articles récents

"Barques en scène" à Narbonne : croquis, douze stations…

"Barques en scène" à Narbonne : croquis, douze stations…

Barques en Scène : croquis de la journée d'hier. Station 1 : le matin à 10h 30, place de l'Hôtel de Ville — encore vide ou presque : quelques touristes seulement — , café à la terrasse du Petit Moka. [Lire la suite]
Le 19 août 2019, Narbonne commémorait et fêtait le 75e anniversaire de sa libération…

Le 19 août 2019, Narbonne commémorait et fêtait le 75e anniversaire de sa libération…

    Avant-hier, en début de soirée, place de l’Hôtel de Ville,  sous un ciel bas, nuageux et sombre qu’agitait un vent du Nord agressif et frisquet, une foule cosmopolite et vac[Lire la suite]
Où est l’Occitanie ? Jean Cau.

Où est l’Occitanie ? Jean Cau.

  Cette page (84 et 85) de Jean Cau dans "La Grande prostituée (Traité de morale II)" publié à la Table Ronde en 1974. Jean Cau qui, dans cet ouvrage, annonce les "Exorcismes spirituels" de [Lire la suite]
Municipales2020 : L'Assomption des communistes narbonnais…

Municipales2020 : L'Assomption des communistes narbonnais…

        Les communistes narbonnais ont le sens des symboles. Et c'est en plein wek end de l'Assomption qu'ils viennent de délivrer publiquement leur évangile politique en vue [Lire la suite]
Pages d'auteurs : Flaubert sur la Beauté, l'Art…

Pages d'auteurs : Flaubert sur la Beauté, l'Art…

      Lettres à Louise Colet : Extraits sur la Beauté, l'Art "Si le sentiment de l’insuffisance humaine, du néant de la vie venait à périr (ce qui serait la conséquence de leu[Lire la suite]
Réchauffement climatique : l'énorme ampleur de l’écart entre les opinions publiques et les présentations les plus simples des sciences du climat…

Réchauffement climatique : l'énorme ampleur de l’écart entre les opinions publiques et les présentat

    Très intéressant article de Sylvestre Huet : "Climato scepticisme et médias : la duperie".  Dans une première partie, il y est montre, en s'appuyant sur les travaux de trois jeunes ch[Lire la suite]
  
2006-2019 © Contre-Regards
Conçu par OnEric Studio
 
%d blogueurs aiment cette page :