Contre-Regards

par Michel SANTO

La moustache de Vercingétorix.

 

 

 

 

Que retenir d’une semaine en compagnie des invités et des chroniqueurs des matins de Marc Voinchet , sur France Culture ? Qu’Olivier Duhamel s’en va rejoindre Nicolas Demorand dans le privé et que nous n’entendrons plus ses commentaires précis et sans appel dispensés sur le ton professoral particulier à sciences- po, qui les rend naturellement exempts de toute trace idéologique. Que  Christine Lazerges, professeur de droit à Montpellier,qui n’est plus député après que G.Frêche l’ait renvoyée à ses précieuses études et  qui s’est récemment signalée en signant, la première,  l’héroïque « Appel du 14 juillet sur la liberté de la justice », aurait mieux fait de se taire, ce 19 juillet, afin de nous épargner cette phénoménale sottise selon laquelle la « militarisation des banlieues serait la conséquence de la militarisation de la police », énorme bêtise prononcée sur le ton onctueux de nos porteurs d’hermine que l’on croyait réservé aux seuls porteurs de calottes. Mais ce que je retiendrais surtout, et qui me fut une véritable révélation, ce matin, grâce à Jean-Louis Brunaux, c’est que nous ne disposons d’aucune preuve archéologique ou scripturale, sur le caractère moustachu de Vercingétorix, la couleur et la longueur de son poil. Certes, je savais que  l’histoire est toujours le récit qu’en font les vainqueurs, en l’occurrence César dans La guerre des Gaules, mais, là, par la seule force de cette image, je dois humblement avouer que tout un pan de mes représentations historiques, anciennes ou récentes, est brutalement tombé dans la fosse aux fantasmes. Comme Abraracourcix de son bouclier…

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Laisser un commentaire

Articles récents

Ne plus vouloir porter la forme entière de l'humaine condition...

Ne plus vouloir porter la forme entière de l'humaine condition...

        Si j'en crois Montaigne, chaque homme porte la forme entière de l'humaine condition. Ainsi la rédaction de ce billet me ferait connaître les mêmes angoisses q[Lire la suite]
Histoire de Géo : Madame Delga et monsieur Saurel "se chauffent" sur les ondes...

Histoire de Géo : Madame Delga et monsieur Saurel "se chauffent" sur les ondes...

      En pleine semaine d'un mois d'août caniculaire, madame Delga et monsieur Saurel se chauffaient sur les ondes, tandis que le pékin moyen, résident permanent ou pas de ce[Lire la suite]
Il faut avoir lu beaucoup de livres pour savoir ceux qui en valent la peine…

Il faut avoir lu beaucoup de livres pour savoir ceux qui en valent la peine…

          C'est le rituel de tous mes matins, avant toutes choses et parfois même avant ma première tasse de café : prendre un ou deux livres du "premier rayon" d[Lire la suite]
Café du matin, place de l'hôtel de ville...

Café du matin, place de l'hôtel de ville...

    "Je ne fumerais pas, je ne lirais pas ni n'écrirais, j'attendrais. Ou je me réciterais du Laforgue, en cédant sans scrupule à ce penchant qui exige qu'en toutes choses, je mê[Lire la suite]
#Whitegaucho, le symptôme d'une gauche en crise d'identité intellectuelle et politique...

#Whitegaucho, le symptôme d'une gauche en crise d'identité intellectuelle et politique...

  Depuis plusieurs jours, les réseaux sociaux sont mobilisés par les promoteurs du hashtag #Whitegaucho, pour stigmatiser une "gauche blanche" qui voilerait (c'est volontairement que j'utili[Lire la suite]
Quand la "vidéosphère" dépolitise les sujets – nous ! – en présidentialisant les thèmes…

Quand la "vidéosphère" dépolitise les sujets – nous ! – en présidentialisant les thèmes…

                Quand, en ce mois d'août caniculaire, j’ouvre Facebook, notamment, j’ai l’impression que tout tourne autour de la figure d[Lire la suite]
%d blogueurs aiment cette page :