Contre-Regards

par Michel SANTO

De l’art et du cochon.

Ce ” Mechanical Ping ” de Paul McCarthy fait partie de la soixantaine d’oeuvres du fond de François Pinault présenté à Dinard (en plein pays d’élevage porcin!).Et Harry Bellet, l’envoyé spécial du “Monde”  ( 21 août 2009 ), nous dit que cette exposition “offre un autre avantage:c’est le portrait le plus juste qu’il nous ait été donné de voir d’un collectionneur et d’une personnalité complexe…” ( admirez au passage l’élégance du style ). Je ne sais pas si notre homme d’affaires  a goûté cette observation, mais à défaut d’être représentative de son originalité, cette truie en silicone inerte sur une machinerie complexe m’a irrésistiblement fait penser à d’autres personnages que ceux visés par notre artiste et présentés dans les parcs d’attractions Disneyland , notamment.Des personnages eux aussi animés par des “moteurs”, des “machines”, une “énergie” habilement dissimulés sous les voiles de valeurs,vertus ou  professions de foi. Autant d’illusions et de simulacres que la fausse truie de McCarty nous révèle par sa mise en scène aussi violente que provocatrice.Et qui, cette dernière fin de semaine encore, auront fait l’essentiel de l’actualité présentée sur nos écrans de télé … 

Rétrolien depuis votre site.

Laisser un commentaire

Articles récents

%d blogueurs aiment cette page :