Contre-Regards

par Michel SANTO

Les vérités que l’on ne veut pas voir…

Alain Rollat, ancien journaliste au Monde de 1977 à 2001, écrivait ceci, le 6 février 2004, à Henri Maler, d’Acrimed : « …Les manuels de journalisme sont bourrés d’exemples de ces vérités que l’on ne sait pas voir, que l’on ne veut pas voir, que l’on voit mais que l’on ne peut pas ou ne veut pas dire… »
C’est ce qui m’est arrivé dans un billet d’humeur j’ai usé à l’égard du même Alain Rollat de moyens qui, à la relecture, m’apparaissent, aujourd’hui, peu glorieux.
Comment ne pas avoir vu, en effet, que, dans son dernier bouquin, “L’assassinat raté de Georges Frêche”, il s’agissait moins, comme je m’en irritais, d’un plaidoyer en faveur de ce dernier que
de l’analyse du traitement médiatique de sa « sortie » sur les sous-hommes. Et pourquoi n’avoir pas dit, surtout, comme me le permettait son ouvrage, qu’en posant de manière implicite l’équation, non seulement absurde mais ridicule, GF=Le Pen, les médias contribuaient ainsi à masquer la véritable personnalité du président de la région  languedoc-roussillon. Un personnage certes hors du commun et certainement pas raciste, de gauche par nécessité et de nulle part par vocation, mais un personnage qui, par son cynisme sans retenu, incarne l’essence même du “politique” quand il se coupe de tout référent moral, si modeste soit-il.
C’est cela que je visais dans ce billet. Et que, par négligence et irrespect à l’égard du travail d’Alain Rollat, j’ai manqué. L’honnêteté intellectuelle exigeait que cela soit dit et le disant de préciser ma pensée. C’est fait !

 

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Laisser un commentaire

Articles récents

Quelques notes prises  au fil des jours…

Quelques notes prises au fil des jours…

    Ai noté ceci : Le 4 février : Toujours du grand Jules Renard, dans son journal : «Il y a des gens qui, toute leur vie, se contentent de dire : « Évidemment ! Parfaitement ! C'est ho[Lire la suite]
Narbonne ! Municipales2020 : la piqure de rappel du PCF à ses électeurs et alliés…

Narbonne ! Municipales2020 : la piqure de rappel du PCF à ses électeurs et alliés…

        L’on ne saurait reprocher aux communistes narbonnais de la constance dans l’expression publique de leur stratégie politique. Pour eux, l’apolitisme – le terme apa[Lire la suite]
Scènes de la vie narbonnaise et d'ailleurs : un spectacle qui réveille toujours en moi un profond sentiment d’hostilité envers mes semblables…

Scènes de la vie narbonnaise et d'ailleurs : un spectacle qui réveille toujours en moi un profond se

            Il est 10 heures 30, ce matin. À travers la grande baie de mon bureau surplombant les toits, la place et les rues qui font ma géographie quoti[Lire la suite]
Affaire Griveaux : Dans certaines circonstances, un homme peut-il tout se permettre et tout détruire ?

Affaire Griveaux : Dans certaines circonstances, un homme peut-il tout se permettre et tout détruire

    Ce qu’a fait Monsieur Griveaux, alors qu’il occupait les fonctions de porte-parole du gouvernement, rattaché au Premier ministre : réaliser une vidéo révélant ses parties intimes à un[Lire la suite]
Narbonne ! Municipales2020 : Echos de campagne…

Narbonne ! Municipales2020 : Echos de campagne…

Narbonne. Hôtel de ville. « Deux grosses prises » pour madame Granier-Calvet, titrait l’Indépendant, l’autre jour. Lecture faite, ce n’était pas d’un concours de pêche aux thons dont il était rend[Lire la suite]
Narbonne ! Municipales2020 : Nul ! Nul ! et Nul…

Narbonne ! Municipales2020 : Nul ! Nul ! et Nul…

    Finalement, quand on y réfléchit bien, la politique se résume à une seule passion : le goût du pouvoir ; et l’assouvir suppose que, par celui (ou celle) qui l’éprouve, soient clairem[Lire la suite]
  
2006-2020 © Contre-Regards
Conçu par OnEric Studio