Contre-Regards

par Michel SANTO

François n’imprime pas!

 

 

 

imgres-copie-23.jpeg

 

« Le pape François imprime sa marque » titre « Le Monde », ce Dimanche. En trois jours à peine ! A l’inverse du notre qui, lui, semble toujours faire la planche. Et ce depuis son élection ! Sa côte de popularité bat tous les records de désamour, mais rien pourtant ne semble devoir l’affecter. Toujours il promène un visage lisse et détaché au dessus d’un pays déprimé. On s’interroge ! Serait-il inconscient, insensible ? Ou bien sa fluidité serait elle au contraire le signe d’un caractère bien trempé ? J’ai beau faire effort pour me libérer de tous mes préjugés, je ne peux me départir d’une grande gêne à son sujet. Sans doute est-il intelligent et bien entouré, encore que ces ministres ne lui facilitent pas la tâche, mais je ne peux m’empêcher de le trouver consubstantiellement, si je puis dire,  léger. Alors même que les circonstances offrent à des « caractères » l’occasion de  s’affirmer, rien ne passe chez lui qui nous surprenne et nous permette, à sa juste valeur, de l’apprécier. Il surfe, il glisse comme une planche sur une mer agitée pendant que son peuple, sur la plage, reste anesthésié. Un peuple qui, dans une sorte de grève larvée, résigné, regarde l’horizon les yeux perdus. Comme ses illusions! 

Rétrolien depuis votre site.

Commentaires (3)

  • Avatar

    viet

    |

    Hum, le peuple anésthésié ? Ne nous fions pas au calme qui, souvent précède la tempête.

    Reply

  • Avatar

    Michel Santo

    |

    Pour le moment !

    Reply

  • Avatar

    pibouleau

    |

    Avril 68 : le directeur du journal Le Monde : La France s’ennuie

    Mai 68 : youpee la grand récré. Les pavés volent. Le Grand s’envole.

    Patience dans un mois avril et dans deux mai

    et si l’histoire bégayait (faut bien rêver)

    Reply

Laisser un commentaire

Articles récents

%d blogueurs aiment cette page :