Contre-Regards

par Michel SANTO

Diminuer les dépenses publiques ? C’est possible !

 

 

Unknown.jpeg

Ah,ces dépenses publiques! La Cour des Comptes ne cesse d’en dire qu’elles sont trop importantes, en  regard de la richesse produite; trop coûteuses pour beaucoup , inutiles pour certaines ; quand elles ne sont pas de simples budgets d’agrément pour des élus soucieux d’améliorer leur confort quotidien, leur train de vie, l’image qu’ils se font d’eux mêmes et de leur politique ou de combler leur désir de parcourir le monde sous couvert de coopération et de culture. Rien n’y fait ! loin de baisser,  elles montent, comme les impôts qui les financent. Inexorablement ! Elles seraient incompressibles et correspondraient au juste prix de notre système démocratique et social, nous expliquent élus et experts de la vieille école keynésienne. Ce qui fait d’un pays comme le nôtre le champion du mode par son nombre d’élus par habitants et du département de l’Aude le champion de France par son nombre de fonctionnaires territoriaux par heures travaillées. Mais ce n’est pas de cela dont je voudrais vous entretenir, mais de ces dépenses d’agréments aussi inutiles au plan économique et social que scandaleuses au plan moral. Comme celles relevées par la Chambre Régionale des Comptes dans les budgets de la ville de Montpellier. Que montrent ses rapporteurs ? Eh bien que nos élus aiment les séjours lointains et fort coûteux. 14 voyages en 2008, 17 en 2009, 24 en 2011 dans 38 villes de pays différents : Pékin, Montréal , Fès, San Francisco, l’exotique Guadalajara, Nagoya etc… pour y visiter  foires agricole, musées , ou participer à des compétitions sportives, notamment … 500 000 euros sur 2009-2011 !  Cette gabegie, qui devrait faire monter le rouge au front de nos édiles s’ils avaient seulement un brin de conscience civique à l’égard de nombre de leurs concitoyens vivant dans la précarité et la misère, projetez la à l’échelle de l’ensemble des collectivités du pays et vous aurez une idée des sommes qui pourraient être économisées sans drames ni grandes difficultés. De ce genre, il y en a beaucoup d’autres. A défaut des élus et de leurs collaborateurs pour ce faire, je suis finalement persuadé qu’un comité de citoyens dédié à cette chasse aux gaspis ferait la démonstration d’une plus grande efficacité et d’une plus grande motivation. Après tout , ne nous vante-t-on pas les mérites d’une société participative ? Qu’on ne nous raconte donc plus de sornettes sur ce sujet ! Et que l’on cesse enfin de nous prendre pour des imbéciles…

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Commentaires (2)

  • Georges

    |

    2ème pays d’Europe le plus taxé, la France. Le travail 35 heures y est pour quelque chose. Remplacez le code du travail, attribuez pole emploi aux syndicats et rendez-les responsables de créer
    des emplois, décentralisez, régionalisez. Avec votre bâton de pellerin rejoingnez le centre UDI-Modem l’Alternative.

    Reply

Laisser un commentaire

Articles récents

Drôle de guerre ! Le directeur de cabinet de Didier Mouly démissionne (Et de deux !)

Drôle de guerre ! Le directeur de cabinet de Didier Mouly démissionne (Et de deux !)

    Après le licenciement de la Directrice Générale des Services de la Ville, c'est au tour du jeune Directeur de Cabinet du maire, monsieur Mandin, en poste depuis septembre 2016, d[Lire la suite]
La DGS de Narbonne, bouc-émissaire d'un combat de chefs au sein de l'exécutif municipal ?!

La DGS de Narbonne, bouc-émissaire d'un combat de chefs au sein de l'exécutif municipal ?!

Je ne reviendrai pas ici sur les conditions administratives et juridiques dans lesquelles madame Umbach quitte ses fonctions de DGS de la Ville de Narbonne, la presse locale et certains membres de l'[Lire la suite]
Mais quelle stratégie de communication touristique pour le département de l'Aude ?

Mais quelle stratégie de communication touristique pour le département de l'Aude ?

          J'apprends que l'Agence de Développement Touristique de l'Aude veut repenser son "marketing" de la "destination Aude" (Passons sur ce langage de com[Lire la suite]