L’esprit en débandade et la sottise à son apogée…

 

 


On dit souvent de nos enfants et petits enfants « qu’ils font des caprices », les « intéressants » ; qu’ils cherchent toujours à « attirer l’attention » : par des pitreries ou en faisant des bêtises. Ce faisant, ils nous amusent et sommes « tout sourire ». Ces traits de caractère on les retrouve aussi chez les « grands », les adultes, et les hommes et les femmes « engagés », en particulier, et surtout en politique, d’ailleurs. Et quand ils s’exposent en artiste ou philosophe « critique », comme dans ma petite cité hier encore, ils ne montrent, l’esprit en débandade, que suffisance et sottise. À l’inverse de mes petits enfants, ils ne m’amusent guère, ne me font pas rire. Mais alors pas rire du tout !

 

Mots-clefs : , ,

Rétrolien depuis votre site.

Laisser un commentaire

Articles récents

%d blogueurs aiment cette page :