Contre-Regards

par Michel SANTO

La Marche ! la chanson, Charlie Hebdo… et la manif .

 

La-Marche-quand-une-chanson-s-en-prend-a-Charlie-Hebdo_imag.jpg

 

Le film « La Marche » sort sur les écrans mercredi 27 novembre et son producteur, Hugo Sélignac, précise apporter son soutien à la chanson qui l’accompagne; chanson qui dans un couplet “réclame un autodafé contre ces chiens” du journal satirique Charlie Hebdo et promeut les « filles voilées , qui seraient plus jolies que les filles fardées ». Une chanson composée et interprétée par une dizaine de rappeurs renommés, dont Akhenaton, Disiz, Kool Shen et Nekfeu, qui bénéficie de surcroît des éléments sonores du film , de la typographie de la pochette et de l’affiche du film , comme autant  d’arguments publicitaires en sa faveur. Hasard du calendrier, évidemment, chanson et film sortent trois jours avant l’appel à marcher , aussi , lancé par les grandes associations antiracistes et les centrales syndicales   , pour faire ” barrage au racisme ” et dénoncer ” la déferlante raciste “. Nul n’est sensé ignorer en effet que le KKK rode dans nos campagnes et que le « mufle hideux  du fascisme » se pointe à l’horizon des prochaines échéances électorales. Soyons sérieux ! Que le populisme, notamment de droite , et ses thèmes de prédilection (nationalisme, xénophobie, racisme…) soit en progression dans tous les pays européens , c’est incontestable; comme il est tout aussi incontestable que son instrumentalisation politicienne est devenue le coeur d’une bataille idéologique typiquement française. L’enjeu ? en faire la seule question politique du quinquennat, la seule ligne de partage des prochaines élections  afin de ressouder une gauche détenant tous les pouvoirs , mais divisée sur le fond, et amalgamer toute l’opposition de droite , ou la diviser, dans un ensemble caractérisé comme culturellement maléfique. Rien que de très classique dans une « guerre » politique  , même en démocratie, où les principes et les valeurs sont manipulés au gré des circonstances, et tous les coups permis pour conquérir ou conserver le pouvoir. Cela dit, je  n’ai rien contre ce film, que je n’ai pas vu, ni contre cette marche du 30 novembre, qui l’accompagnera. Mais qui dira ce qui se cache derrière cette chanson, qui en fait la promotion et dans quel but ? Et qui, à tout le moins, en dénoncera clairement l’orientation islamophile et conservatrice ?…

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Laisser un commentaire

Articles récents

Scène de la vie narbonnaise : Elle était assise sous la véranda de ce bistrot du centre ville…

Scène de la vie narbonnaise : Elle était assise sous la véranda de ce bistrot du centre ville…

        Elle était assise sous la véranda de ce bistrot du centre ville où je m’étais installé pour y boire une tasse de café noir. Je l’observais, élégante et rêveuse, caress[Lire la suite]
Le temps n'est pas loin où vont revenir les langueurs universelles, les croyances à la fin du monde…

Le temps n'est pas loin où vont revenir les langueurs universelles, les croyances à la fin du monde…

    Depuis des mois, je ne lis plus que des correspondances, carnets, journaux d’auteurs : Flaubert, Gide, Malaparte, Renard, les Goncourt … (dernier achat chez mon bouquiniste : Les car[Lire la suite]
"Franchement, Michel ! à quoi bon tout ça !", me disait aussi une petite voix…

"Franchement, Michel ! à quoi bon tout ça !", me disait aussi une petite voix…

    Recommandant la lecture quotidienne d’une ou deux « pensées » de La Rochefoucauld ou de La Bruyère pour exercer sa lucidité et ne point être dupe de certaines postures social[Lire la suite]
Qui pense encore à nos 13 soldats morts il y a quatre jours à peine ?

Qui pense encore à nos 13 soldats morts il y a quatre jours à peine ?

        Qui pense encore à nos 13 soldats morts il y a quatre jours à peine dans une opération de combat menée contre nos ennemis djihadistes ; qui pense encore à leu[Lire la suite]
Scènes de la vie narbonnaise à l'entrée du passage de l'Ancre et du cloître de la cathédrale Saint Just-Saint Pasteur

Scènes de la vie narbonnaise à l'entrée du passage de l'Ancre et du cloître de la cathédrale Saint J

        Lundi dernier, était-ce le matin ou l’après-midi, je ne sais plus. Pour quelles raisons me suis-je retrouvé devant l’entrée du passage de l’Ancre, je l’ignore. Et[Lire la suite]
Narbonne ! Municipales2020 : Moderniser la piscine municipale et son Palais des Arts des Sports et du Travail…

Narbonne ! Municipales2020 : Moderniser la piscine municipale et son Palais des Arts des Sports et d

    Il faut bien le reconnaître, le Palais des Arts des Sports et du Travail a toujours fait l'objet d'un rejet esthétique, culturel et politique de la part des élus de droite et de gauche [Lire la suite]
  
2006-2019 © Contre-Regards
Conçu par OnEric Studio