Contre-Regards

par Michel SANTO

L’Europe des banlieues.


Après plusieurs jours de violence, le quartier …1…, ville ouvrière et cité-dortoir au sud de..2.. , semble avoir retrouvé le calme. La mort d’un jeune du quartier, tué par la police le 7 mai, avait provoqué des heurts avec les forces de l’ordre. Si les événements de..1..ont rappelé la situation difficile des quartiers populaires – en témoigne la réaction de l’ancien évêque de..3.. , , soulignant que “ce n’est pas avec la police que l’on éteint les brasiers sociaux”

Dans son éditorial du 10 mai, le quotidien ..4..dénonce aussi l’instrumentalisation qui est faite de cet épisode par la classe politique.  Le journal estime par ailleurs que les causes de ce type de violence proviennent essentiellement de l’absence de politique sociale dans ces quartiers. 

Des violences qui n’enflamment pas encore le 9.3, comme on pourrait le penser à la lecture de cet extrait, mais le Portugal du social-démocrate Socrates. Une convergence sociale européenne de plus…  


NB : 1 (Bela Vista à Setúbal) 2 (Lisbonne) 3 (Setúbal) 4  (
Diário de Notícias)

Rétrolien depuis votre site.

Laisser un commentaire