Contre-Regards

par Michel SANTO

Il faut sauver le brave docteur Valls !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Manuel-Valls_image-gauche.jpg

 

 

” Le Monde “, qui se veut la Conscience morale et politique de ce pays , demande au Président , par la voix anonyme de son éditorialiste, de corriger, dans tous les sens du terme, son ministre de l’Intérieur. Avec fermeté, insiste-t-il. En termes moins élégants dits,  la rédaction du Monde veut la peau de Manuel Valls au prétexte qu’il aurait stigmatisé une population ethniquement étiquetée et de la juger incapable de s’intégrer . Une faute politique et morale qui jouerait sans vergogne sur la peur de l’étranger et ferait des Roms des boucs émissaires parfaits. Bref, Valls est un salaud de la pire espèce, comme  Sarko, et comme ce dernier il convient vite de l’éliminer . Car les Roms,  en effet, sont gens ethniquement  indéfinissables et paisibles qui ne demandent qu’à être gentiment accueillis pour paisiblement s’intégrer. Les élus locaux, notamment dans le 93, confrontés à la réalité de campements sauvages, à la délinquance et à l’exaspération des populations concernés, ne seraient donc que d’affreux racistes et leurs administrés de pauvres marionnettes, par eux manipulés en vue des prochaines municipales. Ainsi va la vie au Monde, toujours niée quand elle va à l’encontre des ” bons sentiments ” de son lectorat et de ses salariés. Demain, j’en prends le pari , ce n’est plus de Roms dont il sera question dans les colonnes de ce journal, mais de citoyens roumains et européens. Ne pas voir la réalité et refuser d’en parler ne sera plus possible,  il suffira alors de ne pas la nommer et par d’autres  mots la neutraliser. Comme d’habitude ! Mais le contexte politique a changé, et ce qui était possible quand la droite gouvernait ne l’est plus désormais. C’est l’intérêt de l’alternance démocratique que de voir un parti exerçant le pouvoir légitimer des thèmes, des pratiques ou des politiques qu’il combattait dans l’opposition. Je n’en ferai pas la liste, elle serait trop longue. Il est cependant vrai que sur des sujets sociaux, comme celui des Roms, c’est le coeur de la ” morale ” des partis de gauche qui est touché. Cela évidemment fait mal, et explique les contorsions et postures hypocrites des Montebourg, Duflot, Mamère, Laurent… ainsi que celles de l’anonyme éditorialiste du ” Monde ” . Rude thérapie que celle imposée par le docteur Valls ! Mais nécessaire…

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Laisser un commentaire

Articles récents

Narbonne ! Municipales2020 : Samedi, rue Droite,  je me trouvais face au collectif Narbonne XXI…

Narbonne ! Municipales2020 : Samedi, rue Droite, je me trouvais face au collectif Narbonne XXI…

      C’était Samedi. Après une petite station devant l’admirable vitrine de Brice Sarda, je reprenais ma «course» quotidienne et remontais vivement vers la place du Forum. U[Lire la suite]
Un coup de coeur et quatre coups de gueule…

Un coup de coeur et quatre coups de gueule…

        19 Octobre. 17h 15, je prends la rue Droite — qui ne l'est pas — au départ de la place de l'Hôtel de Ville  pour attaquer mon grand tour urbain quotidien[Lire la suite]
Municipales2020 ! À Gruissan — et ailleurs ? — Codorniou se jette à l'eau !

Municipales2020 ! À Gruissan — et ailleurs ? — Codorniou se jette à l'eau !

      Codorniou rompt enfin un lourd silence qui mettait les électeurs de Gruissan, ses concurrents éventuels et les commentateurs du mundillo politique narbonnais dans un état proc[Lire la suite]
Narbonne ! Municipales2020 : Monsieur Daraud veut épurer notre petite cité !

Narbonne ! Municipales2020 : Monsieur Daraud veut épurer notre petite cité !

  Monsieur Daraud veut épurer notre petite ville. Les SDF la salissent, leurs chiens chient et puent. « Il faut les enjamber pour entrer dans les commerces du centre-ville. » Ce sont des « ind[Lire la suite]
L’ai-je déjà dit ? J’apprends à voir. Oui, je commence.

L’ai-je déjà dit ? J’apprends à voir. Oui, je commence.

          « L’ai-je déjà dit ? J’apprends à voir. Oui, je commence. Cela va encore mal. Mais je veux employer mon temps. Je songe par exemple que jamais encore je[Lire la suite]
À quoi bon inventer des histoires, les mots n’y suffiront jamais.

À quoi bon inventer des histoires, les mots n’y suffiront jamais.

  2. J’allais donc sur une plage de sable fin dont je tairai ici le nom, pour encore tenter de vivre, dans ce moment d’écriture, l’illusoire après midi d’un monde rythmé par des images et de[Lire la suite]
  
2006-2019 © Contre-Regards
Conçu par OnEric Studio