Contre-Regards

par Michel SANTO

Les “grasses” feuilles de Jean Louis Debré !

9782221146347.jpg


Je croyais Jean Louis Debré président du Conseil Constitutionnel, il n’en était que le concierge. Je le pensais gardien de notre Constitution, il faisait les poubelles de la Vème. Je le savais auteur de polars, il voudrait faire l’acteur. Son prédécesseur collectionnait des godasses, il expose des “dessous”. Il ne se tâte pas entre Juppé et Lemaire, mais tâterait bien Salamé. Son père portait un entonnoir,  il nettoie des “cuvettes”. J’attendais de la “hauteur”, il s’étale comme Bachelot… Jusqu’où donc s’abaissera-t-il? Et avec lui ce dont il dit à présent tout, et demain tout le reste. Il préside, en effet, désormais, le “Conseil Supérieur des Archives”. Dans quel sous-sol de la République?

Mots-clefs : , , , ,

Rétrolien depuis votre site.

Laisser un commentaire