Coup d’oeil sur la situation politique du moment…

 
 
 
 
 
Je me suis arrêté quelques instants sur la situation politique et idéologique du moment. Manière de rassembler en quelques lignes ce que j’en pense. Ou plutôt d’en dégager les lignes de force. Pour moi-même. Voici :
Les deux grands partis, LR et PS, qui furent les artisans hégémoniques de la vie politique et du pouvoir d’État de la Vème République, ne le sont plus. La dernière présidentielle en a consacré le début de la fin. La prochaine devrait achever le processus. À droite, Zemmour et sa tentative d’OPA sur l’aile « bourgeoise » et conservatrice du LR et celle du RN, et Philippe sur celle de son courant centriste et libéral, en sont les acteurs à la manœuvre. À gauche, Jadot, avec plus de difficultés semble-t-il, ne pourra pas rester longtemps dans une position de « neutralité » et, comme Zemmour, devra aller chercher l’électorat de la petite bourgeoisie urbaine chez Mélenchon et Hidalgo pour nourrir son électorat de base – et ce dans un contexte où le total des « voix » de gauche n’a jamais été aussi faible. Reste, au centre du jeu politique, le pôle de stabilité inentamé autour du Président de la République rassemblant la droite et la gauche libérale. Un pôle attaqué par le bloc des droites sous la pression de Zemmour sur le thème du déclassement civilisationnel, culturel et politique de la France, et par celui des gauches, sur l’invocation de l’antiracisme, de la menace climatique et de la décroissance économique. Si je devais résumer, le choix, en avril 2022, se fera autour de trois grandes « passions » entendues comme source de volonté : confiance en l’avenir, ressassement du passé – neurasthénie –, et angoisse du futur…

Mots-clefs : , , , ,

Rétrolien depuis votre site.

Laisser un commentaire

Articles récents

%d blogueurs aiment cette page :