Contre-Regards

par Michel SANTO

Le Languedoc-Roussillon sous les eaux?

C’est la question que se sont posés ( je caricature à peine ) certains scientifiques, lors du Grenelle de la mer qui s’est achevé hier. Le problème est aussi simple dans son exposé que difficile dans sa résolution. En effet, depuis 1999, la région a accueilli un demi million d’habitants de plus et l’INSEE prévoit 3 millions d’habitants avant 2025 ( contre 2,5 aujourd’hui ). Or 80% d’entre eux s’installent sur le littoral! Un littoral menacé par la montée des eaux: 2,5 à 10 millimètres par an. Ce qui fait dire à Claude Allet ( un bonjour au passage…), l’ ancien directeur de mission littoral: ” Va-t-on devoir délocaliser 10,20 voire 30% de notre population? ” Et à Maryse Arditti, l’élue verte de la Région:” Il faut d’abord imposer aux élus de ne plus construire…non plus sur 100 mètres mais sur 500 mètres ( du littoral ) “. Elle a raison!
Mais, pendant ces temps d’utiles réflexions, les élus en question, eux, n’en perdent pas du temps. Ils bétonnent! Ainsi j’apprends par un ami mien que le maire de Gruissan va raser un centre de loisirs ( une petite maison en bois et des tamaris ) et une modeste aire de stationnement pour camping car situés aux bords de l’eau et en face de la résidence Port Sud en terrains à bâtir pour y ériger des immeubles à R plus 6! Dans l’indifférence et le silence médiatique et politique local total… Curieuse conjonction d’intérêts (?) quand même alors que les mêmes ne cessent de nous vanter les mérites et les beautés ( réels ) de ce site dont la vocation est d’intégrer, bien évidemment, le Parc Naturel Régional de la Narbonnaise. A une autre échelle, et en prévision de risques de submersion marine, on déplace aussi, sous les bravos des entreprises des travaux publics et des édiles locaux, une route nationale pour sauver la plage de Sète. Un projet titanesque de 50 millions d’euros dont il faut se demander, affirme R. Certain, maître de conférence à l’université de Perpignan s’il est bien raisonnable ” de mettre autant d’argent pour conserver des infrastructures qui sont vouées à disparaître “. Bref! on nage en pleine incohérence, sous l’eau et dans le noir… 

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Laisser un commentaire

Articles récents

Narbonne ! Municipales 2020 : Quelques remarques sur la polémique entre Bertrand Malquier et Nicolas Sainte Cluque

Narbonne ! Municipales 2020 : Quelques remarques sur la polémique entre Bertrand Malquier et Nicolas

  Narbonne. Hôtel de ville.  Bertrand Malquier accuse Nicolas Sainte Cluque de plagiat, le second prétendant le contraire. Le sujet de la polémique étant « l’aménagement des berges de la Ro[Lire la suite]
Narbonne ! Municipales 2020 : Transferts politiques croisés et brouillages idéologiques…

Narbonne ! Municipales 2020 : Transferts politiques croisés et brouillages idéologiques…

  Narbonne. Hôtel de ville.  Nous n’aurons jamais vu autant de « transferts » politiques croisés que dans cette dernière « campagne » des municipales. Impossible ici d’en dresser la liste c[Lire la suite]
Quelques notes prises  au fil des jours…

Quelques notes prises au fil des jours…

    Ai noté ceci : Le 4 février : Toujours du grand Jules Renard, dans son journal : «Il y a des gens qui, toute leur vie, se contentent de dire : « Évidemment ! Parfaitement ! C'est ho[Lire la suite]
Narbonne ! Municipales2020 : la piqure de rappel du PCF à ses électeurs et alliés…

Narbonne ! Municipales2020 : la piqure de rappel du PCF à ses électeurs et alliés…

        L’on ne saurait reprocher aux communistes narbonnais de la constance dans l’expression publique de leur stratégie politique. Pour eux, l’apolitisme – le terme apa[Lire la suite]
Scènes de la vie narbonnaise et d'ailleurs : un spectacle qui réveille toujours en moi un profond sentiment d’hostilité envers mes semblables…

Scènes de la vie narbonnaise et d'ailleurs : un spectacle qui réveille toujours en moi un profond se

            Il est 10 heures 30, ce matin. À travers la grande baie de mon bureau surplombant les toits, la place et les rues qui font ma géographie quoti[Lire la suite]
Affaire Griveaux : Dans certaines circonstances, un homme peut-il tout se permettre et tout détruire ?

Affaire Griveaux : Dans certaines circonstances, un homme peut-il tout se permettre et tout détruire

    Ce qu’a fait Monsieur Griveaux, alors qu’il occupait les fonctions de porte-parole du gouvernement, rattaché au Premier ministre : réaliser une vidéo révélant ses parties intimes à un[Lire la suite]
  
2006-2020 © Contre-Regards
Conçu par OnEric Studio