Contre-Regards

par Michel SANTO

Dany et sa bicyclette verte.

Dany le ( ex ) Rouge est le véritable patron des Verts.Il se repose chez nous à Lauret, dans l’Hérault, où il a reçu un journaliste de Libération.Pour lui dire intelligemment ce genre de banalité : «La transformation écologique passe par celle de nos modes de vie. Il va falloir consommer moins, rouler moins vite. Mais il faut que ce soit un changement librement consenti.» Ce que je fais, comme beaucoup d’autres, sans avoir attendu Dany, depuis belle lurette et sans y être contraint! Moins par souci écologique que par, disons…  » esprit de mesure « . Un style de vie qui n’a pas besoin, en effet, d’un  » nouveau modèle de société  » et que l’état de nos ressources environnementales et énergétiques finira bien, ça a déjà commencé, par imposer à tous nos gouvernants, de droite ou de gauche.De quoi faire pédaler encore longtemps, et sans efforts ( les vents étant porteurs ), Dany. Mais  pour aller où et avec qui? Lui même semble ne pas très bien le savoir. Son image, sa marque, suffit à  » construire un nouvel imaginaire « , comme le dit son ami Cochet ( Le Monde du 22 août ).C’est peut-être cela qui le rend si sympathique aux yeux de beaucoup d’électeurs de gauche ( pas seulement! ) de la classe moyenne fatigués d’entendre des discours programmatiques à la façon des 101 propositions de F.Mitterrand.Et qui le rend si dangereux pour la gauche classique divisée et en pleine crise existentielle.Dans cette conjoncture,les prochaines élections régionales placent des Verts coachés par Cohn-Bendit en situation idéale pour, effectivement,  comme 1500 sympathisants l’ont clamé à Nîmes le jeudi 20 août :  » casser la baraque à gauche « .

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Laisser un commentaire

Articles récents

Ne plus vouloir porter la forme entière de l'humaine condition...

Ne plus vouloir porter la forme entière de l'humaine condition...

        Si j'en crois Montaigne, chaque homme porte la forme entière de l'humaine condition. Ainsi la rédaction de ce billet me ferait connaître les mêmes angoisses q[Lire la suite]
Histoire de Géo : Madame Delga et monsieur Saurel "se chauffent" sur les ondes...

Histoire de Géo : Madame Delga et monsieur Saurel "se chauffent" sur les ondes...

      En pleine semaine d'un mois d'août caniculaire, madame Delga et monsieur Saurel se chauffaient sur les ondes, tandis que le pékin moyen, résident permanent ou pas de ce[Lire la suite]
Il faut avoir lu beaucoup de livres pour savoir ceux qui en valent la peine…

Il faut avoir lu beaucoup de livres pour savoir ceux qui en valent la peine…

          C'est le rituel de tous mes matins, avant toutes choses et parfois même avant ma première tasse de café : prendre un ou deux livres du "premier rayon" d[Lire la suite]
Café du matin, place de l'hôtel de ville...

Café du matin, place de l'hôtel de ville...

    "Je ne fumerais pas, je ne lirais pas ni n'écrirais, j'attendrais. Ou je me réciterais du Laforgue, en cédant sans scrupule à ce penchant qui exige qu'en toutes choses, je mê[Lire la suite]
#Whitegaucho, le symptôme d'une gauche en crise d'identité intellectuelle et politique...

#Whitegaucho, le symptôme d'une gauche en crise d'identité intellectuelle et politique...

  Depuis plusieurs jours, les réseaux sociaux sont mobilisés par les promoteurs du hashtag #Whitegaucho, pour stigmatiser une "gauche blanche" qui voilerait (c'est volontairement que j'utili[Lire la suite]
Quand la "vidéosphère" dépolitise les sujets – nous ! – en présidentialisant les thèmes…

Quand la "vidéosphère" dépolitise les sujets – nous ! – en présidentialisant les thèmes…

                Quand, en ce mois d'août caniculaire, j’ouvre Facebook, notamment, j’ai l’impression que tout tourne autour de la figure d[Lire la suite]
%d blogueurs aiment cette page :