Contre-Regards

par Michel SANTO

La Marche ! la chanson, Charlie Hebdo… et la manif .

 

La-Marche-quand-une-chanson-s-en-prend-a-Charlie-Hebdo_imag.jpg

 

Le film « La Marche » sort sur les écrans mercredi 27 novembre et son producteur, Hugo Sélignac, précise apporter son soutien à la chanson qui l’accompagne; chanson qui dans un couplet « réclame un autodafé contre ces chiens » du journal satirique Charlie Hebdo et promeut les « filles voilées , qui seraient plus jolies que les filles fardées ». Une chanson composée et interprétée par une dizaine de rappeurs renommés, dont Akhenaton, Disiz, Kool Shen et Nekfeu, qui bénéficie de surcroît des éléments sonores du film , de la typographie de la pochette et de l’affiche du film , comme autant  d’arguments publicitaires en sa faveur. Hasard du calendrier, évidemment, chanson et film sortent trois jours avant l’appel à marcher , aussi , lancé par les grandes associations antiracistes et les centrales syndicales   , pour faire  » barrage au racisme  » et dénoncer  » la déferlante raciste « . Nul n’est sensé ignorer en effet que le KKK rode dans nos campagnes et que le « mufle hideux  du fascisme » se pointe à l’horizon des prochaines échéances électorales. Soyons sérieux ! Que le populisme, notamment de droite , et ses thèmes de prédilection (nationalisme, xénophobie, racisme…) soit en progression dans tous les pays européens , c’est incontestable; comme il est tout aussi incontestable que son instrumentalisation politicienne est devenue le coeur d’une bataille idéologique typiquement française. L’enjeu ? en faire la seule question politique du quinquennat, la seule ligne de partage des prochaines élections  afin de ressouder une gauche détenant tous les pouvoirs , mais divisée sur le fond, et amalgamer toute l’opposition de droite , ou la diviser, dans un ensemble caractérisé comme culturellement maléfique. Rien que de très classique dans une « guerre » politique  , même en démocratie, où les principes et les valeurs sont manipulés au gré des circonstances, et tous les coups permis pour conquérir ou conserver le pouvoir. Cela dit, je  n’ai rien contre ce film, que je n’ai pas vu, ni contre cette marche du 30 novembre, qui l’accompagnera. Mais qui dira ce qui se cache derrière cette chanson, qui en fait la promotion et dans quel but ? Et qui, à tout le moins, en dénoncera clairement l’orientation islamophile et conservatrice ?…

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

Articles récents

Municipales : Mais quel jeu jouent donc les "radicaux de gauche" sur Narbonne ?!

Municipales : Mais quel jeu jouent donc les "radicaux de gauche" sur Narbonne ?!

      Petite suite à mon billet d’hier sur le petit « mundillo » politique narbonnais. Peu d’observateurs l’ont relevé, mais, parmi les soutiens de madame Granier-Calvet, fig[Lire la suite]
Dans le petit "mundillo" politique narbonnais, les cartels s'organisent…

Dans le petit "mundillo" politique narbonnais, les cartels s'organisent…

      J'avais  prédit que madame Flautre, la conseillère municipale EELV d'opposition, élue sur la liste "J'Aime Narbonne" conduite alors par Jacques Bascou, prendrait du large e[Lire la suite]
La défiance sociétale et démocratique des "jeunes" s'aggrave…

La défiance sociétale et démocratique des "jeunes" s'aggrave…

      L’édition 2018 de l’enquête sur les valeurs (la cinquième édition depuis 1981 permet d’analyser les orientations fondamentales des Français. Olivier Galland — sociologue, d[Lire la suite]
Pour les 100 ans de l'OIT, Emmanuel Macron lance aussi son offensive politique et idéologique sur le flanc gauche de l'échiquier politique français…

Pour les 100 ans de l'OIT, Emmanuel Macron lance aussi son offensive politique et idéologique sur le

    En 2017, La République en marche a pris le pouvoir avec le seul appui du MoDem. Dans la foulée de la nomination d’Édouard Philippe à Matignon et des élections législatives, le centre[Lire la suite]
Dans l'ex Languedoc-Roussillon aussi des élus de la droite et du centre soutiennent Emmanuel Macron…

Dans l'ex Languedoc-Roussillon aussi des élus de la droite et du centre soutiennent Emmanuel Macron…

    Dans un contexte de crise profonde au sein du parti Les Républicains (LR), crise que les élections européennes du 26 mai (8,48 %) ont mis clairement au jour (démission de Laurent Wauq[Lire la suite]
N’aurais-je plus le choix qu’entre mourir sous les eaux de la Méditerranée, le « feu » de fanatiques islamistes ou celui, ionisant, des déchets nucléaires (de Malvési) ?…

N’aurais-je plus le choix qu’entre mourir sous les eaux de la Méditerranée, le « feu » de fanatiques

  Semaine éprouvante ! À lire la presse locale je n’aurais plus le choix qu’entre mourir sous les eaux de la Méditerranée, le « feu » de fanatiques islamistes ou celui, ionisant, des déchets[Lire la suite]