Contre-Regards

par Michel SANTO

Entre les murs de la lutte des classes.






A propos du fim  Entre les murs dont on nous bombarde les oreilles depuis ce matin sur France culture, M. Chevènement, nous dit qu’il est d’une  » inspiration (pédagogiste) qui a conduit l’école là où elle est aujourd’hui « . Jugement que le grand théoricien et propagandiste militant Philippe Mérieu conteste tout en précisant, dans l’Express, qu’à l’inverse de celle montrée dans le film: « Une pédagogie de gauche donne la parole aux élèves et préconise de se mettre à leur portée et non à leur niveau  » Oui, vous avez bien lu ! Et comme le ridicule ne tue plus et la bêtise prospère, il rajoute un petit zeste de lutte des classes : »Pour moi la gauche parie sur l’éducabilité des élèves alors que la droite à tendance à traiter l’échec par l’exclusion. » Ce que confirme, pour ce qui concerne le ridicule et la bêtise, un de ses anciens élèves, dans le Monde, un nommé Sébastien Ledoux, enseignant au collège Jean-Vilar de Grigny – la Grande Borne (Essonne) et précise-t-il, chercheur associé à l’Institut national de recherche pédagogique ( on s’en serait douté ) :  » son succès ( du film ) relève une fois de plus de la bonne conscience française face aux problèmes de ségrégations ethnico-sociales qui minent le sentiment d’appartenance collective. » Bref, ce film d’inspiration pédagogiste de droite dédouanerait l’Etat en masquant sa politique d’apartheid et d’exclusion. Je n’ai pas vu  cet Entre les murs et m’abstiens donc de tout jugement sur le travail de Laurent Cantet. Travail qui, quoiqu’il en soit de sa valeur esthétique, n’a visiblement pas fini d’offrir à certains l’occasion de pousser les murs de l’école entre le zéro de la démagogie pédagogiste et l’infini de la surenchère politicienne.

.


Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Commentaires (2)

  • dominique Garabiol

    |

    Salut Michel,Content de retrouver un ami resté fidèle à ses idées. Je tombe sur ton blog sur Bockel. Je suis resté fidèle au Che plutôt comme techno que comme militant. Google permet de retracer mon parcours. Après la dégation à la PMI, j’ai alterné les secteurs publics et privés dans la banque. Epoque passionnante… qui semble se terminer ! Toutes amitiés. Dominique

    Reply

  • Michel Santo

    |

    Dominique,
    Heureux de te retrouver par l’intermédiaire du petit billet un brin nostalgique que j’avais écrit sur Bockel. Ah! cette délégation à la PMI, elle avait de la gueule quand même! Sais tu ce qu’est
    devenu notre brillant A. Bucaille, ce jeune ingénieur en chef du corps des mines atypique chez qui on trouvait tout Platon annoté de ses mains?… J’ai suivi, de loin, ton tout aussi
    brillant parcours bancaire et celui de Patrick Weil, beaucoup plus médiatique.Cette période de ma vie est aussi celle des retrouvailles. Figure toi que j’ai renoué avec Guy Groux, que j’avais
    connu en socio, à Vincennes, et qui est devenu directeur de recherche au CNRS et qui publie pas mal sur le  » Syndicalisme « . On l’entend aussi parfois chez Brice Couturier ( France Culture
    )…J’espère te revoir un de ces jours. Laisse moi tes coordonnéés.
    Amitiés.
    Michel

    Reply

Laisser un commentaire

Articles récents

Petite parabole sur le rayonnement d'équipements "structurants" (Le parc des expositions de Narbonne)

Petite parabole sur le rayonnement d'équipements "structurants" (Le parc des expositions de Narbonne

Quand j'ai vu cette touchante affiche animalière placardée sur un des nombreux petits panneaux publicitaires qui décorent les rues de ma ville, j'ai tout de suite pensé à une charmante  allégorie de [Lire la suite]
Hier soir, sur TF1, une "nouvelle vie de François Hollande" sans aucun intérêt …

Hier soir, sur TF1, une "nouvelle vie de François Hollande" sans aucun intérêt …

      Hier soir, 20 heures, devant le JT de TF1. À mi-journal, Gilles Bouleau et sa longue et fine silhouette plantée au milieu de son plateau, raide, mais sans trop, juste ce qu[Lire la suite]
Jacques Bascou ! Décryptage après son passage sur Radio Barques...

Jacques Bascou ! Décryptage après son passage sur Radio Barques...

Samedi, nous recevions jean-Claude Julès et moi, sur radio Grand Sud FM, à Radio Barques, Jacques Bascou, le président du Grand-Narbonne. L’occasion de lui demander, entre autres, qu’elles étaient se[Lire la suite]