Contre-Regards

par Michel SANTO

Le Languedoc- Roussillon ( comme la France ) schizophrène !

 

imgres-copie-31.jpeg

 

François Hollande a réaffirmé mardi 26 mars sa “volonté”, son “objectif d’inverser la courbe du chômage, en hausse depuis vingt-deux mois, d’ici la fin de l’année 2013. Actons donc qu’il s’agit d’un vœu pieu, habitués que nous sommes à le voir agiter des promesses comme un bouddhiste des crécelles. On sait ce qu’il est advenu de son engagement en matière de déficit public. Se  rend-il compte que plus personne ne l’écoute ? Pire, qu’on ne le prend plus au sérieux ? Qu’il paye ses mensonges de campagne ? Son pêché originel, son Fouquet’s ! Même ses amis s’exaspèrent : « Quand on est Président de la France, on n’est pas conseiller général d’un canton. » Des paroles terribles proférées par le député-maire socialiste du 14è arrondissement de Paris. En Languedoc-Roussillon, cela fait plus d’un demi-siècle, que l’on affirme aussi, mais avec d’autres mots, la même volonté : «  Le chômage augmente, mais on ne baisse pas les bras ». On ne baisse pas les bras, mais Il vient d’augmenter ( le chômage ) de 18 % sur un an ! Et paradoxalement, on crée des emplois à Pôle emploi et dans les organismes en charge du traitement social du chômage (dans la formation, notamment). Une caractéristique classique de région sous développée ; une région qui ne cesse d’occuper le bas du tableau, juste devant la Corse, pour ce qui est de la richesse produite par habitant, et le haut, par le nombre de chômeurs rapporté à sa population active. Disons le tout net, sans les transferts financiers massifs en provenance d’Ile de France et de Rhône Alpes, nous serions tout simplement dans l’incapacité de satisfaire nos besoins les plus essentiels…Ceux de ménages largement tributaires de la solidarité nationale, dans une région déficitaire en logements sociaux et sous équipée pour l’accueil des personnes âgées…Et prétendre, comme le font certains, dans la classe politique régionale, inverser cette tendance est tout simplement mensonger. Je ne vois, en effet, aucune raison macro-économique ou politique qui me permettrait de nuancer ou d’infirmer cette remarque. Les « coups de menton » et les campagnes de communication, qui certes flattent l’égo de nos concitoyens et celui de nos « élites », ne peuvent masquer cette cruelle réalité. Il est temps de la regarder en face (Cf. G. Roques : Paradoxes en Languedoc Roussillon); de sortir d’une schizophrénie  culturelle dont je n’hésite pas à dire qu’elle est le principal obstacle, encore aujourd’hui, au développement de cette région.  

 

 

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Commentaires (2)

  • Avatar

    robert BISCANS

    |

    bonjour michel, tu sais que certaines foi tu me fais plaisir tu exprime aujourd’hui comme certains jours mes pensées les plus profondes Robert

    Reply

  • Avatar

    Michel Santo

    |

    Bonsoir Robert! Merci pour ton commentaire. J’essaie d’être le plus clair possible dans l’expression de ma pensée.En prenant quelques risques parfois. Mais en existent-ils dans l’ordre
    intellectuel ? … Bien à toi!

    Reply

Laisser un commentaire

Articles récents

Le régime de retraite de la SNCF et de la RATP pour tous ?!

Le régime de retraite de la SNCF et de la RATP pour tous ?!

      Dans la plupart des pays européens confrontés aux mêmes problèmes : diminution des actifs et augmentation de la population âgé, la réforme des « retraites » s’est faite sans que[Lire la suite]
Scène de la vie narbonnaise : Des chiens et des hommes, rue du Pont Des Marchands…

Scène de la vie narbonnaise : Des chiens et des hommes, rue du Pont Des Marchands…

      C’était avant-hier soir dans la rue du Pont des Marchands. J’aurais pu ne pas les voir, mais les manifestations de joie d’une petite famille devant un homme assis à mêm[Lire la suite]
Quelques perles (et humeurs conséquentes) pêchées à la fin de la semaine dernière…

Quelques perles (et humeurs conséquentes) pêchées à la fin de la semaine dernière…

        Je lis ceci sur la page Facebook d'une professionnelle du Tourisme : "Idée de sortie pour ce WE : visite du concept innovant de " Lodge Boat" au port de Gruis[Lire la suite]
Scène de la vie narbonnaise : un soir des fééries de Noël, j'ai croisé un homme seul sur une chaise roulante…

Scène de la vie narbonnaise : un soir des fééries de Noël, j'ai croisé un homme seul sur une chaise

      Dans ma petite ville, nous avons un marché de Noël, comme partout ailleurs dans ce pays. Avec les mêmes baraques blanchâtres, les mêmes têtes du Père Noël, les mêmes marchandis[Lire la suite]
Scène de la vie narbonnaise : Elle était assise sous la véranda de ce bistrot du centre ville…

Scène de la vie narbonnaise : Elle était assise sous la véranda de ce bistrot du centre ville…

        Elle était assise sous la véranda de ce bistrot du centre ville où je m’étais installé pour y boire une tasse de café noir. Je l’observais, élégante et rêveuse, caress[Lire la suite]
Le temps n'est pas loin où vont revenir les langueurs universelles, les croyances à la fin du monde…

Le temps n'est pas loin où vont revenir les langueurs universelles, les croyances à la fin du monde…

    Depuis des mois, je ne lis plus que des correspondances, carnets, journaux d’auteurs : Flaubert, Gide, Malaparte, Renard, les Goncourt … (dernier achat chez mon bouquiniste : Les car[Lire la suite]
  
2006-2019 © Contre-Regards
Conçu par OnEric Studio
 
%d blogueurs aiment cette page :