Contre-Regards

par Michel SANTO

La sortie de scène de Michel Moynier.

 

 

imgres-copie-16.jpeg

 

La politique ? Ce n’est plus sa priorité, nous dit Manuel Cudel, à propos de Michel Moynier, l’ancien maire de Narbonne et Président (créateur) de la Communauté d’Agglomération, dans le Midi Libre d’aujourd’hui. Décision qu’il officialisera en 2014, calendrier électoral oblige, mais qu’il avait déjà prise le lendemain même de sa défaite en 2008. Je peux en témoigner ! A tous ceux qui, connaissant notre longue et fidèle amitié, m’interrogeaient, plus ou moins intéressés, sur son avenir dans notre cité, je ne cessais de le répéter. Beaucoup cependant en doutait, tant on ne « meurt », paraît-il jamais en politique. Il est vrai que le pouvoir est aphrodisiaque, et puissante son addiction. Ne pas vouloir mourir, pour ceux qui en dépendent psychologiquement et / ou financièrement, c’est se battre continûment pour en conserver ou retrouver la jouissance. Et nombreux sont ceux qui ne se résignent jamais à vivre sans ce puissant sentiment de puissance propre à l’exercice d’une responsabilité politique. Volonté de puissance, besoin de reconnaissance et d’admiration, domination sur les êtres et les choses composent le cocktail du pouvoir, en politique surtout plus que dans d’autres domaines. Et quand cela cesse, la simplicité et le caractère ordinaire de la vie sont souvent vécus comme une punition. Quant à moi, j’ai encore la faiblesse de penser, à l’inverse de beaucoup, semble-t-il, que savoir renoncer, en toute dignité, à cette aliénante sujétion est la marque d’un esprit sage et éclairé. Michel est de ceux là, et tant mieux pour notre amitié; tant mieux pour lui et ses proches, qui sont aussi un peu les miens…Un dernier mot enfin, j’allais oublier ! En politique, c’est à la manière dont on quitte la scène que l’on juge une vie, comme on  juge l’art d’un torero à son dernier coup d’épée…

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Laisser un commentaire

Articles récents

Où est l’Occitanie ? Jean Cau.

Où est l’Occitanie ? Jean Cau.

  Cette page (84 et 85) de Jean Cau dans "La Grande prostituée (Traité de morale II)" publié à la Table Ronde en 1974. Jean Cau qui, dans cet ouvrage, annonce les "Exorcismes spirituels" de [Lire la suite]
Municipales2020 : L'Assomption des communistes narbonnais…

Municipales2020 : L'Assomption des communistes narbonnais…

        Les communistes narbonnais ont le sens des symboles. Et c'est en plein wek end de l'Assomption qu'ils viennent de délivrer publiquement leur évangile politique en vue [Lire la suite]
Pages d'auteurs : Flaubert sur la Beauté, l'Art…

Pages d'auteurs : Flaubert sur la Beauté, l'Art…

      Lettres à Louise Colet : Extraits sur la Beauté, l'Art "Si le sentiment de l’insuffisance humaine, du néant de la vie venait à périr (ce qui serait la conséquence de leu[Lire la suite]
Réchauffement climatique : l'énorme ampleur de l’écart entre les opinions publiques et les présentations les plus simples des sciences du climat…

Réchauffement climatique : l'énorme ampleur de l’écart entre les opinions publiques et les présentat

    Très intéressant article de Sylvestre Huet : "Climato scepticisme et médias : la duperie".  Dans une première partie, il y est montre, en s'appuyant sur les travaux de trois jeunes ch[Lire la suite]
Une page de Simon Leys sur la tyrannie du mauvais goût, de l'ignorance et de la stupidité...dans "Le bonheur des petits poissons".

Une page de Simon Leys sur la tyrannie du mauvais goût, de l'ignorance et de la stupidité...dans "Le

      À ce moment, je fus frappé d'une évidence qui ne m'a plus jamais quitté depuis : les vrais philistins ne sont pas des gens incapables de reconnaître la bea[Lire la suite]
Attaquer des permanences parlementaires, c'est violenter la démocratie…

Attaquer des permanences parlementaires, c'est violenter la démocratie…

  Des députés sont nommément désignés, dénoncés, et leurs permanences parlementaires défoncées, murées. Leur crime : avoir « mal voté ». Cet été, le CETA ; demain, la loi sur la Sécurité Sociale [Lire la suite]
  
2006-2019 © Contre-Regards
Conçu par OnEric Studio