Contre-Regards

par Michel SANTO

Le courage est le caractère de la patience !

courage_21x16_1.jpg

 

Cela va faire sourire, mais ce matin, un matin froid et humide, j’ai un peu traîné sous « la couverture », ma liseuse Kindle à la main, en compagnie intellectuelle, on n’est jamais assez précis, d’Arthur. On le dépeint trop souvent sous les traits d’un personnage asocial n’aimant que la compagnie de son caniche et la bienfaisante chaleur de son poêle (comme lui, je suis frileux ! ) Ses écrits sont pourtant d’une grande sagesse; aussi j’y replonge toujours quand il fait mauvais temps ( au sens figuré, j’entends ). Et en ce moment, nous sommes abondamment servis… Ce grand solitaire, en effet, paradoxalement, a le don de me réconcilier avec la vie et mes semblables. Comme un bon cigare, l’été, en début de soirée, avec le ciel pour seul horyzon. C’est à Schopenhauer, bien sur, que je fais ici allusion; et de tous les surlignements faits en cette matinée qui me semblent « résonner » avec notre actualité, celui ci me paraît étrangement  de circonstance. Je vous le livre donc sans commentaire, tant il se suffit à lui même. « Le courage se ramène au fait que l’on affronte volontairement, à un moment donné, des maux qui vous menacent, pour éviter des maux futurs plus grands; tandis que la lâcheté fait l’opposé. Le courage est donc le caractère de la patience, qui consiste à percevoir clairement qu’il y a de plus grands maux encore que les maux présents, et qu’on pourrait se les attirer en s’y dérobant violemment ou en se défendant contre eux. Le courage serait donc une sorte de patience, et comme c’est celle-ci qui nous rend capables de privations et de sacrifices de tout genre, le courage, grâce à elle, est au moins apparenté aussi à la vertu » ( A.Schopenhauer. Ethique, droit et politique. Traduction A. Dietrich, février 1908 ) Disponible en accès libre et gratuit ici.

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Commentaires (1)

  • Avatar

    pibouleau

    |

    cette forme de courage relativisé me paraît plus relever d’une certain renoncement. Une démarche méditative et extatique Cette forme de lâcher prise ne correpsond pas a mon caractère mais
    certains peuvent y trouver ressourcement. Pourquoi pas !

    Reply

Laisser un commentaire

Articles récents

Scènes de la vie narbonnaise :  et d'un certain état d'esprit bien français !

Scènes de la vie narbonnaise : et d'un certain état d'esprit bien français !

      Devant chez moi, un gros chantier de rénovation urbaine : réfection et embellissement des trottoirs, chaussées et places du quartier délimité par précisément la place des Q[Lire la suite]
Ces sinistres processions qui nous rappellent tant d'autres époques…

Ces sinistres processions qui nous rappellent tant d'autres époques…

        Des hommes et des femmes qui défilent sur une avenue, dans la nuit, flambeaux tendus vers le ciel. Au premier plan, certains portent des gilets marqués du sigle d[Lire la suite]
Narbonne ! Municipales2020 : Et si Bertrand Malquier n’était plus candidat à la présidence du Grand Narbonne ?

Narbonne ! Municipales2020 : Et si Bertrand Malquier n’était plus candidat à la présidence du Grand

    Et si Bertrand Malquier n’était plus candidat à la présidence du Grand Narbonne ? La question est rhétorique, évidemment, et la phrase faussement interrogative. Bertrand Malquier n’est [Lire la suite]
La démocratie peut-elle survivre à la haine?

La démocratie peut-elle survivre à la haine?

            Extraits de l'analyse de Dominique SCHNAPPER, publiée dans la revue en ligne TELOS. L'intégralité de texte est (ici) «Dans la démocratie,[Lire la suite]
Narbonne ! Municipales2020 : Que nous disent Aliot et Daraud ?

Narbonne ! Municipales2020 : Que nous disent Aliot et Daraud ?

  L'Indépendant. Cliquer sur l'image pour accéder au site du journal.    Le député du Rassemblement national, Louis Aliot, qui brigue la mairie de Perpignan, était avant-hier dans [Lire la suite]
Narbonne ! Municipales2020 : Et de huit… Au fou !

Narbonne ! Municipales2020 : Et de huit… Au fou !

      Et de huit ! Qui ? Un nommé Perello ! Son programme : « le plus plus gros » de tous les temps. Avec, en tête de gondole, une faculté de médecine ; la création de 10 000[Lire la suite]
  
2006-2020 © Contre-Regards
Conçu par OnEric Studio
 
%d blogueurs aiment cette page :