Contre-Regards

par Michel SANTO

La sortie de scène de Michel Moynier.

 

 

imgres-copie-16.jpeg

 

La politique ? Ce n’est plus sa priorité, nous dit Manuel Cudel, à propos de Michel Moynier, l’ancien maire de Narbonne et Président (créateur) de la Communauté d’Agglomération, dans le Midi Libre d’aujourd’hui. Décision qu’il officialisera en 2014, calendrier électoral oblige, mais qu’il avait déjà prise le lendemain même de sa défaite en 2008. Je peux en témoigner ! A tous ceux qui, connaissant notre longue et fidèle amitié, m’interrogeaient, plus ou moins intéressés, sur son avenir dans notre cité, je ne cessais de le répéter. Beaucoup cependant en doutait, tant on ne « meurt », paraît-il jamais en politique. Il est vrai que le pouvoir est aphrodisiaque, et puissante son addiction. Ne pas vouloir mourir, pour ceux qui en dépendent psychologiquement et / ou financièrement, c’est se battre continûment pour en conserver ou retrouver la jouissance. Et nombreux sont ceux qui ne se résignent jamais à vivre sans ce puissant sentiment de puissance propre à l’exercice d’une responsabilité politique. Volonté de puissance, besoin de reconnaissance et d’admiration, domination sur les êtres et les choses composent le cocktail du pouvoir, en politique surtout plus que dans d’autres domaines. Et quand cela cesse, la simplicité et le caractère ordinaire de la vie sont souvent vécus comme une punition. Quant à moi, j’ai encore la faiblesse de penser, à l’inverse de beaucoup, semble-t-il, que savoir renoncer, en toute dignité, à cette aliénante sujétion est la marque d’un esprit sage et éclairé. Michel est de ceux là, et tant mieux pour notre amitié; tant mieux pour lui et ses proches, qui sont aussi un peu les miens…Un dernier mot enfin, j’allais oublier ! En politique, c’est à la manière dont on quitte la scène que l’on juge une vie, comme on  juge l’art d’un torero à son dernier coup d’épée…

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Laisser un commentaire

Articles récents

Oui, la Salle Multimodale et le Parc des Expositions devraient être gérés par le Grand Narbonne…

Oui, la Salle Multimodale et le Parc des Expositions devraient être gérés par le Grand Narbonne…

    Plus on se rapproche des élections municipales, plus la réflexion collective, au sein du conseil communautaire de l'Agglo, comme chez les élus de la Ville de Narbonne, semble pro[Lire la suite]
Le tourisme de masse concourt à l'enlaidissement physique et sonore du monde…

Le tourisme de masse concourt à l'enlaidissement physique et sonore du monde…

            Les touristes sont venus plus nombreux encore que l'année dernière dans le coeur de ma petite ville ; et nos élus de vanter l'excellence de le[Lire la suite]
Après la rentrée des classes, celle de Didier Mouly et de sa multimodale salle…

Après la rentrée des classes, celle de Didier Mouly et de sa multimodale salle…

      Prenons date ! Didier Mouly l'assure dans "l'Indépendant" : la salle multimodale sera pleine 10 mois sur 12 : 300 jours par an. Remplie de quoi ? il n'en sait rien, mai[Lire la suite]
Un salon des seniors,  ricane la camarde…

Un salon des seniors, ricane la camarde…

        À l'exception de ceux de coiffure, ma petite ville n'est pas une ville de salons. Preuve en est son Parc des Expositions toujours vide – il ne fait le plein que p[Lire la suite]
Les "Pompes Funèbres" tenaient leur messe au Théâtre Scène nationale…

Les "Pompes Funèbres" tenaient leur messe au Théâtre Scène nationale…

      J'apprends que les "croque-morts" publics ont tenu leur messe annuelle au Théâtre Scène Nationale. Ne pouvait-on pas trouver équipement plus adapté à cette honorable corpor[Lire la suite]
Les socialistes, pas tous, chantent "J'aime Narbonne !", alors qu'ils ne s'aiment pas entre eux…

Les socialistes, pas tous, chantent "J'aime Narbonne !", alors qu'ils ne s'aiment pas entre eux…

          Ces socialistes sont décidément impayables. Dimanche, par la voix d’Éric Andrieu, député européen et ancien premier secrétaire de la fédération de l[Lire la suite]
%d blogueurs aiment cette page :