Contre-Regards

par Michel SANTO

Effet papillon et effet ” Cahuzac ” !

 

 

effet_papillon_et_theorie_du_chaos.jpg

 

Les nuits élyséennes et ministérielles doivent être en ce pluvieux printemps qui ne vient jamais particulièrement agitées. Le syndrome Cahuzac , de notoire expertise suisse, ne serait que  la première attaque d’un virus dormant aux effets dévastateurs sur les centres nerveux d’organismes ” génétiquement ” programmés pour exprimer la haine de l’argent et l’amour des pauvres. Ceux de cette espèce en sont la proie rêvée ; il n’est pas besoin ici d’insister, la doxa idéologique prégnante ne considérait-elle pas jusqu’alors , qu’à droite seulement cette redoutable « viralité » menaçait pour toujours la bienheureuse harmonie, qu’en République, seule la gauche et pour l’éternité serait capable de réaliser ? A la réflexion, on se dit, que la théorie du chaos offre quelques lumières pour comprendre cette déflagration politico-morale aussi soudaine qu’inattendue; dans cette sphère du champ politique tout particulièrement. A tout le moins pour ce qui concerne la relation entre les conditions de sa naissance et l’importance dévastatrice de ses effets dissipatifs. Le battement d’ailes d’un papillon, pauvre bête, comme ceux très souvent à l’origine des tempêtes tropicales, en l’occurrence et heureusement pour lui, n’y est pour rien. Seul un court enregistrement téléphonique quasiment inaudible repéré à Villeneuve sur Lot, est à la source de ce tsunami politique dont les vagues nous emmènent à ce jour, en passant par la Suisse, jusque dans des édens fiscaux situés à Singapour. Avec des relances attendues dans les jours qui viennent dans des directions et vers des « terres » pour l’heure inconnues…Quoiqu’il en soit des dégâts attendus et des digues provisoires  en Hollandie urgemment  élevées, un immense chantier de reconstruction va devoir être lancé, afin, pour l’avenir, se prémunir contre ce genre de cataclysme aux origines désormais repérées. L’abattage de seuls «  boucs émissaires » ne pourra satisfaire longtemps, en effet, un peuple abasourdi, pour ne pas dire hébété, et encore sous le choc d’une violence symbolique qui, en concentré, le saura-t-il jamais? git en toute  société…

 

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Laisser un commentaire

Articles récents

Municipales2020 : L'Assomption des communistes narbonnais…

Municipales2020 : L'Assomption des communistes narbonnais…

        Les communistes narbonnais ont le sens des symboles. Et c'est en plein wek end de l'Assomption qu'ils viennent de délivrer publiquement leur évangile politique en vue [Lire la suite]
Pages d'auteurs : Flaubert sur la Beauté, l'Art…

Pages d'auteurs : Flaubert sur la Beauté, l'Art…

      Lettres à Louise Colet : Extraits sur la Beauté, l'Art "Si le sentiment de l’insuffisance humaine, du néant de la vie venait à périr (ce qui serait la conséquence de leu[Lire la suite]
Réchauffement climatique : l'énorme ampleur de l’écart entre les opinions publiques et les présentations les plus simples des sciences du climat…

Réchauffement climatique : l'énorme ampleur de l’écart entre les opinions publiques et les présentat

    Très intéressant article de Sylvestre Huet : "Climato scepticisme et médias : la duperie".  Dans une première partie, il y est montre, en s'appuyant sur les travaux de trois jeunes ch[Lire la suite]
Une page de Simon Leys sur la tyrannie du mauvais goût, de l'ignorance et de la stupidité...dans "Le bonheur des petits poissons".

Une page de Simon Leys sur la tyrannie du mauvais goût, de l'ignorance et de la stupidité...dans "Le

      À ce moment, je fus frappé d'une évidence qui ne m'a plus jamais quitté depuis : les vrais philistins ne sont pas des gens incapables de reconnaître la bea[Lire la suite]
Attaquer des permanences parlementaires, c'est violenter la démocratie…

Attaquer des permanences parlementaires, c'est violenter la démocratie…

  Des députés sont nommément désignés, dénoncés, et leurs permanences parlementaires défoncées, murées. Leur crime : avoir « mal voté ». Cet été, le CETA ; demain, la loi sur la Sécurité Sociale [Lire la suite]
Dans la rubrique "Faits divers", des titres à se tordre…

Dans la rubrique "Faits divers", des titres à se tordre…

C'est dans les titres de la rubrique "Faits divers" des journaux de province que l'on trouve des merveilles d'humour. Les préposés à ces rubriques y lâchent parfois quelques beaux traits d'esprit — d'[Lire la suite]
  
2006-2019 © Contre-Regards
Conçu par OnEric Studio