Contre-Regards

par Michel SANTO

La Marche ! la chanson, Charlie Hebdo… et la manif .

 

La-Marche-quand-une-chanson-s-en-prend-a-Charlie-Hebdo_imag.jpg

 

Le film « La Marche » sort sur les écrans mercredi 27 novembre et son producteur, Hugo Sélignac, précise apporter son soutien à la chanson qui l’accompagne; chanson qui dans un couplet « réclame un autodafé contre ces chiens » du journal satirique Charlie Hebdo et promeut les « filles voilées , qui seraient plus jolies que les filles fardées ». Une chanson composée et interprétée par une dizaine de rappeurs renommés, dont Akhenaton, Disiz, Kool Shen et Nekfeu, qui bénéficie de surcroît des éléments sonores du film , de la typographie de la pochette et de l’affiche du film , comme autant  d’arguments publicitaires en sa faveur. Hasard du calendrier, évidemment, chanson et film sortent trois jours avant l’appel à marcher , aussi , lancé par les grandes associations antiracistes et les centrales syndicales   , pour faire  » barrage au racisme  » et dénoncer  » la déferlante raciste « . Nul n’est sensé ignorer en effet que le KKK rode dans nos campagnes et que le « mufle hideux  du fascisme » se pointe à l’horizon des prochaines échéances électorales. Soyons sérieux ! Que le populisme, notamment de droite , et ses thèmes de prédilection (nationalisme, xénophobie, racisme…) soit en progression dans tous les pays européens , c’est incontestable; comme il est tout aussi incontestable que son instrumentalisation politicienne est devenue le coeur d’une bataille idéologique typiquement française. L’enjeu ? en faire la seule question politique du quinquennat, la seule ligne de partage des prochaines élections  afin de ressouder une gauche détenant tous les pouvoirs , mais divisée sur le fond, et amalgamer toute l’opposition de droite , ou la diviser, dans un ensemble caractérisé comme culturellement maléfique. Rien que de très classique dans une « guerre » politique  , même en démocratie, où les principes et les valeurs sont manipulés au gré des circonstances, et tous les coups permis pour conquérir ou conserver le pouvoir. Cela dit, je  n’ai rien contre ce film, que je n’ai pas vu, ni contre cette marche du 30 novembre, qui l’accompagnera. Mais qui dira ce qui se cache derrière cette chanson, qui en fait la promotion et dans quel but ? Et qui, à tout le moins, en dénoncera clairement l’orientation islamophile et conservatrice ?…

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Laisser un commentaire

Articles récents

Baromètre des Territoires 2019 / #Occitanie : le moral en berne !

Baromètre des Territoires 2019 / #Occitanie : le moral en berne !

    L'Institut Montaigne vient de livrer son dernier baromètre des territoires. Un coup de projecteur sur la région Occitanie y figure en bonne place. Et l'image qui apparaît, à mille lie[Lire la suite]
"Il ne hait pas les Juifs, il est seulement antisioniste" !

"Il ne hait pas les Juifs, il est seulement antisioniste" !

#Antisémitisme #Antisionisme.  Ah ! les pudeurs sémantiques de ceux qui nous expliquent savamment, ou bêtement, la différence substantielle entre antisémitisme et antisionisme, et qui feignent d’i[Lire la suite]
Grand Narbonne : De la glisse, du vent et des trottinettes…

Grand Narbonne : De la glisse, du vent et des trottinettes…

  Le Grand Narbonne a entrepris la promotion des « sports de glisse » sur son territoire et a décidé de soutenir financièrement des projets susceptibles d'accroître son potentiel naturel [Lire la suite]
Municipales 2020 à Narbonne : c'est parti pour Alain Perea et LREM…

Municipales 2020 à Narbonne : c'est parti pour Alain Perea et LREM…

Place de l'Hôtel de Ville de Narbonne. (Office de Tourisme) Pour ceux qui doutaient de la candidature d’Alain Perea et de LREM aux prochaines municipales, à Narbonne, l’équivoque est levée. Une lis[Lire la suite]
La légende des périphéries urbaines abandonnées par l'État…

La légende des périphéries urbaines abandonnées par l'État…

Le géographe Jacques Lévy est l’anti-Christophe Guilluy. Il met en avant l’ouverture à l’autre qui serait la marque des cœurs d’agglomération et montre que ce sont les contribuables des grandes vi[Lire la suite]
Madame Pinel et Monsieur Codorniou feintent la passe aux Valoisiens et retournent au PRG…

Madame Pinel et Monsieur Codorniou feintent la passe aux Valoisiens et retournent au PRG…

On n’est jamais déçu avec les radicaux de gauche. Sitôt partis rejoindre en catastrophe ceux de droite, en décembre 2017, en créant le Mouvement radical, social, libéral (…),*  au lendemain d’une [Lire la suite]
%d blogueurs aiment cette page :