Contre-Regards

par Michel SANTO

Les métropoles de Toulouse et Montpellier se développent en isolat…

 

 

La récente réforme territoriale a donné aux métropoles* des compétences accrues et des capacités de dialogue importantes avec les autres échelons administratifs. Et le discours souvent entendu par leurs dirigeants fait valoir leurs capacités d’entraînement économique et social sur leurs territoires avoisinants. Une récente étude de « France Stratégie » sur les 12 plus grandes métropoles vient à point nommé, qui permet de faire le point sur cette question. Quelles sont ses principales « leçons » ?

  • Plusieurs métropoles partagent leur dynamisme avec les territoires régionaux avoisinants. Elles se caractérisent par une forte dynamique de leur zone d’emploi mais aussi des zones d’emploi contiguës et parfois des zones d’emploi plus éloignées de leur région d’appartenance. La métropole et les territoires proches semblent s’inscrire dans une logique de co-développement. Sont dans ce cas de figure les métropoles de Lyon, Nantes et Aix-Marseille
  • Certaines métropoles se développent en relatif isolat. Leur dynamisme en matière d’emploi ne s’observe pas dans les territoires régionaux environnants. Sont dans ce cas de figure les métropoles de Lille, Toulouse et Montpellier.
  • Enfin, on repère deux territoires en difficulté sur le plan de l’emploi : dans les métropoles de Rouen et Nice, la zone d’emploi de la métropole comme les territoires avoisinants voient leur emploi décroître.

Ce constat fait, les auteurs de l’étude, précise que lorsque les performances des métropoles sont partagées par leur voisinage, elle ne permet pas de conclure que cela résulte d’un effet d’entraînement. Il est impossible en effet « de déterminer si c’est la métropole qui imprime le tempo ou, à l’inverse, si elle est influencée par un contexte régional favorable ou défavorable »…

En conclusion : « La capacité des métropoles à se développer et à faire rayonner leur dynamisme sur les territoires voisins reste donc entière. »

 
 

*Métropole : en grec “ville mère”, c’est la ville principale d’une région, à la tête d’une aire urbaine importante par sa population, ses activités économiques et culturelles – sur laquelle elle exerce un rôle organisationnel. Au niveau institutionnel elle est formalisée par  un Établissement Public de Coopération Intercommunale (EPCI).

En France : 22 métropoles institutionnelles au 1er janvier 2018. Critère principal : > 400 000 habitants. De 1999 à 2014 : 1,4% de croissance de l’emploi dans les 12 plus grandes métropoles de province (0,8% sur l’ensemble du territoire)

Mots-clefs : , , , ,

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Commentaires (1)

  • Alphonse MARTINEZ

    |

    En tous cas il nee faudra pas trop compter sur Montpellier pour faire rayonner et développer notre Région . Quand on mesure le niveau de compétence des responsables mis en place au Conseil Général pour le développement des nouvelles technologies ça fait peur!!

    Reply

Laisser un commentaire

Articles récents

L'option préférentielle accordée par les collectivités locales au RCNM est-elle justifiée ?

L'option préférentielle accordée par les collectivités locales au RCNM est-elle justifiée ?

      Narbonne fut grande, capitale aussi d'une vaste province romaine. Elle ne l'est plus depuis des lustres et ne le sera plus jamais. Ce qui ne l'empêche pas d'honorablement t[Lire la suite]
Laurent Wauquiez nous sort le théorème de Georges Frêche : "Les électeurs sont des cons" !

Laurent Wauquiez nous sort le théorème de Georges Frêche : "Les électeurs sont des cons" !

      Bon ! je ne vais pas en rajouter à la "déferlante" de féroces critiques qui s'abattent sur Laurent Wauquiez depuis sa désormais célèbre conférence donnée dans une "gran[Lire la suite]
Marcher dans une ville, c'est penser… avoir été quelque part, même si on ne sait pas où…

Marcher dans une ville, c'est penser… avoir été quelque part, même si on ne sait pas où…

      À La fin des années 1970, Tout va mal dans la vie de Paul Auster. Son mariage se déglingue ; l’argent manque, l'inspiration et la force d’écrire des fictions, aussi. Il[Lire la suite]