Des « Papillons » et des élus pris dans les filets de l’inconséquence politique…

       

C’est un rassemblement inhabituel devant l’entrée de l’Hôtel de Ville,  jeudi, qui m’a incité à monter jusqu’à la salle des Synodes où devait se réunir un conseil municipal, vers les 18 heures ; une salle qui fut vite remplie par cette même compacte foule, à l’approche de son ouverture par le maire, Didier Mouly … Et pour y découvrir assez vite que c’étaient des « Papillons » – c’est leur nom de « guerre » – venus  là, concentrés, pour demander une réunion publique sur le projet TDN de l’usine de Malvési. Demande exprimée en leur nom par la conseillère « Verte », Sabine Flautre, qui, dans son rôle, et avec son public, nous a fait un numéro, disons d’acrobatie militante pour ne froisser personne, de haut vol. Car des réunions, des travaux d’experts, d’avis des autorités sanitaires et de réunions d’information sur tous les aspects, y compris de santé publique, il y en eut comme jamais dans ce genre de circonstance. La preuve, s’il en fallait une, que la vraie raison de cette demande collective n’était pas d’information, fut cette levée collective et parfaitement synchronisée de petites affiches blanches sur lesquelles étaient inscrites un seul mot d’ordre : « Non au projet TDN… » ; alors que ce dernier a finalement été validé par le préfet du département depuis des mois.  Petites manoeuvres aussi du côté de Didier Mouly renvoyant, non sans arguments d’ailleurs, les « Papillons » dans les filets de Jacques Bascou, en sa qualité de président du Grand Narbonne, d’abord et du député Perea ensuite. Non sans arguments, en effet, pour le premier, puisque les personnes concernées par ce projet habitent bien dans plusieurs communes autour de Narbonne, que l’économie est de compétence communautaire, que le Grand Narbonne promeut assidûment sa politique en faveur du climat et de l’environnement en général en passant par les énergies renouvelables en général et les économies des mêmes en particulier… Mais « Papillons » détournés encore et enfin, comme toujours, vers la seule direction de l’usine, qui « refuserait le débat », après que le président du Grand Narbonne eut proclamé, dans un bel et viril élan oratoire : « sur un tel dossier il faut du courage, pas de la démagogie… » C’est vrai ! il eut fallu en effet du courage ce soir-là. Et du  courage politique ! pour dire franchement aux « Papillons » que personne n’était dupe de leurs véritables intentions, que  tout avait été fait, dit et communiqué sur ce dossier, que les autorités publiques avaient pris leurs responsabilités, les élus concernés les leurs, et qu’il convenait à présent de veiller à ce que les obligations de l’entreprise soient bien exécutées et garanties par le Préfet… Bref ! j’eusse aimé, ce jeudi, en salle des Synodes, relever dans les « débats » un peu moins d’inconséquences et beaucoup plus de sincérité et de courage politique – de part et d’autre ! –

Rétrolien depuis votre site.

Commentaires (5)

  • Avatar

    Martinez

    |

    Bonjour Michel, c’est quoi le courage politique ?

    Reply

    • Avatar

      Michel Santo

      |

      Dans la circonstance politique relatée de dire ce par quoi je conclus mon billet ?

      Reply

  • Avatar

    cetace_jovial

    |

    Ce que vous oubliez de dire c’est que les associations ont levé le lièvre, c’est en catimini que la nouvelle voie humide pour la production de dioxyde d’uranium a été validé par le préfet.
    Vous dites que ce qui vous arrange Monsieur SANTO et votre mémoire est sélective…vous ne dites pas non plus que l’association TDN et NVH sur un même site est extrêmement dangereuse…l’honnêteté intellectuelle c’est uniquement quand ça vous arrange, tout comme la censure…le 24 Novembre prochain à la Grande Marche Funèbre , n’oubliez de prendre votre appareil photo et votre calepin pour prendre des notes pour votre prochain billet…qui je l’espère sera plus objectifs que celui ci.Même si ça vous agace que des gens ne pensent pas comme vous et luttent contre Orano, jusqu’à preuve du contraire ce pays c’est la France, et la liberté d’expression ne reculera pas, même devant le puissant lobby du nucléaire.

    Reply

    • Avatar

      Michel Santo

      |

      Mais non, voyons ! La preuve que ça ne m’agace pas, vos commentaires, quand ils ne sont pas insultants, sont reproduits ici…

      Reply

  • Avatar

    Les Familles Papillons

    |

    Bonjour,

    Il y a un réel malentendu : nous demandons d’abord et avant tout une réunion publique d’information concernant le nouveau projet NVH.

    Oui, Mr Mouly a organisé l’année dernière une réunion publique d’information concernant TDN. Nous saluons cette initiative. Rappelons qu’à l’époque, ORANO avait décliné l’invitation : la réunion s’était tenue sans eux !

    Bien sûr, durant une réunion concernant NVH, il se peut que certaines personnes posent des questions sur TDN, est-ce grave?…Et quoiqu’il en soit ce n’est absolument pas le sujet principal.

    C’est sur le NVH que nous manquons d’informations !

    A bientôt pour en discuter,
    Les Familles Papillons – [email protected]

    Reply

Laisser un commentaire

Articles récents

  • Les Halles de Narbonne : « Plus beau marché de France ! »
                Je.6.2022 Les Halles sont à Narbonne ce que l’andouille est à Vire et la bêtise à Cambrai : sa carte d’identité hexagonale. Et l’été, nous […]
    Aucun commentaire
  • Parfois un cyprès pousse en toi…
      Me.29.6.2022   9h30, devant la petite porte de l’ancienne entrée du cimetière de l’Ouest, cet admirable cyprès qui toujours plus haut par delà tout oubli s’élance et s’étire jusqu’au […]
    Aucun commentaire
  • Un dimanche pas comme les autres…
    Di.26.6.2022 Quand je suis entré dans sa chambre, je l’ai trouvée assise sur son fauteuil lisant un de ces ouvrages à la reliure cartonnée d’une collection destinée aux enfants : « Le petit lion […]
    3 commentaires
  • Les Français au divan !…
          Ve.24.6.2022 Dans mon département, l’Aude, ses habitants se sont réveillés un lundi matin avec trois députés RN. Et depuis, comme partout ailleurs dans ce pays, sonne un même […]
    2 commentaires
  • Le jour du solstice d’été fut sans lumière…
        Entre le grau des Ayguades et la plage des Chalets, la mer grondait, l’air était poisseux et les nuages bas, noirs, bouchaient l’horizon et couvraient la Clape. Tout était gris. L’écume […]
    2 commentaires
%d blogueurs aiment cette page :