Contre-Regards

par Michel SANTO

Déconstruire les stéréotypes … sur les personnes handicapés…

Déconstruire les stéréotypes ... sur les personnes handicapés...
Déconstruire ces stéréotypes, c'est le projet pilote lancé par le préfet du Languedoc-Roussillon . Une entreprise moins " sexy " et politiquement moins " rentable " que celle relative au "genre " . Comme je ne suis pas sur qu'elle soit relayée par nos médias locaux, par cet extrait de presse ( le Figaro de ce jour édition abonnés ) , je la porte à la connaissance de ceux qui , par hasard ou intérêt , s'intéressent à mes publications…

Extrait :

Premier Préfet myopathe de France, diacre et père de quatre enfants, il vient de créer « Différent… Comme tout le monde » : un projet pilote de sensibilisation au handicap dans une soixantaine de collèges de la région Languedoc-Roussillon.

Ouvrir des brèches. « Et faire en sorte qu’elles ne se referment pas. » Telle est la mission que s’est fixée le Préfet Jean-Christophe Parisot de Bayard. Depuis le 3 février, ce dernier conduit en région Languedoc-Roussillon une opération de sensibilisation auprès de 5 000 collégiens sur les questions du handicap. « Aux États-Unis, fait-il observer, cette sensibilisation fait partie des programmes du collège. » Aussi absurde que cela puisse paraître, ce n’est pas encore le cas en France. Sans doute est-il plus urgent de « déconstruire les stéréotypes de genre » que de s’attaquer à ceux qui entourent encore les personnes handicapées…

Il n’y aurait pourtant pas loin à chercher pour trouver quelques ouvrages de littérature jeunesse sur le sujet, ne demandant qu’à être davantage valorisés par l’Éducation Nationale : Un copain pas comme les autres, La petite casserole d’Anatole, La Sorcière du bout de la rue… Tous ces titres montrent que l’on s’efforce, depuis quinze ans, de faire bouger les lignes. « Et les choses évoluent, reconnaît le Préfet. Seulement chez nous, il y a d’un côté la loi, et de l’autre la culture individuelle. Or celle-ci ne suit pas. » Et d’ajouter : « La dernière fois que je me suis rendu au cinéma, sur les dix places réservées aux handicapés, neuf étaient occupées par des voitures sans macaron. »

PS : Que dire d'autre, que rajouter ? Chapeau bas et respect …

 
 
 

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Commentaires (2)

  • Avatar

    Antoine

    |

    Décidément, tout fout le camp en Languedoc-Roussilon, même l’anticléricalisme viscéral … un diacre préfet de la région, on aura tout vu ! Les frères du GOF vont finir par rendre leurs tabliers … rire …

    Reply

  • Michel Santo

    Michel Santo

    |

    Sur Google plus de 30 commentaires pour ce post . Je copie ici , avec son autorisation, le dernier de Didier Kane : " Je vous remercie de m’avoir soutenu dans la volonté de ne pas faire de ce post un sujet à polémique. Le thème de la place des personnes atteintes d’un handicap dans la société est, je pense, consensuel, sans faire obstacle à un débat. J’ai également apprécié les interventions de Mr Manciet. Les témoignages directs des personnes concernée sont essentiels si l’on veut voir leurs conditions de vie s’améliorer. Trop souvent, les politiques, les professionnels, les familles parlent à leurs places. Partir avec de bonnes intentions peut aboutir à un cauchemar. Je connais un petit peu les difficultés que certains d’entre-eux vivent, mais je ne les ressens pas.
    Je ne partage l’avis des personnes qui disent que le seul problème est l’emploi car mon accompagnement s’effectue auprès de personnes dont les troubles sont trop lourds pour pouvoir prétendre à un travail. J’ai préféré ne pas argumenter car si ce problème de l’emploi pouvait trouver un début de solution, se serait un grand progrès. Malheureusement, en période de crise, la personne handicapée passe en arrière plan auprès des institutions (ARS, Conseils régionaux…) des politiques, des syndicats, des entreprises). "

    Reply

Laisser un commentaire

Articles récents

Quelques notes prises  au fil des jours…

Quelques notes prises au fil des jours…

    Ai noté ceci : Le 4 février : Toujours du grand Jules Renard, dans son journal : «Il y a des gens qui, toute leur vie, se contentent de dire : « Évidemment ! Parfaitement ! C'est ho[Lire la suite]
Narbonne ! Municipales2020 : la piqure de rappel du PCF à ses électeurs et alliés…

Narbonne ! Municipales2020 : la piqure de rappel du PCF à ses électeurs et alliés…

        L’on ne saurait reprocher aux communistes narbonnais de la constance dans l’expression publique de leur stratégie politique. Pour eux, l’apolitisme – le terme apa[Lire la suite]
Scènes de la vie narbonnaise et d'ailleurs : un spectacle qui réveille toujours en moi un profond sentiment d’hostilité envers mes semblables…

Scènes de la vie narbonnaise et d'ailleurs : un spectacle qui réveille toujours en moi un profond se

            Il est 10 heures 30, ce matin. À travers la grande baie de mon bureau surplombant les toits, la place et les rues qui font ma géographie quoti[Lire la suite]
Affaire Griveaux : Dans certaines circonstances, un homme peut-il tout se permettre et tout détruire ?

Affaire Griveaux : Dans certaines circonstances, un homme peut-il tout se permettre et tout détruire

    Ce qu’a fait Monsieur Griveaux, alors qu’il occupait les fonctions de porte-parole du gouvernement, rattaché au Premier ministre : réaliser une vidéo révélant ses parties intimes à un[Lire la suite]
Narbonne ! Municipales2020 : Echos de campagne…

Narbonne ! Municipales2020 : Echos de campagne…

Narbonne. Hôtel de ville. « Deux grosses prises » pour madame Granier-Calvet, titrait l’Indépendant, l’autre jour. Lecture faite, ce n’était pas d’un concours de pêche aux thons dont il était rend[Lire la suite]
Narbonne ! Municipales2020 : Nul ! Nul ! et Nul…

Narbonne ! Municipales2020 : Nul ! Nul ! et Nul…

    Finalement, quand on y réfléchit bien, la politique se résume à une seule passion : le goût du pouvoir ; et l’assouvir suppose que, par celui (ou celle) qui l’éprouve, soient clairem[Lire la suite]
  
2006-2020 © Contre-Regards
Conçu par OnEric Studio
 
%d blogueurs aiment cette page :