Contre-Regards

par Michel SANTO

La trajectoire de Manuel Valls .

image

En acceptant d’être son premier ministre, Manuel Valls , ne peut plus, comme Sarkozy le faisait avec Jacques Chirac, peaufiner sa stature de candidat à la prochaine présidentielle en critiquant le fond et la forme de la politique menée par Hollande. C’est aussi la sienne, en effet !

Tout juste peut-il continuer à affirmer, devant les Français, sa différence face à François Hollande et à la majorité du PS , et ce même si l’Elysée et la rue de Solférino ne lui laisseront sans doute pas faire ce qu’il veut .

De plus , contrairement à Nicolas Sarkozy, il ne dirige pas le parti majoritaire et sa ligne y est archi minoritaire. Ce qui rend tout à fait improbable  sa sortie de Matignon avant la fin du quinquennat actuel en se positionnant comme une alternative possible et un recours crédible pour la prochaine présidentielle. Elle ne lui serait pas pardonnée à gauche, ou du moins par le PS qui , paradoxalement pourtant, n’est pas prêt à le suivre dans la voie d’une profonde transformation de sa doctrine et de ses pratiques.

Contrairement aux apparences donc, Manuel Valls est bien entre les mains de François Hollande . C’est bien l’Elysée qui mène le jeu et Valls est sa planche de salut face à une UMP en faillite morale et politique , surtout si en 2015-2016 une amélioration sensible apparaissait au plan économique et social .

Mais ce pourrait être aussi, dans le cas contraire, le premier ministre victime expiatoire d’un désastre politique imputé à Hollande et lui, qui pourrait le carboniser pour une longue période.

Dans les deux cas, il lui faudra un certain temps, en effet, pour constituer un rassemblement autour de sa personne et, éventuellement, se présenter aux primaires à gauche. Mais pour les présidentielles de 2022 !

Mots-clefs : , , ,

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Commentaires (9)

  • Avatar

    admin

    |

    Hollande pourrait dire comme Chirac en son temps: ” J’ordonne. Il exécute. “

    Reply

    • Michel Santo

      Michel Santo

      |

      Ou comme Sarkozy à propos de Fillon dire de Valls qu’il est son collaborateur !

      Reply

  • Avatar

    Raynal

    |

    Après l’inéluctable bérézina promise aux socialistes il aurait pu se poser en recours sur les décombres en incarnant cette gauche enfin ouverte aux réalités du monde mais toujours cependant ouverte et généreuse…Il a choisi d’aller au charbon, quitte a se carboniser, il devra donc assumer, lui aussi, la future débâcle….Ton analyse est très juste, Michel, le problème ce n’est pas Vals…C’est Hollande, ses tergiversations et ses mensonges et c’est le Ps qui n’a pas et ne veut pas pour une bonne partie de ses membres faire son coming out et ouvrir enfin les yeux sur le monde d’aujourd’hui et la situation dramatique du pays, empêtrés qu’ils sont dans leurs vieux schémas idéologiques….Je souhaite de tout mon cœur que Vals réussisse mais je pense que dans le contexte actuel, cela relève de la mission impossible…..

    Reply

  • Avatar

    Floutier

    |

    Quelle étonnante époque de l’histoire vivons-nous… Mission impossible , sans doute. Car en contre-miroir, nous avons une droite qui explose en vol, la haine à fleur de peau, et une gauche empêtrée dans ses idéologie, avec sans doute la même haine plus feutrée à fleur de peau. Si Valls échoue, il ne le devra pas à la droite, mais à son propre camp. Comme Strauss-Kahn, l’attrait du sexe en moins… Et la planète ne nous attendra pas… L’illustration symbolique de cet état de fait, comprise par tous, c’est l’écrasante victoire en foot (je sais, c’est pauvre comme image !) de l’Allemagne organisée sur un Brésil que l’on présentait il n’y a pas si longtemps comme le “miracle” économique…. Je n’ai rien trouvé d’autre pour exprimer mon désarroi par rapport à l’époque que nous vivons. Désolé, mes amis.

    Reply

    • Avatar

      Raynal

      |

      Non, Roland, l’image n’est pas pauvre….Le sport, bien souvent, révèle et transcende les qualités d’un peuple….L’organisation, la rigueur, le sérieux, le collectif, la discipline Allemande ont pulvérisé un Brésil chatoyant, certes sympathique avec sa ferveur naïve, ses artistes (bien en déclin ) et sa fantaisie…Il est douloureux de constater que le monde d’aujourd’hui ne fait plus de place au rêve ou aux fantasmes….Seule compte l’efficacité….Est ce un progrès ? Je n’en suis pas sur mais c’est ainsi….Ceux qui refuseront d’en tenir compte s’exposeront, de plus en plus, a de graves déconvenues…Pour ce qui nous concerne, nous sommes quand a nous bien partis….

      Reply

  • Avatar

    Christian

    |

    Gare aux comparaisons footbalistiques ! Récemment le Réal Madrid dans lequel ne joue aucun joueur allemand a mis une grosse raclée au Bayern Munich . Juste un rappel bien que j’admet la supériorité d’une équipe d’Allemagne sur cette coupe du monde dans les matchs qu’elle a jouée. Pour Valls je constate qu’il reconnait la catastrophe de la politique de Ayrault/Hollande puisqu’il revient partiellement sur le matraquage fiscal qui nous a fait perdre la moitié du quinquennat . En résumé : une gauche dans le cirage ,une droite dans la panade , et une France dans la mouise !!

    Reply

  • Avatar

    Perry

    |

    Les enjeux ?? Sur le plan strictement interne, le gouvernement va devoir faire face à la dégradation de la situation sociale: chômage de masse et de longue durée, précarité, pauvreté… Au-delà des difficultés individuelles que cela implique, c’est toute la société qui est mise en tension. En l’absence de résultats significatifs sur ce terrain, on voit mal comment le pouvoir peut renouer avec les citoyens, d’autant qu’il semble s’ingénier à décevoir ou exaspérer des milieux sociaux et professionnels pourtant proches politiquement. Enfin, c’est au niveau européen que beaucoup de choses vont se jouer, où l’influence de la France s’est affaiblie. On a encore du mal à voir quelle sera la stratégie suivie, à part un appui assez silencieux aux tentatives ambigües de Renzi de desserrer les contraintes du pacte de stabilité.

    Reply

  • Avatar

    Borras

    |

    Vals Peut aussi aider François Hollande à remonter dans les sondages et se voir écarté en 2016 au profit de Michel Sapin qui préparera la réelection de François Hollande

    Reply

    • Michel Santo

      Michel Santo

      |

      Oui ! Hollande en convergeant vers Valls jusqu’à occuper tout son espace politique le rendra en 2016 inutile.il aura rempli sa mission ! Reste à savoir ce que sera la situation sur le plan économique et sur le front de l’emploi. Et à droite le leader sorti de l’actuel champ de mines…

      Reply

Laisser un commentaire

Articles récents

Ce 10 novembre, fut pour nous, en cette année 2019, celui de la honte et du déshonneur...

Ce 10 novembre, fut pour nous, en cette année 2019, celui de la honte et du déshonneur...

                  L'alliance de l'extrême gauche, d’une partie de la gauche anciennement laïque et désormais bigote, et des islami[Lire la suite]
La réforme territoriale a été mal pensée, mal conduite et mal exécutée…

La réforme territoriale a été mal pensée, mal conduite et mal exécutée…

    Dans son dernier livre « l’illusion régionale : la réforme territoriale en question » (éditions Cairn, mai 2019), le géographe Georges Roques revient sur les bouleversements récent[Lire la suite]
Narbonne ! Municipales2020 : Quatre "perles" de campagne (pour le moment)

Narbonne ! Municipales2020 : Quatre "perles" de campagne (pour le moment)

      Quatre perles de campagne, arbitrairement sélectionnées, je le confesse : La première, offerte par la porte-parole Verte de Narbonne en Commun : « Concernant l’urgence climatiqu[Lire la suite]
Laïcité et accompagnantes (ou accompagnants) scolaire : il est nécessaire de clarifier leur "statut"…

Laïcité et accompagnantes (ou accompagnants) scolaire : il est nécessaire de clarifier leur "statut"

        La polarisation sur le seul voile pour les accompagnantes scolaire est une faute stratégique. La question centrale est en effet celle de la neutralité dans cet espace-[Lire la suite]
« Monsieur, vous êtes un gros con ! »

« Monsieur, vous êtes un gros con ! »

      Ce matin, devant l’agence de la Société Générale, à quelques mètres de son entrée, un petit bonhomme, maigre et chétif, tenait en laisse un petit caniche aux poils roux, court[Lire la suite]
Je m’arrêterai désormais devant la tombe de Pierre Dumayet le sourire aux lèvres.

Je m’arrêterai désormais devant la tombe de Pierre Dumayet le sourire aux lèvres.

          Chaque année, un jour de la même semaine du même mois de novembre, je m’arrête quelques instants devant la tombe du cimetière de Bages où, selon la formule consa[Lire la suite]
  
2006-2019 © Contre-Regards
Conçu par OnEric Studio
 
%d blogueurs aiment cette page :