Contre-Regards

par Michel SANTO

La main du fisc dans le sac des veuves et des handicapés…

Capture d’écran 2015-11-04 à 08.49.21

Mon ennemi, c’est la finance! Et, dans cette chasse au “blé” indûment fauché, deux cibles en ont fait les frais: les veufs et veuves retraités et les personnes handicapées. Deux classes d’individus scandaleusement prédatrices, en effet. C’est “Jeannine, 84 ans”, dont la taxe foncière est passée de 147 euros en 2014 à 824 euros en 2015. “Pour la première fois”, elle a reçu dans sa boîte aux lettres la taxe d’habitation, “fixée à 363 euros”. Ou Joseph, mon voisin paralysé qui, parce qu’il aura épargné un peu, verra son allocation actuelle passer de 1 000 euros à moins de 800 euros, parce qu’il aura un peu épargné ! Même tarif que pour les autres minima sociaux comme le RSA ou le minimum vieillesse.

Sauf que les handicapés n’ont pas demandé à être à la charge de la société… Ben oui, jusqu’à hier, c’était ça la mise en ordre de nos finances publiques. Plus facile que de s’attaquer aux dépenses et “chasser le gaspi”. Aujourd’hui, c’est Christian Eckert, le secrétaire d’Etat au budget qui demande à Jeannine de ne pas payer ses impôts, un comble!, et Madame Ségolène Neuville qui remise son projet de normaliser les allocations des handicapés. Fort heureusement, il n’y a pas que des aveugles sur les bancs de l’Assemblée. Et tout ça, juste après que notre Président ait annoncé qu’il y aurait encore moins de français imposés sur le revenu. En 2017! Merci pour ce moment François!

Mots-clefs : , , ,

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Commentaires (6)

  • Avatar

    Alphonse Martinez

    |

    Il n’aime pas non plus les pauvres ! Il adore les Sénateurs , les Députés , et tous les élus qui se nourrissent de la sueur de ceux qui produisent les maigres richesses qui subsistent encore en France. Nous sommes au bord d’une explosion sociale , les nantis’ responsables profiteurs n’en sortiront pas indemnes.

    Reply

  • Avatar

    Descabello

    |

    Et l’évasion fiscale, pourquoi n’en parlez vous pas ?

    Reply

    • Michel Santo

      Michel Santo

      |

      Eh bien justement, plutôt que de s’attaquer aux petits placements des handicapés, que ce gouvernement, comme les autres avant, cela dit en passant, aille à la chasse aux vrais gaspis… C’est ce que je dis dans cette humeur matinale. Et aux vrais niches fiscales …

      Reply

  • Avatar

    Ingrid

    |

    Bonjour Michel,

    Hier c’était l’équipe de Sarkozy qui s’attaquait aux veuves.
    Aujourd’hui celle de Hollande, aux handicapés.

    Dans les 2 cas, à vouloir racler des fonds de tiroirs, plutôt que d’oser s’attaquer avec courage, à une refonte du système fiscal, on mesure que ce sont les mêmes énarques ou/et hauts fonctionnaires des Finances, qui font la politique fiscale d’un Gouvernement.

    Où est le politique ? Mais que fait-il ?

    Reply

  • Avatar

    Didier

    |

    Les veuves sont tellement pressurėes par le fisc que les fleurs et le café chez Lucette ont été payés par la commune !!!

    Reply

  • Avatar

    phthoreux

    |

    Une fois encore l’adage est vérifié ! Jamais un régime socialiste n’a enrichi les pauvres. Tout au mieux parvient-il à appauvrir les riches, à l’exception de la Nomenklatura et des quelques heureux qui parviennent échapper à l’infernal bocal sous pression fiscale. Ce gouvernement, quelle pantalonnade !

    Reply

Laisser un commentaire

Articles récents

Quelques perles (et humeurs conséquentes) pêchées à la fin de la semaine dernière…

Quelques perles (et humeurs conséquentes) pêchées à la fin de la semaine dernière…

        Je lis ceci sur la page Facebook d'une professionnelle du Tourisme : "Idée de sortie pour ce WE : visite du concept innovant de " Lodge Boat" au port de Gruis[Lire la suite]
Scène de la vie narbonnaise : un soir des fééries de Noël, j'ai croisé un homme seul sur une chaise roulante…

Scène de la vie narbonnaise : un soir des fééries de Noël, j'ai croisé un homme seul sur une chaise

      Dans ma petite ville, nous avons un marché de Noël, comme partout ailleurs dans ce pays. Avec les mêmes baraques blanchâtres, les mêmes têtes du Père Noël, les mêmes marchandis[Lire la suite]
Scène de la vie narbonnaise : Elle était assise sous la véranda de ce bistrot du centre ville…

Scène de la vie narbonnaise : Elle était assise sous la véranda de ce bistrot du centre ville…

        Elle était assise sous la véranda de ce bistrot du centre ville où je m’étais installé pour y boire une tasse de café noir. Je l’observais, élégante et rêveuse, caress[Lire la suite]
Le temps n'est pas loin où vont revenir les langueurs universelles, les croyances à la fin du monde…

Le temps n'est pas loin où vont revenir les langueurs universelles, les croyances à la fin du monde…

    Depuis des mois, je ne lis plus que des correspondances, carnets, journaux d’auteurs : Flaubert, Gide, Malaparte, Renard, les Goncourt … (dernier achat chez mon bouquiniste : Les car[Lire la suite]
"Franchement, Michel ! à quoi bon tout ça !", me disait aussi une petite voix…

"Franchement, Michel ! à quoi bon tout ça !", me disait aussi une petite voix…

    Recommandant la lecture quotidienne d’une ou deux « pensées » de La Rochefoucauld ou de La Bruyère pour exercer sa lucidité et ne point être dupe de certaines postures social[Lire la suite]
Qui pense encore à nos 13 soldats morts il y a quatre jours à peine ?

Qui pense encore à nos 13 soldats morts il y a quatre jours à peine ?

        Qui pense encore à nos 13 soldats morts il y a quatre jours à peine dans une opération de combat menée contre nos ennemis djihadistes ; qui pense encore à leu[Lire la suite]
  
2006-2019 © Contre-Regards
Conçu par OnEric Studio
 
%d blogueurs aiment cette page :