Contre-Regards

par Michel SANTO

Les Régions ont mal à leur nom ! Et PACA devient “La Région Sud”…

     

Région Sud © Muselier Twitter

 

Le conseil régional de la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur a délibéré, le 15 décembre, pour se débarrasser de son acronyme “Paca”. Plus précisément, le nom officiel reste inchangé, mais il sera précédé par l’apposition du nom “La Région Sud”, avec l’espoir d’effacer des mémoires et des “réflexes” cognitifs le peu flatteur “PACA”. Mais ce changement de nom se heurte  à un sérieux obstacle juridique. Alors qu’un décret suffit pour changer le nom d’une commune ou d’un département, il faut passer, en effet, par une loi pour modifier celui d’une région¹.  Et la procédure est aussi longue que périlleuse. On se souvient de la tentative (en 2004)  de Georges Frêche pour remplacer le Languedoc-Roussillon par Septimanie, et de son retentissant échec.

Renaud Muselier a donc choisi une autre voie, plus pragmatique : la région continuera de s’appeler Provence-Alpes-Côte d’Azur, mais ce nom sera désormais précédé, dès janvier 2018, de l’apposition “La Région Sud”. Comme l’explique le président du Conseil Régional, “le but n’est pas de changer de nom, mais de faire entrer dans les esprits et les réflexes cette “Région Sud”. Le pari étant fait que “La Région Sud” devienne progressivement l’expression courante et fasse disparaître l’acronyme “PACA”.

Il s’agit donc d’une marque ombrelle et non d’un changement de nom, et, tout naturellement, elle a été déposée à l’Inpi (Institut national de la propriété industrielle). Cela dit, l’État et ses services extérieurs, eux, continueront, évidemment, à utiliser le nom officiel de la Région (PACA).

Un dernier point concernant les conséquences de cette initiative sur la “communication” de sa voisine, la Région Occitanie-Pyrénées-Méditerranée. Une Région qui dispose d’une marque “Sud de France” pour valoriser ses “productions” qui, de fait, se trouve ainsi phagocytée, comme l’Occitanie toute entière. Un beau coup politique et, au passage, une petite leçon de marketing institutionnel. J’observe que d’autres présidents de Région se trouve confrontés à ce genre de contradictions entre leurs nouveaux noms et des référents historiques autrement plus déterminants dans le choix de destinations touristiques ou l’identité de productions agricoles, notamment. Ainsi, ddans un communiqué paru cette semaine, Jean Rottner, le président de la région “Grand Est”, appelle le site Trip Advisor à changer son système de localisation. Le président de la région Grand Est prône le retour du nom Alsace sur le site touristique. “” Les appellations historiques de ces territoires constituent (…) tant pour les visiteurs de Trip Advisor que pour les établissements qui y sont référencés des éléments indissociables de l’identité de ces territoires.” 

¹Si la loi NOTRe du 7 août 2015 a prévu un changement de nom par décret en Conseil d’Etat après consultation du conseil régional, cette procédure ne s’applique qu’aux seules régions redécoupées par la loi ; ce qui n’est pas le cas de la Région “PACA”

 

Mots-clefs : , , , , , ,

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Laisser un commentaire

Articles récents

Scène de la vie narbonnaise : un soir des fééries de Noël, j'ai croisé un homme seul sur une chaise roulante…

Scène de la vie narbonnaise : un soir des fééries de Noël, j'ai croisé un homme seul sur une chaise

      Dans ma petite ville, nous avons un marché de Noël, comme partout dans ce pays. Avec les mêmes baraques blanchâtres, les mêmes têtes du Père Noël, les mêmes marchandises, le mê[Lire la suite]
Scène de la vie narbonnaise : Elle était assise sous la véranda de ce bistrot du centre ville…

Scène de la vie narbonnaise : Elle était assise sous la véranda de ce bistrot du centre ville…

        Elle était assise sous la véranda de ce bistrot du centre ville où je m’étais installé pour y boire une tasse de café noir. Je l’observais, élégante et rêveuse, caress[Lire la suite]
Le temps n'est pas loin où vont revenir les langueurs universelles, les croyances à la fin du monde…

Le temps n'est pas loin où vont revenir les langueurs universelles, les croyances à la fin du monde…

    Depuis des mois, je ne lis plus que des correspondances, carnets, journaux d’auteurs : Flaubert, Gide, Malaparte, Renard, les Goncourt … (dernier achat chez mon bouquiniste : Les car[Lire la suite]
"Franchement, Michel ! à quoi bon tout ça !", me disait aussi une petite voix…

"Franchement, Michel ! à quoi bon tout ça !", me disait aussi une petite voix…

    Recommandant la lecture quotidienne d’une ou deux « pensées » de La Rochefoucauld ou de La Bruyère pour exercer sa lucidité et ne point être dupe de certaines postures social[Lire la suite]
Qui pense encore à nos 13 soldats morts il y a quatre jours à peine ?

Qui pense encore à nos 13 soldats morts il y a quatre jours à peine ?

        Qui pense encore à nos 13 soldats morts il y a quatre jours à peine dans une opération de combat menée contre nos ennemis djihadistes ; qui pense encore à leu[Lire la suite]
Scènes de la vie narbonnaise à l'entrée du passage de l'Ancre et du cloître de la cathédrale Saint Just-Saint Pasteur

Scènes de la vie narbonnaise à l'entrée du passage de l'Ancre et du cloître de la cathédrale Saint J

        Lundi dernier, était-ce le matin ou l’après-midi, je ne sais plus. Pour quelles raisons me suis-je retrouvé devant l’entrée du passage de l’Ancre, je l’ignore. Et[Lire la suite]
  
2006-2019 © Contre-Regards
Conçu par OnEric Studio