Contre-Regards

par Michel SANTO

La mort du Département? Chiche!


 J’imagine que ce que je lis dans la presse locale , après chaque réunion de l’Assemblée Départementale de l’Aude (un compte rendu tout juste paraphrasé du dossier de presse remis par le service communication de ladite aux journalistes de corvée) ne doit pas être très différent en Corse et dans la Haute Vienne. En gros : « l’Etat ne fait et ne finance plus rien, il nous transfère des compétences sans les compenser ; et si on augmente les impôts ce n’est pas de notre faute mais de la sienne (CQFD) » Un grand classique de la politique politicienne : on s’attribue le positif et on s’exonère de ce qui fâche en l’attribuant à l’Autre, le malfaisant, l’ignoble, bref l’Etat, ce monstre froid et sans âme. Sauf que l’Etat n’est pour rien dans l’intervention des Départements, comme des Régions d’ailleurs, dans des domaines qui ne relèvent pas de leurs compétences règlementaires (la liste serait trop fastidieuse à établir …) comme il ne les oblige pas à augmenter de manière inconséquente les dotations qui leur alloue  en compensation de ses transferts. Ne parlons même pas des augmentations d’effectifs directs et indirects inversement proportionnelles aux diminutions de ceux de l’Etat.
Un des mérites de la crise des finances publiques et de mettre en évidence ces réalités longtemps occultés par l’idéologie de la «  bonne gouvernance démocratique de proximité ». La fin du mille-feuille administratif français devrait donc figurer à l’ordre du jour de tout gouvernement, l’actuel comme les futurs notre pays vivant en la matière largement au dessus de ses moyens.  Une situation qui fait dire à Marcel Raynaud, président du conseil général de l’Aude et sénateur de surcroît, que si les réformes gouvernementales concernant la fiscalité et les collectivités territoriales sont mises en application, la ” disparition du Département ” est assurée. Eh bien tant mieux et le plus vite sera encore le mieux !

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Commentaires (1)

  • Avatar

    marc d'Héré

    |

    Assez d’accord, et j’en profite pour t’adresser un salut amical

    Reply

Laisser un commentaire

Articles récents

Quelques perles (et humeurs conséquentes) pêchées à la fin de la semaine dernière…

Quelques perles (et humeurs conséquentes) pêchées à la fin de la semaine dernière…

        Je lis ceci sur la page Facebook d'une professionnelle du Tourisme : "Idée de sortie pour ce WE : visite du concept innovant de " Lodge Boat" au port de Gruis[Lire la suite]
Scène de la vie narbonnaise : un soir des fééries de Noël, j'ai croisé un homme seul sur une chaise roulante…

Scène de la vie narbonnaise : un soir des fééries de Noël, j'ai croisé un homme seul sur une chaise

      Dans ma petite ville, nous avons un marché de Noël, comme partout ailleurs dans ce pays. Avec les mêmes baraques blanchâtres, les mêmes têtes du Père Noël, les mêmes marchandis[Lire la suite]
Scène de la vie narbonnaise : Elle était assise sous la véranda de ce bistrot du centre ville…

Scène de la vie narbonnaise : Elle était assise sous la véranda de ce bistrot du centre ville…

        Elle était assise sous la véranda de ce bistrot du centre ville où je m’étais installé pour y boire une tasse de café noir. Je l’observais, élégante et rêveuse, caress[Lire la suite]
Le temps n'est pas loin où vont revenir les langueurs universelles, les croyances à la fin du monde…

Le temps n'est pas loin où vont revenir les langueurs universelles, les croyances à la fin du monde…

    Depuis des mois, je ne lis plus que des correspondances, carnets, journaux d’auteurs : Flaubert, Gide, Malaparte, Renard, les Goncourt … (dernier achat chez mon bouquiniste : Les car[Lire la suite]
"Franchement, Michel ! à quoi bon tout ça !", me disait aussi une petite voix…

"Franchement, Michel ! à quoi bon tout ça !", me disait aussi une petite voix…

    Recommandant la lecture quotidienne d’une ou deux « pensées » de La Rochefoucauld ou de La Bruyère pour exercer sa lucidité et ne point être dupe de certaines postures social[Lire la suite]
Qui pense encore à nos 13 soldats morts il y a quatre jours à peine ?

Qui pense encore à nos 13 soldats morts il y a quatre jours à peine ?

        Qui pense encore à nos 13 soldats morts il y a quatre jours à peine dans une opération de combat menée contre nos ennemis djihadistes ; qui pense encore à leu[Lire la suite]
  
2006-2019 © Contre-Regards
Conçu par OnEric Studio
 
%d blogueurs aiment cette page :