Contre-Regards

par Michel SANTO

La justice pénale prisonnière de l’idéologie !

 

 

 

 

 

 

imgres-copie-7.jpeg

 

Au triangle protection-sanction-réinsertion, dans l’ordre, la gauche a toujours posé en principe  » culturel  » celui de la réinsertion d’abord, la sanction ensuite , et la protection enfin . A la droite, la répression : autrement dit le Mal; à elle , la prévention: c’est à dire le Bien. L’homme est naturellement bon et perfectible, c’est la Société qu’il faut changer, pour le parti de la Vertu, et l’homme ,n’est qu’un loup pour l’homme, qu’il faut domestiquer, pour le parti de l’Ordre… Bref, dans ce domaine, l’idéologie règne de façon absolue dans les deux camps. Et chaque alternance est l’occasion de défaire ce que l’un ou l’autre aura instauré. La demande des citoyens est pourtant claire. Que veulent-ils, en effet ? Un Etat qui les protège des incivilités et agressions de toute sorte, qui ne ferme pas les yeux sur la petite délinquance qui pourrit leur quotidien et qui ne lâche pas dans la nature des multirécidivistes professionnels. Ils savent aussi d’expérience  que la prison n’est pas la solution, qu’elle s’impose pour les plus dangereux d’entre eux, que la réinsertion est préférable à une condamnation morale à vie et qu’on ne peut pas traiter tous les délinquants de la même façon. Exaspérés, ils se demandent ce qu’attendent ceux qui les gouvernent pour les entendre et enfin sortir  de leurs postures idéologiques et politiciennes.La polémique Valls Taubira montre que ce débat traverse désormais la gauche, et que la vérité, en la circonstance, est du côté du bon sens…

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Laisser un commentaire

Articles récents

Hier soir, sur TF1, une "nouvelle vie de François Hollande" sans aucun intérêt …

Hier soir, sur TF1, une "nouvelle vie de François Hollande" sans aucun intérêt …

      Hier soir, 20 heures, devant le JT de TF1. À mi-journal, Gilles Bouleau et sa longue et fine silhouette plantée au milieu de son plateau, raide, mais sans trop, juste ce qu[Lire la suite]
Jacques Bascou ! Décryptage après son passage sur Radio Barques...

Jacques Bascou ! Décryptage après son passage sur Radio Barques...

Samedi, nous recevions jean-Claude Julès et moi, sur radio Grand Sud FM, à Radio Barques, Jacques Bascou, le président du Grand-Narbonne. L’occasion de lui demander, entre autres, qu’elles étaient se[Lire la suite]
L’ardoise laissée par Sapin à Macron : 10 milliards à rembourser aux entreprises...

L’ardoise laissée par Sapin à Macron : 10 milliards à rembourser aux entreprises...

      Monsieur Piketty se répand dans tous les médias pour dire à quel point la réforme de l'assiette de l'ISF est une "faute historique", quand le sieur Sapin exige, lui, qu[Lire la suite]