Contre-Regards

par Michel SANTO

Didier Mouly veut un siège de plus au Grand Narbonne, mais perd sa première manche devant le juge des référés !

par-3-voix-d-ecart-bascou-conserve-la-presidence-du-grand-na_409678_516x332

 
 

Didier Mouly, au nom de la commune de Narbonne, avait saisi, le 28 décembre 2016, en référé, prétextant l’urgence, le Tribunal Administratif de Montpellier, afin que l’exécution de l’arrêté du préfet de l’Aude du 22 novembre 2016 fixant la répartition des sièges au sein du conseil communautaire du Grand Narbonne soit suspendue. Le maire de Narbonne considère en effet qu’un siège supplémentaire lui revient, car il n’aurait pas été tenu compte de la population municipale au 1er janvier 2016. Le juge des référés a finalement rendu son ordonnance hier et a rejeté sa requête. Dès lors il ne lui reste plus que le pourvoi en cassation de cette décision de suspension et/ou de requérir sur le fond l’arrêté préfectoral. La première branche de l’alternative est vouée à l’échec ; la seconde, longue et hasardeuse. Et les deux coûteuses en frais d’avocat, pour un gain politique essentiellement symbolique. En effet, ce siège supplémentaire revendiqué par Didier Mouly ne changerait rien au rapport de forces actuel au sein du conseil communautaire. Il ne lui permettrait pas en tout cas de s’installer dans le fauteuil de Jacques Bascou, ou d’y placer un de ses “amis”. Dépenser tant d’énergie pour ce qui s’avère n’être qu’une petite guerre picrocholine, est-ce vraiment raisonnable ?

 

Illustration : Photo Ph.Leblanc

 

Si cet article vous a plu, n’hésitez pas à le partager ! Et n’hésitez pas non plus à lire aussi les autres articles proposés ci-dessous !

 

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Commentaires (2)

  • Avatar

    Laurent Rouquette

    |

    Merci L’Indep’

    Reply

Laisser un commentaire

Articles récents

Scène de la vie narbonnaise dans une boulangerie-pâtisserie du centre-ville : "Bande de cons !"

Scène de la vie narbonnaise dans une boulangerie-pâtisserie du centre-ville : "Bande de cons !"

      Lundi 11 novembre, il est 16h 45, j’entre dans la boulangerie-pâtisserie Maury située dans le centre-ville et me range dans la file d’attente. Devant moi, deux dames pa[Lire la suite]
Ce 10 novembre, fut pour nous, en cette année 2019, celui de la honte et du déshonneur...

Ce 10 novembre, fut pour nous, en cette année 2019, celui de la honte et du déshonneur...

                  L'alliance de l'extrême gauche, d’une partie de la gauche anciennement laïque et désormais bigote, et des islami[Lire la suite]
La réforme territoriale a été mal pensée, mal conduite et mal exécutée…

La réforme territoriale a été mal pensée, mal conduite et mal exécutée…

    Dans son dernier livre « l’illusion régionale : la réforme territoriale en question » (éditions Cairn, mai 2019), le géographe Georges Roques revient sur les bouleversements récents de[Lire la suite]
Narbonne ! Municipales2020 : Quatre "perles" de campagne (pour le moment)

Narbonne ! Municipales2020 : Quatre "perles" de campagne (pour le moment)

      Quatre perles de campagne, arbitrairement sélectionnées, je le confesse : La première, offerte par la porte-parole Verte de Narbonne en Commun : « Concernant l’urgence climatiqu[Lire la suite]
Laïcité et accompagnantes (ou accompagnants) scolaire : il est nécessaire de clarifier leur "statut"…

Laïcité et accompagnantes (ou accompagnants) scolaire : il est nécessaire de clarifier leur "statut"

        La polarisation sur le seul voile pour les accompagnantes scolaire est une faute stratégique. La question centrale est en effet celle de la neutralité dans cet espace-[Lire la suite]
« Monsieur, vous êtes un gros con ! »

« Monsieur, vous êtes un gros con ! »

      Ce matin, devant l’agence de la Société Générale, à quelques mètres de son entrée, un petit bonhomme, maigre et chétif, tenait en laisse un petit caniche aux poils roux, court[Lire la suite]
  
2006-2019 © Contre-Regards
Conçu par OnEric Studio
 
%d blogueurs aiment cette page :