Contre-Regards

par Michel SANTO

Grand Narbonne ! il ne faut pas “hystériser” les enjeux …

Grand Narbonne ! il ne faut pas "hystériser" les enjeux ...
Dans l’Indépendant de ce matin, je lis ceci en fin d’entretien A.N – Didier Mouly :
Grand Narbonne ! il ne faut pas "hystériser" les enjeux ...

Qui me remet en mémoire ce que j’écrivais le 1 avril :

” Quoiqu’il en soit du résultat final, ce que je sais, c’est que le Grand Narbonne ne peut fonctionner que sur la base d’un consensus politique et territorial. Depuis sa naissance et la Présidence de Michel Moynier jusqu’à celle de Jacques Bascou, toutes les grandes décisions ont été prises à l’unanimité … Il ne peut pas en être autrement pour l’avenir de ce grand territoire et de ses diverses composantes, quel qu’en soit le ” patron ” . L’idéal serait que ce compromis soit accepté et assumé au moment du vote sur la présidence et son exécutif… ” Tiens, pourquoi pas autour d’une majorité J.Bascou, puisqu’il sera Président ( mon billet d’hier ! ) une Vice Présidence pour Narbonne et son maire pour un contrat de programme et de …gestion ?

Et qu’il me semble bon de rappeler ici afin d’éviter d’hystériser un débat et des enjeux qui ne peuvent ni ne doivent l’être . La dernière phrase de D.Mouly et le ton de son entretien , de ce point de vue, sont à mettre à son crédit …

Cela dit, et pour faire droit à la vérité, je rappelle aussi, que , contrairement à ce qui est avancé dans cet entretien , le même Michel Moynier, premier président de l’agglomération, n’a jamais pratiqué la politique de l’isolement de la ville centre. Mieux, il a fallu qu’il impose à ses propres troupes imprégnées d’un ” moulysme ” historique une ouverture qui n’était pas dans leurs ” gènes politiques ” . j’en sais quelque chose ! Faut-il donc rafraîchir les esprits : le premier vice président de la communauté d’agglomération était le maire de Coursan, communiste ; et ne ferai pas, pour compléter l’exécutif de l’époque, la liste des autres vices présidences socialistes … J’indiquerai aussi, pour preuve de l’ouverture réalisée à l’époque, la présidence du SCOT laissée à l’ancien maire socialiste de Montredon … Ce procès fait à Moynier en isolement de la ville centre, me semble donc non seulement infondé mais surtout inopportun et à tout le moins fort inélégant…

Mots-clefs : , , ,

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Laisser un commentaire

Articles récents

Quelques notes prises  au fil des jours…

Quelques notes prises au fil des jours…

    Ai noté ceci : Le 4 février : Toujours du grand Jules Renard, dans son journal : «Il y a des gens qui, toute leur vie, se contentent de dire : « Évidemment ! Parfaitement ! C'est ho[Lire la suite]
Narbonne ! Municipales2020 : la piqure de rappel du PCF à ses électeurs et alliés…

Narbonne ! Municipales2020 : la piqure de rappel du PCF à ses électeurs et alliés…

        L’on ne saurait reprocher aux communistes narbonnais de la constance dans l’expression publique de leur stratégie politique. Pour eux, l’apolitisme – le terme apa[Lire la suite]
Scènes de la vie narbonnaise et d'ailleurs : un spectacle qui réveille toujours en moi un profond sentiment d’hostilité envers mes semblables…

Scènes de la vie narbonnaise et d'ailleurs : un spectacle qui réveille toujours en moi un profond se

            Il est 10 heures 30, ce matin. À travers la grande baie de mon bureau surplombant les toits, la place et les rues qui font ma géographie quoti[Lire la suite]
Affaire Griveaux : Dans certaines circonstances, un homme peut-il tout se permettre et tout détruire ?

Affaire Griveaux : Dans certaines circonstances, un homme peut-il tout se permettre et tout détruire

    Ce qu’a fait Monsieur Griveaux, alors qu’il occupait les fonctions de porte-parole du gouvernement, rattaché au Premier ministre : réaliser une vidéo révélant ses parties intimes à un[Lire la suite]
Narbonne ! Municipales2020 : Echos de campagne…

Narbonne ! Municipales2020 : Echos de campagne…

Narbonne. Hôtel de ville. « Deux grosses prises » pour madame Granier-Calvet, titrait l’Indépendant, l’autre jour. Lecture faite, ce n’était pas d’un concours de pêche aux thons dont il était rend[Lire la suite]
Narbonne ! Municipales2020 : Nul ! Nul ! et Nul…

Narbonne ! Municipales2020 : Nul ! Nul ! et Nul…

    Finalement, quand on y réfléchit bien, la politique se résume à une seule passion : le goût du pouvoir ; et l’assouvir suppose que, par celui (ou celle) qui l’éprouve, soient clairem[Lire la suite]
  
2006-2020 © Contre-Regards
Conçu par OnEric Studio