L’Épictète du soir ( très tard ! )

imgres-1

Les fréquentations ne sont pas indifférentes. Si tu hantes souvent un vicieux, à moins que tu ne sois bien fortifié, il y a plus à craindre qu’il ne te corrompe, qu’il n’y a à espérer que tu le corrigeras. Puisqu’il y a donc tant de danger dans le commerce des ignorants, il ne faut en user qu’avec beaucoup de sagesse et de prudence.

Épictète , « Pensées et Entretiens. » iBooks. page 293

Mots-clefs : , , , ,

Rétrolien depuis votre site.

Laisser un commentaire

Articles récents

  • À l’ombre de jeunes filles d’un autre temps !…
            Ve.2.5.2023   Elles se sont assises autour d’une table du « Petit Moka », au soleil. La mienne, proche, était à l’ombre. J’y buvais ma dernière tasse de café ; elles […]
    2 commentaires
  • La vie des autres…
                  Me.31.5.2023   Moment de vie.   7 h 45. Devant la fenêtre du salon grande ouverte, je goûtais le calme de la ville, l’air frais et l’odeur […]
    Aucun commentaire
  • Pentecôte au festival de Cannes !
                Di.28.5.2023   Partager :TweetWhatsAppE-mailImprimerWordPress:J’aime chargement… […]
    Un commentaire
  • (pas de titre) Article 46402
                  Ve.26.5.2023   Cannes !   J’en faisais la confidence à un ami : tout ce cirque médiatique autour du festival de Cannes m’exaspère. Au point […]
    Un commentaire
  • Pendant que le bourgeois dort tranquillement…
            Ma.23.5.2023   Humeur !   Bénédicte Bonzi est chercheuse associée au Laboratoire d’anthropologie des institutions et des organisations sociales de l’EHESS. Sous […]
    Aucun commentaire
%d blogueurs aiment cette page :