Contre-Regards

par Michel SANTO

Le président Macron, la communication et l’information spectacle !

       
 

Dans son blog, Bernard Lecomte écrit ceci : « En démocratie, le pouvoir vient du peuple. Pour tout dirigeant élu, la tentation est d’entretenir par tous les moyens la bienveillance du peuple. Pour cela, il y a la communication et tous ses artifices que Macron maîtrise parfaitement : photos dans Match, séquence people à la TV, tweet compassionnel, etc. Le danger est de vouloir maintenir aussi l’information (la vraie, celle qui relate, qui enquête, qui critique, qui instruit) derrière le grand rideau de fumée de la « politique spectacle. »Sur le premier point, pas de remarques particulières. Tout pouvoir à le souci (le désir) de donner au « peuple », aux citoyens, aux électeurs… sa propre version de son action, de ses initiatives et de ses réalisations. Mais ce que ne précise pas cet ancien journaliste est que dans toute « communication », il y nécessairement une part d’information. On ne « communique » pas en effet sur du rien, sur du vide ! Quant au danger d’une « information » (la vraie, celle qui relate, qui enquête, qui critique, qui instruit, selon les propres termes de B.Lecomte) qui serait maintenu derrière le rideau de la « politique spectacle », je ne vois pas qui, du président Macron ou de ses amis, comme le suggère l’auteur de ce billet, pourrait l’y contraindre. Et comment, surtout ! Sauf à imaginer, bien sûr, l’ensemble des médias à la « botte » du pouvoir se contentant de relayer  la production des « communicants » de l’Élysée et de Matignon. Ce qu’infirme mon expérience quotidienne à la lecture et à l’écoute des grands médias nationaux et régionaux. Cela dit, j’observe chez ceux qui font métier d’informer une tendance (lourde!) à se comporter comme de « vulgaires » agences de « com », à la recherche permanente du « buzz » le plus vendeur pour leur image. De sorte que la véritable information est à chercher elle aussi « derrière le grand rideau de fumée » de l’information spectacle…Après tout, il ne dépend que de la « presse », pour qu’il n’en soit pas (plus) ainsi. De personne d’autre et moins encore du président Macron… et de ses amis…

Mots-clefs : , , ,

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Commentaires (1)

  • Avatar

    jenny

    |

    Quelques mois plus tard, ou en sommes nous ?
    Macron s’est enfin aperçu que ses chefs de Com avaient des difficultés à fidéliser l’électeur (le client) . D’ou le pompier Castaner ! Comme l’écrit @bernard jomard ces chefs de Com oublient trop souvent que les concurrents veillent et travaillent tous sur de nouveaux slogans comme « Bolloré- Le Fouquet » pour Sarkozy, « Capitaine de Pédalo » pour Hollande et « Président des riches » pour Macron. Il est aussi étonnant que les chefs de Com de Macron, n’aient pas sorti un slogan désarmorcant le “président des riches” Trop souvent, après la victoire, les communicants des présidents, perdent leurs visions & la baraka .http://bernard-jomard.com/2017/09/05/macron-cocktail-de-communication-dinfluence-politique/

    Reply

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

Articles récents

Narbonne : Municipales2020 ! Où il est question du RN, de Nouveau Narbonne… et de LREM…

Narbonne : Municipales2020 ! Où il est question du RN, de Nouveau Narbonne… et de LREM…

      Après m'être intéressé au côté gauche sur l'échiquier politique local, et pour répondre aux questions d'un ami, comment se présente donc les forces en présence, du côté droit,[Lire la suite]
700 grandes entreprises mises en demeure par les investisseurs d’être plus transparentes sur leur rôle environnemental

700 grandes entreprises mises en demeure par les investisseurs d’être plus transparentes sur leur rô

  Très intéressant "papier" signé Ludovic Dupin, publié dans Novethic, qui démontre que, contrairement à ce qui est habituellement diffusé dans les médias, l'économie de marché, n'est pas,[Lire la suite]
Municipales : Mais quel jeu jouent donc les "radicaux de gauche" sur Narbonne ?!

Municipales : Mais quel jeu jouent donc les "radicaux de gauche" sur Narbonne ?!

      Petite suite à mon billet d’hier sur le petit « mundillo » politique narbonnais. Peu d’observateurs l’ont relevé, mais, parmi les soutiens de madame Granier-Calvet, fig[Lire la suite]
Dans le petit "mundillo" politique narbonnais, les cartels s'organisent…

Dans le petit "mundillo" politique narbonnais, les cartels s'organisent…

      J'avais  prédit que madame Flautre, la conseillère municipale EELV d'opposition, élue sur la liste "J'Aime Narbonne" conduite alors par Jacques Bascou, prendrait du large e[Lire la suite]
La défiance sociétale et démocratique des "jeunes" s'aggrave…

La défiance sociétale et démocratique des "jeunes" s'aggrave…

      L’édition 2018 de l’enquête sur les valeurs (la cinquième édition depuis 1981 permet d’analyser les orientations fondamentales des Français. Olivier Galland — sociologue, d[Lire la suite]
Pour les 100 ans de l'OIT, Emmanuel Macron lance aussi son offensive politique et idéologique sur le flanc gauche de l'échiquier politique français…

Pour les 100 ans de l'OIT, Emmanuel Macron lance aussi son offensive politique et idéologique sur le

    En 2017, La République en marche a pris le pouvoir avec le seul appui du MoDem. Dans la foulée de la nomination d’Édouard Philippe à Matignon et des élections législatives, le centre[Lire la suite]
%d blogueurs aiment cette page :