Contre-Regards

par Michel SANTO

La réforme territoriale s’embourbe dans le marais parlementaire…

nono1205

C’est cette semaine, le 10 mars!, que les députés examineront, en première lecture, les quelques 2000 amendements du projet de loi sur la répartition des compétences entre régions, départements et intercommunalités; 2000 amendements venus de tous les « bancs », droite et gauche confondues, pour détricoter , après le Sénat,  avec une constance et une détermination qui forcent l’admiration, un texte dont la philosophie était de simplifier, pour le rendre plus digeste aux contribuables-usagers, un mille-feuilles administratif  opaque et dispendieux.

Le schéma initial était pourtant simple et beau : « Aux régions, l’économie; aux départements, la solidarité; au bloc communal, les services de proximité .» Trop simple, et surtout trop brutal pour des élus soucieux avant tout de conserver leurs privilèges et leurs pouvoirs. Le résultat, à ce jour,  est tristement affligeant. D’exceptions en renoncements, cette réforme territoriale, présentée comme « La » réforme du quinquennat, est en train de s’embourber dans le marais parlementaire. Ainsi, le Département, que le gouvernement voulait gommer de la carte des collectivités, sort-il requinqué de ces débats de « marchands de tapis » auxquels se sont livré sénateurs et députés. De sorte que la preuve semble définitivement faite, qu’à l’avenir , la procédure parlementaire classique, pour engager une vraie réforme de notre système administratif, est une voie sans issue.

Comble de l’absurde, dans deux semaines nous allons voter pour élire des conseillers départementaux qui ignorent, comme nous, ce que seront les compétences de leur institution…

Mots-clefs : , ,

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Commentaires (1)

  • Joel Raimondi

    |

    Attristant ? lamentable ? même si Paris ne s’est pas fait en 1 jour , pourquoi nos élus ne parviennent jamais a renverser la table ? alors même que de nombreuses contributions de spécialistes émérites ont été élaborées … des tenants d’une 6e république aux propositions du vice président de la région Midi Pyrénées – Gérard Onesta – les idées ne manquent pas … Tristesse déprimante d’un pays impossible a rénover …Je me souviens du maire de Dijon Robert Poujade qui avait commis un ouvrage « le ministère de l’impossible » relatant son expérience du 1er ministère de l’Ecologie …
    http://ee-crmip.org/eelv/wp-content/uploads/2014/06/Limpossible-r%C3%A9forme-sommaire.pdf

    Reply

Laisser un commentaire

Articles récents

Racing Club Narbonne Méditerranée (RCNM) : Des subventions pour des "prunes" !

Racing Club Narbonne Méditerranée (RCNM) : Des subventions pour des "prunes" !

Le croquis de la semaine de Denis Carrière : "match nul, à domicile, face à Grenoble, et saison nulle face à l'opinion"     Vous pouvez agrandir l'image en cliquant dessus. [Lire la suite]
L'option préférentielle accordée par les collectivités locales au RCNM est-elle justifiée ?

L'option préférentielle accordée par les collectivités locales au RCNM est-elle justifiée ?

      Narbonne fut grande, capitale aussi d'une vaste province romaine. Elle ne l'est plus depuis des lustres et ne le sera plus jamais. Ce qui ne l'empêche pas d'honorablement t[Lire la suite]
Laurent Wauquiez nous sort le théorème de Georges Frêche : "Les électeurs sont des cons" !

Laurent Wauquiez nous sort le théorème de Georges Frêche : "Les électeurs sont des cons" !

      Bon ! je ne vais pas en rajouter à la "déferlante" de féroces critiques qui s'abattent sur Laurent Wauquiez depuis sa désormais célèbre conférence donnée dans une "gran[Lire la suite]