Contre-Regards

par Michel SANTO

Histoire de Géo : Madame Delga et monsieur Saurel « se chauffent » sur les ondes…

   

Cliquer sur l’image pour l’agrandir.

 

En pleine semaine d’un mois d’août caniculaire, madame Delga et monsieur Saurel se chauffaient sur les ondes, tandis que le pékin moyen, résident permanent ou pas de cette région au nom exotique, faisait trempette dans ses eaux ou vivait planqué comme une taupe. L’objet de cette estivale algarade ? L’effacement de Montpellier par l’icelle présidente de l’Occitanie de sa carte touristique régionale. Autant dire rien qui ne puisse inciter des esprits au repos – ne parlons pas des corps ! – à retrouver les chemins, et l’ennuie, de l’école. Bref ! de ce coup de gomme intempestif, le résident occitanien, « s’en tape » comme de sa première partie de belote … Dit autrement, cette dispute géographique, n’intéresse que Saurel et Delga – et leurs proches collaborateurs. Personne donc ! Et puis, à quoi bon s’offusquer de cette révision historico-géographique, Philippe ? Montpellier, comme d’autres grands sites, n’a pas besoin de l’Occitanie pour se faire belle, et se rendre plus désirable. À l’inverse, sans eux, la région et madame Delga ne sont  rien. À Tokyo, Londres ou Berlin, l’Occitanie n’existe pas, mais on sait situer, à l’échelle de l’Europe, la Cité de Carcassonne, les arènes de Nîmes ou le Pont du Gard, notamment. Une carte ne fait pas un territoire ! Et de la tripoter ne change rien à ce dernier, à son histoire, à ses couleurs, à son prestige… De lui seul, et de ceux qui le font vivre au quotidien, d’abord, dépend sa notoriété !

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Commentaires (1)

  • Avatar

    thierry camus

    |

    Le bac à sable au niveau régional , cela me rappelle quelque chose à un niveau beaucoup plus local . C’est pitoyable , triste et à pleurer . Étant originaire de Montpellier , je ne peux que vous donner raison Mr Santo , cette ville qui a 1000 ans , ce qui est peu en comparaison avec Narbonne , Nîmes , Toulouse etc.. a toujours été une place royale , à l’époque Mauguio qui est aujourd’hui un village battait monnaie . Donc Montpellier n’a besoin de personne pour exister et prospérer . et c’est ainsi qu’Allah est grand , copyright : Alexandre Vialatte .

    Reply

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

Articles récents

Municipales : Mais quel jeu jouent donc les "radicaux de gauche" sur Narbonne ?!

Municipales : Mais quel jeu jouent donc les "radicaux de gauche" sur Narbonne ?!

      Petite suite à mon billet d’hier sur le petit « mundillo » politique narbonnais. Peu d’observateurs l’ont relevé, mais, parmi les soutiens de madame Granier-Calvet, fig[Lire la suite]
Dans le petit "mundillo" politique narbonnais, les cartels s'organisent…

Dans le petit "mundillo" politique narbonnais, les cartels s'organisent…

      J'avais  prédit que madame Flautre, la conseillère municipale EELV d'opposition, élue sur la liste "J'Aime Narbonne" conduite alors par Jacques Bascou, prendrait du large e[Lire la suite]
La défiance sociétale et démocratique des "jeunes" s'aggrave…

La défiance sociétale et démocratique des "jeunes" s'aggrave…

      L’édition 2018 de l’enquête sur les valeurs (la cinquième édition depuis 1981 permet d’analyser les orientations fondamentales des Français. Olivier Galland — sociologue, d[Lire la suite]
Pour les 100 ans de l'OIT, Emmanuel Macron lance aussi son offensive politique et idéologique sur le flanc gauche de l'échiquier politique français…

Pour les 100 ans de l'OIT, Emmanuel Macron lance aussi son offensive politique et idéologique sur le

    En 2017, La République en marche a pris le pouvoir avec le seul appui du MoDem. Dans la foulée de la nomination d’Édouard Philippe à Matignon et des élections législatives, le centre[Lire la suite]
Dans l'ex Languedoc-Roussillon aussi des élus de la droite et du centre soutiennent Emmanuel Macron…

Dans l'ex Languedoc-Roussillon aussi des élus de la droite et du centre soutiennent Emmanuel Macron…

    Dans un contexte de crise profonde au sein du parti Les Républicains (LR), crise que les élections européennes du 26 mai (8,48 %) ont mis clairement au jour (démission de Laurent Wauq[Lire la suite]
N’aurais-je plus le choix qu’entre mourir sous les eaux de la Méditerranée, le « feu » de fanatiques islamistes ou celui, ionisant, des déchets nucléaires (de Malvési) ?…

N’aurais-je plus le choix qu’entre mourir sous les eaux de la Méditerranée, le « feu » de fanatiques

  Semaine éprouvante ! À lire la presse locale je n’aurais plus le choix qu’entre mourir sous les eaux de la Méditerranée, le « feu » de fanatiques islamistes ou celui, ionisant, des déchets[Lire la suite]
%d blogueurs aiment cette page :