Contre-Regards

par Michel SANTO

LGV Bordeaux-Toulouse : Trop chère : copie à revoir !

   

LGV actus ! La tendance qui semble se dessiner à la Commission d’orientation des infrastructures*, qui devrait rendre ses conclusions au gouvernement le 25 Janvier, concernant le Sud Ouest est d’écarter la ligne à grande vitesse entre Bordeaux et Toulouse. Son coût, estimé à 8 milliards d’euros pour environ 200 kilomètres, serait rédhibitoire.** Par contre, la Commission serait favorable à un aménagement de la ligne existante qui permettrait de gagner environ 30 minutes pour un investissement beaucoup plus raisonnable. C’est d’ailleurs ce que réclament les opposants à ce projet de liaison directe à grande vitesse entre Paris et Toulouse, par Bordeaux. (source : Usine Nouvelle ici)

*Le rôle du cette structure est important. Inspirée de la commission Mobilités 21, dite “commission Duron” du nom de son président, elle doit établir, au terme de ses auditions, un tri plus efficace dans la programmation des projets de grandes infrastructures (canal Seine-Nord, LGV Bordeaux-Toulouse, A45, etc.) Son objectif, indique le gouvernement, est de “définir sous deux mois une stratégie et une programmation soutenables des actions à mener dans la prochaine décennie dans le domaine des transports et des mobilités”. Une fois la loi de programmation votée en 2018, ce comité aura vocation à observer le respect des engagements législatifs.

**Le président de cette commission, Philippe Duron, (l’ancien député PS) avait déjà défendu ce point de vue dans un rapport remis au premier ministre de l’ancien gouvernement de François Hollande.

 

Mots-clefs : , , ,

Rétrolien depuis votre site.

Laisser un commentaire