Contre-Regards

par Michel SANTO

L’effet papillon.

 

Un pasteur. Un fou, un seul, et un vent de panique secoue l’ensemble de la planète diplomatique. Des corans qu’il menace de brûler, et une tornade hystérique ébranle l’ensemble du monde islamique. Ailleurs dans le monde des bibles et des lieus de cultes de différentes confessions sont détruits, et personne ne s’en émeut. Un petit groupe de fanatiques américains aura donc suffit pour que l’asymétrie des relations inter-civilisationnelles et religieuses s’exprime dans toute sa violence. Et du piège dans lequel se trouvent enfermés ceux qui la refusent. Se taire et traiter par le mépris cet autodafé, c’était offrir aux islamistes de tous poils une occasion supplémentaire d’attiser la haine de l’occident. Et le condamner, comme cela a été fait, c’est conforter les extrémistes de tout bord dans leur pouvoir de nuisances. Décidément, l’onde de choc du 11 septembre 2001 n’en finit pas de produire ses effets destructeurs…

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Commentaires (1)

  • Avatar

    pierrehenri.thoreux

    |

    Eh bien je réfléchissais sur le sujet, et je ne vois pas ce j’aurais pu dire de mieux… Amicalement

    Reply

Laisser un commentaire

Articles récents

Le régime de retraite de la SNCF et de la RATP pour tous ?!

Le régime de retraite de la SNCF et de la RATP pour tous ?!

      Dans la plupart des pays européens confrontés aux mêmes problèmes : diminution des actifs et augmentation de la population âgé, la réforme des « retraites » s’est faite sans que[Lire la suite]
Scène de la vie narbonnaise : Des chiens et des hommes, rue du Pont Des Marchands…

Scène de la vie narbonnaise : Des chiens et des hommes, rue du Pont Des Marchands…

      C’était avant-hier soir dans la rue du Pont des Marchands. J’aurais pu ne pas les voir, mais les manifestations de joie d’une petite famille devant un homme assis à mêm[Lire la suite]
Quelques perles (et humeurs conséquentes) pêchées à la fin de la semaine dernière…

Quelques perles (et humeurs conséquentes) pêchées à la fin de la semaine dernière…

        Je lis ceci sur la page Facebook d'une professionnelle du Tourisme : "Idée de sortie pour ce WE : visite du concept innovant de " Lodge Boat" au port de Gruis[Lire la suite]
Scène de la vie narbonnaise : un soir des fééries de Noël, j'ai croisé un homme seul sur une chaise roulante…

Scène de la vie narbonnaise : un soir des fééries de Noël, j'ai croisé un homme seul sur une chaise

      Dans ma petite ville, nous avons un marché de Noël, comme partout ailleurs dans ce pays. Avec les mêmes baraques blanchâtres, les mêmes têtes du Père Noël, les mêmes marchandis[Lire la suite]
Scène de la vie narbonnaise : Elle était assise sous la véranda de ce bistrot du centre ville…

Scène de la vie narbonnaise : Elle était assise sous la véranda de ce bistrot du centre ville…

        Elle était assise sous la véranda de ce bistrot du centre ville où je m’étais installé pour y boire une tasse de café noir. Je l’observais, élégante et rêveuse, caress[Lire la suite]
Le temps n'est pas loin où vont revenir les langueurs universelles, les croyances à la fin du monde…

Le temps n'est pas loin où vont revenir les langueurs universelles, les croyances à la fin du monde…

    Depuis des mois, je ne lis plus que des correspondances, carnets, journaux d’auteurs : Flaubert, Gide, Malaparte, Renard, les Goncourt … (dernier achat chez mon bouquiniste : Les car[Lire la suite]
  
2006-2019 © Contre-Regards
Conçu par OnEric Studio
 
%d blogueurs aiment cette page :