Contre-Regards

par Michel SANTO

Languedoc-Roussillon : la région la plus touchée par le chômage en France!

 

imgresLes chiffres viennent de tomber, et la situation de l ’emploi dans la région est , disons le, très mauvaise. Qu’on en juge!

Son taux de chômage atteint en effet 14,3% au 3ème trimestre 2014. C’est la région la plus touchée par le chômage en France, loin devant le Nord-Pas-de-Calais avec 12,9%. Voilà pour le diagnostic général. Si on s’intéresse, à présent, plus précisément, aux demandeurs d’emploi de catégorie A (sans emploi), ils étaient 195 531  en décembre 2014. Sur un an, ils ont augmenté de 5,9%. Avec une forte hausse chez les 50 ans et plus: sur l’année 2014, plus 12%! À titre de comparaison, le nombre de demandeurs d’emploi de moins de 25 ans n’a augmenté, lui,  “que de”  1,3%  ( l’effet emplois aidés, sans aucun doute)

Un coup de projecteur par types d’activités montre que les secteurs marchands enregistrent une baisse de 1 950 salariés . Mais, une baisse globale qui cache des situations très contrastées. Hors intérim, les services aux entreprises confirment leur vitalité avec 400 emplois salariés supplémentaires (propreté et sécurité…). Les services aux particuliers, à l’exception de l’hébergement-restauration, gagnent eux aussi 500 emplois au cours de ce trimestre. En revanche, les effectifs dans la construction continuent à chuter, à un rythme cependant un peu moins élevé. La perte d’emploi dans le commerce se situe dans la tendance entamée mi-2011. Quant à l’emploi industriel, il connaît aussi une légère baisse .

À noter que ces fortes fluctuations de l’emploi salarié régional s’expliquent principalement par les évolutions des effectifs dans l’hébergement-restauration. Ce secteur perd, en effet, 1 550 emplois au cours du troisième trimestre 2014 après en avoir gagné 1 600 au trimestre précédent. Cette forte perte explique à elle seule 80 % de la baisse de l’emploi salarié dans les secteurs marchands non agricoles. S’agissant d’une estimation en fin de trimestre, elle ne reflète pas une diminution de l’activité touristique – stagnante – mais plutôt de nombreuses fins de contrats à durée déterminée antérieures au 30 septembre.

Les chiffres de la zone d’emploi de Narbonne ne sont pas encore disponibles, mais ils se situeront dans la même tendance que ceux constatés dans la Région. Et comme dans le reste du Languedoc-Roussillon, les emplois aidés et “l’économie souterraine”, indépendamment de tous les autres dispositifs RMI, RSA etc, jouent un rôle d’amortisseurs sociaux et économiques puissants…

Mots-clefs : , ,

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Commentaires (3)

  • Avatar

    michel

    |

    Vous semblez etonne michel , pourtant il suffit de se promener et de regarder (déformation professionnelle sans doute) les plaques d’immatriculation pour s’apercevoir que les départements du nord ont exporté leurs chômeurs, bien souvent avec la complicité des municipalités . Sinon comment expliquer que ces nouveaux venus soient prioritaires pour l’obtention de logements sociaux au détriment des anciens inscrits . Un pari pris sur les prochaines élections , en se creant de la dette que nous finançons.

    Reply

  • Avatar

    coupeaux gerard

    |

    Pourtant , quand je suis arrivé dans la régions! 15 jours après je mettais le bleu de chauffe! alors quand on veut on trouve!! surtout dans une régions aussi agréable , en plus un bon climat, bonne journée a tous

    Reply

  • Avatar

    michel

    |

    “quand on veut on trouve!!” Je ne vous le fais pas dire , mais si vous travaillez vous n’êtes donc plus considéré comme chômeur en Languedoc R . Bravo . Pas sûr que tous soient comme vous , je parlais là des chômeurs ou Rsistes que l’on pourrait qualifier de “professionnels” . Situation a rapprocher peut être avec les “affaires” visant les conseils généraux et délégations socialistes des régions Nord Pas de Calais , et autres , dont d’ailleurs on n’entend plus parler . Curieux .

    Reply

Laisser un commentaire

Articles récents

Scène de la vie narbonnaise… (et d'ailleurs) : Cet homme va toujours ainsi…

Scène de la vie narbonnaise… (et d'ailleurs) : Cet homme va toujours ainsi…

    Je ne le connais pas. Il doit avoir mon âge. Disons qu’il est dans un temps où les nuits sont courtes. Quand je le croise dans la rue, il siffle. Des airs joyeux. De sa compositi[Lire la suite]
Narbonne ! Municipales2020 : "La ville de demain se dessine à l'entrée Sud" ! Vraiment ?

Narbonne ! Municipales2020 : "La ville de demain se dessine à l'entrée Sud" ! Vraiment ?

  La Une de l’Indépendant de ce jour est consacrée à la visite, effectuée hier, du quartier en construction des Berges de la Robine par le président national de la Fédération Française du Bâtim[Lire la suite]
Narbonne ! Municipales2020 : Acte 2 de "mon" programme municipal…

Narbonne ! Municipales2020 : Acte 2 de "mon" programme municipal…

        Après un premier billet : "Narbonne ! Municipales2020 : À mon tour d'entrer en campagne !" (ici), poursuivons donc notre réflexion sur les grandes options d’a[Lire la suite]
Des combats de pets sur les réseaux sociaux...

Des combats de pets sur les réseaux sociaux...

    Nicolas Bouvier, dans « Les chemins de Halla San », note que « les trois divinité de l'île de Chedju (Corée du Sud) s’appellent Ko, Yang, et Puh. Puh, comme on le devine à l’oreill[Lire la suite]
Narbonne ! Municipales2020 : À mon tour d'entrer en campagne !

Narbonne ! Municipales2020 : À mon tour d'entrer en campagne !

    Laissons de côté, pour le moment, le nombre d’arbres ou de trottinettes par habitant (je plaisante), pour nous intéresser à ce qui me semble, s’agissant des politiques environnem[Lire la suite]
Dimanche : Quelques notes prises à la volée, et en passant…

Dimanche : Quelques notes prises à la volée, et en passant…

    Novembre ! Dimanche 17. Je déteste cette expression : "A ne manquer sous aucun prétexte". Elle clot toujours une invite à voir une expo, un film ; lire un livre, goûter un vin ;[Lire la suite]
  
2006-2019 © Contre-Regards
Conçu par OnEric Studio
 
%d blogueurs aiment cette page :