Contre-Regards

par Michel SANTO

La sûreté n’est plus une « valeur » substantiellement de droite!

hollande-1

Dans la revue de presse de ce matin , sur France Culture, j’entends que François Hollande aurait habilement piégé Nicolas Sarkozy, en particulier, et la droite en général, en reprenant son credo sécuritaire et certaines de ses propositions. Tiens donc! Comme si les évènements dramatiques que nous vivons étaient un terrain propice à ce genre de manoeuvres politiciennes. Un point de vue insultant pour le gardien de l’ordre public et de la sûreté des français qui, devant des périls comme ceux qui nous menacent, ne peut que remiser ses options idéologiques et politiques pour n’agir que dans le seul intérêt national. Et cela quitte à reprendre à son compte des mesures antérieurement critiquées, au motif, comme disait Cambadélis, il y a encore quelques jours à peine, qu’elles étaient proposées par le « bloc réactionnaire » formé par la droite et l’extrême droite. Si piège il y a, il me semble plutôt s’être refermé sur la gauche. Difficile, en effet, pour elle, à présent, de tenir un discours de diabolisation sur les atteintes aux libertés et la politique sécuritaire dont seraient porteurs, substantiellement, ses opposants de droite… Et nul doute, l’émotion collective retombée, que c’est sur cet axe que la gauche de la gauche et l’extrême gauche vont orienter leurs critiques…

Même s’il invoque avec insistance les valeurs de la République et le respect des libertés, même s’il se place sous l’égide de la Déclaration de 1789, qui met « la sûreté » et « la résistance à l’oppression » au premier rang des droits de l’homme, c’est un vigoureux tournant sécuritaire qu’opère François Hollande. Sans hésiter à reprendre à son compte des propositions de la droite, voire de l’extrême droite, et sans s’arrêter à d’éventuelles crispations à gauche. A ses yeux, nécessité fait loi et la fermeté n’interdit pas l’habileté politique.

Édito du Monde, de ce jour.

 

Mots-clefs : , , , , , , , , ,

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Laisser un commentaire

Articles récents

Ne plus vouloir porter la forme entière de l'humaine condition...

Ne plus vouloir porter la forme entière de l'humaine condition...

        Si j'en crois Montaigne, chaque homme porte la forme entière de l'humaine condition. Ainsi la rédaction de ce billet me ferait connaître les mêmes angoisses q[Lire la suite]
Histoire de Géo : Madame Delga et monsieur Saurel "se chauffent" sur les ondes...

Histoire de Géo : Madame Delga et monsieur Saurel "se chauffent" sur les ondes...

      En pleine semaine d'un mois d'août caniculaire, madame Delga et monsieur Saurel se chauffaient sur les ondes, tandis que le pékin moyen, résident permanent ou pas de ce[Lire la suite]
Il faut avoir lu beaucoup de livres pour savoir ceux qui en valent la peine…

Il faut avoir lu beaucoup de livres pour savoir ceux qui en valent la peine…

          C'est le rituel de tous mes matins, avant toutes choses et parfois même avant ma première tasse de café : prendre un ou deux livres du "premier rayon" d[Lire la suite]
Café du matin, place de l'hôtel de ville...

Café du matin, place de l'hôtel de ville...

    "Je ne fumerais pas, je ne lirais pas ni n'écrirais, j'attendrais. Ou je me réciterais du Laforgue, en cédant sans scrupule à ce penchant qui exige qu'en toutes choses, je mê[Lire la suite]
#Whitegaucho, le symptôme d'une gauche en crise d'identité intellectuelle et politique...

#Whitegaucho, le symptôme d'une gauche en crise d'identité intellectuelle et politique...

  Depuis plusieurs jours, les réseaux sociaux sont mobilisés par les promoteurs du hashtag #Whitegaucho, pour stigmatiser une "gauche blanche" qui voilerait (c'est volontairement que j'utili[Lire la suite]
Quand la "vidéosphère" dépolitise les sujets – nous ! – en présidentialisant les thèmes…

Quand la "vidéosphère" dépolitise les sujets – nous ! – en présidentialisant les thèmes…

                Quand, en ce mois d'août caniculaire, j’ouvre Facebook, notamment, j’ai l’impression que tout tourne autour de la figure d[Lire la suite]
%d blogueurs aiment cette page :