Contre-Regards

par Michel SANTO

Le projet de salle multimodale de Didier Mouly ne le serait-il plus… multimodal ?!

 

 
 

Pas de dossier salle multimodale au menu de ce soir du conseil municipal. Tiens donc ! Deuxième report, après de longues semaines de discussions techniques entre le jury d’experts, les services techniques de la Ville et les groupements d’entreprises sélectionnées. Rendez-vous donc en septembre ! Comment donc expliquer que ce projet pourtant présenté comme ayant été préalablement parfaitement réfléchi par Didier Mouly, tant dans ses aspects techniques que financiers, tarde à sortir dans des conditions opérationnelles conformes au cahier des charges du maître d’ouvrage ? Si la discrétion est de mise du côté Ville – on la comprend… – “fuitent” cependant certaines informations, côté entreprises, qui amènent à douter de la faisabilité, dans l’enveloppe financière fixée, d’une salle multimodale dans la configuration définie par le pouvoir municipal. La raison ? Le choix fait de sa localisation sur un terrain anciennement marécageux qui nécessiterait d’important travaux – comme pour le Musée de la Romanité – d’infrastructures et de fondations. Au point que, parmi les solutions envisagées , figurerait tout simplement, pour entrer dans l’enveloppe financière du marché, l’abandon de la multimodalité au seul profit d’une   salle de spectacle… Sur l’emprise d’un parc des Sports et de l’Amitié ! Ce qui serait le comble de l’absurdité, pour un projet encore une fois mal défini dans ses aspects fonctionnels et géographiques, comme je l’ai déjà exposé ici dans des billets précédents (tag : salle multimodale). Bref ! cela dit pour exprimer mon impatience, comme tous les signataires de la pétition “Touche pas pas à mon Parc”, d’enfin pouvoir connaître la « vérité » opérationnelle, qui tarde, tarde ! , de ce projet phare du mandat de Didier Mouly, indépendamment de sa conformité au code des marchés publics…

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Commentaires (1)

  • Avatar

    camus thierry

    |

    Un projet qui ne verra pas le jour , cela est à peu prés certain , pour de multiples raisons . Destruction d’espaces verts alors que d’autres lieux sont possibles par exemple . Les grands projets sont souvent portés par de grands hommes qui ont une vision , Pierre-Paul Riquet avec le canal du midi , François Mitterrand avec le grand Louvre , Jacques Chirac avec le musée des arts premiers , j’en passe et des meilleures . Les projets sont à l’image des initiateurs . A Narbonne , c’est petit . A quand un élu digne de ce nom qui donnera un peu d’air à cette bourgade qui a tant d’atouts .

    Reply

Laisser un commentaire

Articles récents

Le régime de retraite de la SNCF et de la RATP pour tous ?!

Le régime de retraite de la SNCF et de la RATP pour tous ?!

      Dans la plupart des pays européens confrontés aux mêmes problèmes : diminution des actifs et augmentation de la population âgé, la réforme des « retraites » s’est faite sans que[Lire la suite]
Scène de la vie narbonnaise : Des chiens et des hommes, rue du Pont Des Marchands…

Scène de la vie narbonnaise : Des chiens et des hommes, rue du Pont Des Marchands…

      C’était avant-hier soir dans la rue du Pont des Marchands. J’aurais pu ne pas les voir, mais les manifestations de joie d’une petite famille devant un homme assis à mêm[Lire la suite]
Quelques perles (et humeurs conséquentes) pêchées à la fin de la semaine dernière…

Quelques perles (et humeurs conséquentes) pêchées à la fin de la semaine dernière…

        Je lis ceci sur la page Facebook d'une professionnelle du Tourisme : "Idée de sortie pour ce WE : visite du concept innovant de " Lodge Boat" au port de Gruis[Lire la suite]
Scène de la vie narbonnaise : un soir des fééries de Noël, j'ai croisé un homme seul sur une chaise roulante…

Scène de la vie narbonnaise : un soir des fééries de Noël, j'ai croisé un homme seul sur une chaise

      Dans ma petite ville, nous avons un marché de Noël, comme partout ailleurs dans ce pays. Avec les mêmes baraques blanchâtres, les mêmes têtes du Père Noël, les mêmes marchandis[Lire la suite]
Scène de la vie narbonnaise : Elle était assise sous la véranda de ce bistrot du centre ville…

Scène de la vie narbonnaise : Elle était assise sous la véranda de ce bistrot du centre ville…

        Elle était assise sous la véranda de ce bistrot du centre ville où je m’étais installé pour y boire une tasse de café noir. Je l’observais, élégante et rêveuse, caress[Lire la suite]
Le temps n'est pas loin où vont revenir les langueurs universelles, les croyances à la fin du monde…

Le temps n'est pas loin où vont revenir les langueurs universelles, les croyances à la fin du monde…

    Depuis des mois, je ne lis plus que des correspondances, carnets, journaux d’auteurs : Flaubert, Gide, Malaparte, Renard, les Goncourt … (dernier achat chez mon bouquiniste : Les car[Lire la suite]
  
2006-2019 © Contre-Regards
Conçu par OnEric Studio
 
%d blogueurs aiment cette page :