Contre-Regards

par Michel SANTO

L’année de la triche.

Afficher l'image en taille réelleBernard Lecomte ne m’en voudra pas, je l’espère, de reprendre le titre et le texte de son savoureux billet:  
L’année 2009 restera, en France, l’année de la triche. C’est Martine Aubry qui doit son poste de première secrétaire du PS à des manipulations frauduleuses. C’est Nicolas Sarkozy qui a empêché d’enquêter sur le commerce des sondages à l’Elysée. C’est l’équipe de France de foot qui participera au Mondial grâce à une main de Thierry Henry. C’est le Parti socialiste qui a réussi à soutenir l’infréquentable Georges Frêche sans l’investir. Ce sont deux membres du CSA qui restent discrètement salariés de France Télévisions. C’est la jeune Cécile Duflot, des Verts, qui fait croire qu’elle prend le train quand elle prend l’avion. Les exemples pullulent. La devise de la France, pendant longtemps, ce fut “Liberté-égalité-fraternité”. Maintenant, c’est “Pas vu, pas pris !”

Rétrolien depuis votre site.

Laisser un commentaire