Contre-Regards

par Michel SANTO

Le Théâtre+Cinéma de Narbonne vendu “à la casse” ?!

Sur le coup, j’ai cru que le Théâtre était à la “casse”. Manquait le prix, cependant. À le chercher imprudemment au volant de mon véhicule, j’eus droit à un concert de Klaxons où s’exprimaient toutes les nuances de notre bienveillante humanité. Ce qui faillit m’envoyer dans le décor ; et plus précisément sur le terre-plein de l’avenue Hubert-Mouly, au pied d’un magnolia. Finalement, je terminai ma course sur le parking dudit Théâtre+Cinéma. Désert et moche ! Enfin presque – désert. À l’abri des regards, bien qu’ostensiblement ivres ou shootés, de pauvres types furieusement débattaient.

Je les laissai à leur colloque pour aller voir de près cette artistique “annonce de rentrée” ;  et me plaçai pour ce faire au pied d’une volée de marches défoncées, face à ces titanesques lettres de sparadrap. Une impression de désolation dominait incontestablement l’ensemble. Comme un signal de détresse passé en contrebande… Un appel à la générosité publique !

De loin, et plus tard, c’est à une grosse “boîte” obsolète, comme on en voit dans les zones commerciales, à laquelle je pensais… La laideur est au programme de cette nouvelle saison !

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Commentaires (13)

  • Avatar

    Baylac

    |

    Ouf , je ne suis pas seule …
    Même impression, hier, en allant au cinéma !
    Impression d’être dans les débuts d’une MJC …
    A force de popularisme, on tombe dans un excès de n’importe quoi…
    Quant à l’esthétisme, oublions !
    J’ai enseigné longtemps en maternelle, je peux vous affirmer que j’ai éduqué mes élèves au beau …
    Le moindre de leur dessin était joliment encadré et mis en valeur comme une oeuvre d’art !
    Là il s’agit de bas art …
    Comment peut on présenter un nouveau théâtre aussi lamentablement !

    Reply

  • Avatar

    Martinez Auriol ,Violeta

    |

    Quelle désolation …où peut-on avoir une idée du dossier qui a conduit à ce laisser -faire ?
    APHG . Régionale ILE DE fRANCE . Mission Arts.

    Reply

  • Avatar

    JPK

    |

    J’invite toutes celles et tous ceux qui possèdent une app. , genre Photoshop, à mettre de la couleur et peut-être de la fantaisie à l’interieur de chaque lettre.
    Quelle belle exposition en perspective pour les cimaises de notre théâtre.
    Allez les filles, allez les gars, à vos écrans et montrez nous votre talent et votre sens de l’humour, la vie est belle quand on sait la regarder avec tendresse et bonne humeur.
    Clôture des envois le 30 février 2019. ?

    Reply

  • Avatar

    audois des bois

    |

    Et oui monsieur SANTO, cette gabegie et tout ce gâchis n’est que le fruit de la calamiteuse gestion de vos amis socialos Bascou et consort…
    Bientôt on aura narbovia à coté de l’aspirateur…bref rien de neuf sous le soleil narbonnais que vous aimez tant…avec les embruns marins des lagunes d’areva…où trempent quelques mouettes désabusées….allez on prend les mêmes et on continue! des Halles à la Brasserie Co on se donne la main et on chante en coeur la chanson de Brassens…Quand on est con, on est con !

    Reply

    • Michel Santo

      Michel Santo

      |

      L’êtes vous donc a ce point, pour chanter anonymement cette chanson qui vous va si bien…

      Reply

  • Avatar

    Marie-Josée NAVARRO

    |

    Moi aussi Michel j’ai vu ça encore hier, je suis passé devant. Quelle tristesse, si Maitre Mouly voyait ça, je ne sais pas ce qu’il dirait

    Reply

  • Avatar

    Durand

    |

    Je respecte vos commentaires, que je trouve trop agressifs et excessifs. Je suis abonné au théâtre et trouve que la programmation est intéressante et loin de la laideur. Auriez-vous des comptes à régler avec le théatre ?

    Reply

    • Michel Santo

      Michel Santo

      |

      Pas du tout ! Quelle idée. Le sujet de ce billet n’est pas la programmation voyons ! Il suffit de le lire…

      Reply

    • Avatar

      Durand

      |

      Encore un ton condescendant.

      Reply

  • Avatar

    guy

    |

    Ce théâtre faisait la fierté des Narbonnais, pourquoi vouloir à tout prix le barbouiller?
    Les brochures sont illisibles et en rentrant à l’intérieur on est assailli par les graffitis.
    On commence à s’abonner avant la présentation de saison. A force de vouloir réinventer la roue, on fait n’importe quoi!

    Reply

  • Avatar

    Eric_B

    |

    Bonjour,

    Qu’en est-il de l’architecte du théâtre et de ses droits ?

    Reply

Laisser un commentaire

Articles récents

Scène de la vie narbonnaise : un soir des fééries de Noël, j'ai croisé un homme seul sur une chaise roulante…

Scène de la vie narbonnaise : un soir des fééries de Noël, j'ai croisé un homme seul sur une chaise

      Dans ma petite ville, nous avons un marché de Noël aussi. Avec les mêmes baraques blanchâtres, les mêmes têtes du Père Noël, les mêmes marchandises, le même fond "musical[Lire la suite]
Scène de la vie narbonnaise : Elle était assise sous la véranda de ce bistrot du centre ville…

Scène de la vie narbonnaise : Elle était assise sous la véranda de ce bistrot du centre ville…

        Elle était assise sous la véranda de ce bistrot du centre ville où je m’étais installé pour y boire une tasse de café noir. Je l’observais, élégante et rêveuse, caress[Lire la suite]
Le temps n'est pas loin où vont revenir les langueurs universelles, les croyances à la fin du monde…

Le temps n'est pas loin où vont revenir les langueurs universelles, les croyances à la fin du monde…

    Depuis des mois, je ne lis plus que des correspondances, carnets, journaux d’auteurs : Flaubert, Gide, Malaparte, Renard, les Goncourt … (dernier achat chez mon bouquiniste : Les car[Lire la suite]
"Franchement, Michel ! à quoi bon tout ça !", me disait aussi une petite voix…

"Franchement, Michel ! à quoi bon tout ça !", me disait aussi une petite voix…

    Recommandant la lecture quotidienne d’une ou deux « pensées » de La Rochefoucauld ou de La Bruyère pour exercer sa lucidité et ne point être dupe de certaines postures social[Lire la suite]
Qui pense encore à nos 13 soldats morts il y a quatre jours à peine ?

Qui pense encore à nos 13 soldats morts il y a quatre jours à peine ?

        Qui pense encore à nos 13 soldats morts il y a quatre jours à peine dans une opération de combat menée contre nos ennemis djihadistes ; qui pense encore à leu[Lire la suite]
Scènes de la vie narbonnaise à l'entrée du passage de l'Ancre et du cloître de la cathédrale Saint Just-Saint Pasteur

Scènes de la vie narbonnaise à l'entrée du passage de l'Ancre et du cloître de la cathédrale Saint J

        Lundi dernier, était-ce le matin ou l’après-midi, je ne sais plus. Pour quelles raisons me suis-je retrouvé devant l’entrée du passage de l’Ancre, je l’ignore. Et[Lire la suite]
  
2006-2019 © Contre-Regards
Conçu par OnEric Studio
 
%d blogueurs aiment cette page :