Contre-Regards

par Michel SANTO

Grand Narbonne ! du candidat joker ou fantôme ; jusqu’au retrait de Didier Mouly !

Grand Narbonne ! du candidat joker ou fantôme ; jusqu'au retrait de Didier Mouly !

Comme tous les matins, je vais acheter mon pain, fais un petit tour aux Halles et les quitte en achetant au passage le Midi Libre. Pas tous les jours ! C’est sa ” Une ” qui m’y a incité hier :

“Mouly prêt à ne plus briguer la présidence de l’agglo ” , et l’annonce d’un candidat joker . Dans ce papier, on trouve à peu près tout ce que j’expose depuis déjà quelques temps en oubliant ce que j’annonçais avant-hier, que je confirmais hier soir, et re-confirme encore ce jour, à savoir que la présidence de Jacques Bascou était acquise depuis belle lurette et que son exécutif élargi de 15 vices-présidents associant littoral , ruralité et ville centre, l’était depuis deux jours … Donc, de candidat joker il n’y a pas ! Et il ne peut y en avoir : ils sont tous dans les mains et le jeu de Bascou, y compris et surtout celui, ou celle, correspondant au portrait en creux dessiné par le maire de Narbonne – et dont je tairai ici , évidemment, le nom : il n’y en a pas trente six, deux tout au plus ! Mais peut- être pense-t-on à quelqu’un d’autre : un candidat ou candidate fantôme ! Mais là on n’est plus dans l’analyse et la stratégie politique . C’est de fantasmagorie dont il s’agit … L’indépendant de ce Samedi, lui aussi , acte ce que j’ai annoncé il y a trois jours, le bouclage d’une majorité élargie autour de Jacques Bascou et informe ses lecteurs d’une rencontre Bascou-Mouly . Jeudi, je le rappelle, je notais , dans un billet consacré à ce sujet : ” … le Grand Narbonne ne peut fonctionner que sur la base d’un consensus politique et territorial. Depuis sa naissance et la Présidence de Michel Moynier jusqu’à celle de Jacques Bascou, toutes les grandes décisions ont été prises à l’unanimité … Il ne peut pas en être autrement pour l’avenir de ce grand territoire et de ses diverses composantes … ” . Mardi, le choix de Didier Mouly est donc simple : soit il se présente et il est largement battu, soit il ne se présente pas , ne participe pas au vote et manifeste ainsi sa volonté de travailler de concert avec Bascou . Un scénario que l’on peut trouver étrange, mais qui me paraît le seul capable d’exprimer symboliquement une volonté de partenariat constructive , dans l’intérêt conjoint de Narbonne et du Grand Narbonne …

Mots-clefs : , ,

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Laisser un commentaire

Articles récents

Quelques notes prises  au fil des jours…

Quelques notes prises au fil des jours…

    Ai noté ceci : Le 4 février : Toujours du grand Jules Renard, dans son journal : «Il y a des gens qui, toute leur vie, se contentent de dire : « Évidemment ! Parfaitement ! C'est ho[Lire la suite]
Narbonne ! Municipales2020 : la piqure de rappel du PCF à ses électeurs et alliés…

Narbonne ! Municipales2020 : la piqure de rappel du PCF à ses électeurs et alliés…

        L’on ne saurait reprocher aux communistes narbonnais de la constance dans l’expression publique de leur stratégie politique. Pour eux, l’apolitisme – le terme apa[Lire la suite]
Scènes de la vie narbonnaise et d'ailleurs : un spectacle qui réveille toujours en moi un profond sentiment d’hostilité envers mes semblables…

Scènes de la vie narbonnaise et d'ailleurs : un spectacle qui réveille toujours en moi un profond se

            Il est 10 heures 30, ce matin. À travers la grande baie de mon bureau surplombant les toits, la place et les rues qui font ma géographie quoti[Lire la suite]
Affaire Griveaux : Dans certaines circonstances, un homme peut-il tout se permettre et tout détruire ?

Affaire Griveaux : Dans certaines circonstances, un homme peut-il tout se permettre et tout détruire

    Ce qu’a fait Monsieur Griveaux, alors qu’il occupait les fonctions de porte-parole du gouvernement, rattaché au Premier ministre : réaliser une vidéo révélant ses parties intimes à un[Lire la suite]
Narbonne ! Municipales2020 : Echos de campagne…

Narbonne ! Municipales2020 : Echos de campagne…

Narbonne. Hôtel de ville. « Deux grosses prises » pour madame Granier-Calvet, titrait l’Indépendant, l’autre jour. Lecture faite, ce n’était pas d’un concours de pêche aux thons dont il était rend[Lire la suite]
Narbonne ! Municipales2020 : Nul ! Nul ! et Nul…

Narbonne ! Municipales2020 : Nul ! Nul ! et Nul…

    Finalement, quand on y réfléchit bien, la politique se résume à une seule passion : le goût du pouvoir ; et l’assouvir suppose que, par celui (ou celle) qui l’éprouve, soient clairem[Lire la suite]
  
2006-2020 © Contre-Regards
Conçu par OnEric Studio