Contre-Regards

par Michel SANTO

Les déjections canines sans “voix” dans ces législatives !

       

Dans ma petite ville, Narbonne – qui se veut grande ! –, un débat, rapporté dans la gazette locale, d’une rare intensité intellectuelle fait rage. Son objet, les déjections de la population canine  – de passage ou résidente. Sa cible ? l’arrêté du maire ne les verbalisant – leurs maîtres, pas les clebs – que sur les espaces verts du centre-ville. Ce qui suscite la fureur des riverains et commerçants de la rue Droite au motif que, privés de pelouses, les chiots et cerbères aux pedigrees les plus variés, se soulageraient contre leurs façades, devant leurs portes pour ne pas dire aux pieds de leurs clients. Un préjudice olfactif et commercial auquel une meute, pacifique, de 200 pétitionnaires demande de mettre fin en exigeant que soit rétablie la liberté canine de déféquer sur les parterres gazonnés où batifolent bambins et “bambines”… Comme on peut le renifler, ces glapissements citoyens ouvrent, au croisement des politiques sécuritaires, environnementaux, commerciales et de santé publique, un vrai débat de société. Qui méritait une petite niche dans les programmes  de ceux qui se sont présentés comme étant la voix de leur “territoire” – le refrain entendu tout au long de cette campagne législative… Ouah ! Ouah !…

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Laisser un commentaire

Articles récents

Un coup de coeur et quatre coups de gueule…

Un coup de coeur et quatre coups de gueule…

        19 Octobre. 17h 15, je prends la rue Droite — qui ne l'est pas — au départ de la place de l'Hôtel de Ville  pour attaquer mon grand tour urbain quotidien[Lire la suite]
Municipales2020 ! À Gruissan — et ailleurs ? — Codorniou se jette à l'eau !

Municipales2020 ! À Gruissan — et ailleurs ? — Codorniou se jette à l'eau !

      Codorniou rompt enfin un lourd silence qui mettait les électeurs de Gruissan, ses concurrents éventuels et les commentateurs du mundillo politique narbonnais dans un état proc[Lire la suite]
Narbonne ! Municipales2020 : Monsieur Daraud veut épurer notre petite cité !

Narbonne ! Municipales2020 : Monsieur Daraud veut épurer notre petite cité !

  Monsieur Daraud veut épurer notre petite ville. Les SDF la salissent, leurs chiens chient et puent. « Il faut les enjamber pour entrer dans les commerces du centre-ville. » Ce sont des « ind[Lire la suite]
L’ai-je déjà dit ? J’apprends à voir. Oui, je commence.

L’ai-je déjà dit ? J’apprends à voir. Oui, je commence.

          « L’ai-je déjà dit ? J’apprends à voir. Oui, je commence. Cela va encore mal. Mais je veux employer mon temps. Je songe par exemple que jamais encore je[Lire la suite]
À quoi bon inventer des histoires, les mots n’y suffiront jamais.

À quoi bon inventer des histoires, les mots n’y suffiront jamais.

  2. J’allais donc sur une plage de sable fin dont je tairai ici le nom, pour encore tenter de vivre, dans ce moment d’écriture, l’illusoire après midi d’un monde rythmé par des images et de[Lire la suite]
Faux procès et questions après la tuerie à la Préfecture de Police de Paris…

Faux procès et questions après la tuerie à la Préfecture de Police de Paris…

        Il eut donc fallu que Monsieur Castaner, dans l’instant même où l’assassinat de quatre fonctionnaires de police fût commis et l’information instantanément diffusée sur[Lire la suite]
  
2006-2019 © Contre-Regards
Conçu par OnEric Studio