Contre-Regards

par Michel SANTO

L’éthique à géométrie variable de trois députés de l’Hérault ! | Contre-Regard.com

7777130731_des-gendarmes-devant-le-casier-judiciaire-national-a-nantes-en-2005-illustration


Trois députés de l’Hérault : Christian Assaf, Fanny Dombre-Coste et Frédéric Roig sont parmi les signataires d’un l’amendement qui  interdit aux personnes condamnées pour corruption, trafic d’influence ou des infractions fiscales de se présenter à une élection. Une autre députée de la Région Occitanie, la Tarn-et-Garonnaise, Valérie Rabault  a également voté ce texte. Mais, parce qu’il y a un mais, seuls les élus locaux sont concernés. Pas les signataires, ni leurs collègues députés et sénateurs. Décidément, le Président du groupe PS à la Région Occitanie qu’est aussi Christian Assaf est toujours très allant quand il s’agit d’imposer notamment des règles éthiques… aux autres !


Source: Laurent Dubois de Midi-Pyrénées Politique France 3 (ici)

Mots-clefs : , , , , ,

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Commentaires (2)

  • Hussein Bourgi

    |

    Bonjour

    Si vous aviez cherché, vous auriez constaté que le sujet que vous soulevez a fait l’objet de discussions en séance, et que celles-ci ont eu des échos dans les médias et sur blogs.

    Pour que cette disposition puisse concerner aussi les parlementaires, il convient d’en passer par une loi dite organique.

    Comme vous le savez les parlementaires incarnant le pouvoir législatif, tout ce qui concerne leur statut ne peut être modifié par une loi dite « ordinaire » mais obligatoirement par une loi dite « organique ».

    Pour être complet, Fanny Dombre-Coste a d’ores et déjà annoncé qu’elle allait entamer les démarches idoines pour qu’une proposition de loi organique soit déposée dans les plus brefs délais.

    Dans l’espoir d’avoir éclairé votre lanterne …

    Reply

    • Michel Santo

      Michel Santo

      |

      Ma lanterne était déjà éclairé sur ce point Hussein Bourgi ! Comme l’a été celle des députés en question par le ministre Sapin lui même, qui a rejeté ces amendements au nom du gouvernement en faisant judicieusement observer aux intéressés ceci : « Nous donnerions une curieuse image si les députés adoptaient des dispositions qui ne s’appliquaient pas à eux et qui ne sont pas valables pour les prochaines législatives. A l’extérieur, vous donneriez l’impression d’être dur avec tout le monde sauf pour les membres du Parlement ». Tout en précisant et tout aussi judicieusement : « Il est dommage que les tenants de cette modification ne l’aient pas proposé au moment, c’est-à-dire il y a quelques mois, lorsque cet hémicycle débattait des textes relatifs aux élections présidentielles et législative. » Le moins que l’on puisse dire est que ce « coup » politique foireux, parce que c’est bien de cela dont il s’agit, manifeste une méconnaissance de la procédure législative de nos trois députés, ce qui est tout de même accablant; et un sens du timing qui se rapproche de la « provocation » à l’égard des autres élus de la République. Une provoc qui, par effet compensatoire si je puis dire, se retourne contre eux; en toute justice… Bonne soirée !

      Reply

Laisser un commentaire

Articles récents

Marcher dans une ville, c'est penser… avoir été quelque part, même si on ne sait pas où…

Marcher dans une ville, c'est penser… avoir été quelque part, même si on ne sait pas où…

      À La fin des années 1970, Tout va mal dans la vie de Paul Auster. Son mariage se déglingue ; l’argent manque, l'inspiration et la force d’écrire des fictions, aussi. Il[Lire la suite]
Au Château , on veut sauver les librairies indépendantes…

Au Château , on veut sauver les librairies indépendantes…

Le croquis de la semaine de Denis Carrière :         Lire aussi : "À Narbonne, comme ailleurs, des librairies indépendantes de centre-ville menacées…" en cli[Lire la suite]
Bruxelles, formes d’une ville en forme…

Bruxelles, formes d’une ville en forme…

    Marie Demunter et Laurent Bonneau publient Bruxelles, un livre de photos et dessins dont le sujet est la capitale de la Belgique et de l’Europe. On avait déjà vu Laurent Bonneau[Lire la suite]