Contre-Regards

par Michel SANTO

Mark Twain et la France.

 

Le contre-regard de Mark Twain sur la France et les français, présenté par l’ami blogueur P.H.Thoreux. ( Extraits )

 

« Évidemment, Mark Twain cultive avec délectation la caricature. N’empêche, à bien y réfléchir, il n’a pas complètement tort. Les haines assez binaires qu’on voit encore de nos jours s’exprimer lors de maintes confrontations idéologiques ou sociales, témoignent de cet esprit de querelle et de détestation réciproque. Le renvoi permanent de tout débat, aux sombres références des années quarante, est également un stigmate de cette tendance à diaboliser l’autre, de cette vraie névrose qui consiste à s’obséder de manière manichéenne et ridicule sur la distribution des rôles de salauds et de héros. Au plan politique enfin, peu de pays cultivent encore avec autant d’obstination que nous, le fantasme rétrograde de la lutte des classes, et du Grand Soir.

 

L’autre sujet d’étonnement de l’écrivain américain est l’aptitude apparente du peuple français à se soumettre aux dirigeants « à poigne », et d’une manière générale aux grands principes intangibles. Capables de se muer en tigres s’ils sont contrariés ou simplement laissés un peu trop libres, les Français sont des lapins faciles à dresser pour ceux qui savent s’y prendre. Ainsi Louis XVI, trop faible et dont ce n’était pas « le style de faire les choses au bon moment » se trouva submergé par un torrent de violence, qui lui fit perdre la tête en même temps qu’il mit à bas l’ancestrale monarchie dont il était l’héritier maudit. Napoléon en revanche, « qui porta l’esprit militaire jusqu’aux cimes de la perfection, lorsqu’il le jugea bon, fit reprendre à la nation son ancienne peau de lapin, lui mit son pied sur le cou, et les Français le glorifièrent pour cela. » 

Au passage, Mark Twain observe que « s‘il est convenablement discipliné et entrainé » le Français peut devenir « le plus redoutable des soldats« , et que si on exploite habilement sa vanité on le rend « capable de tenter des miracles dans tous les domaines, art, industrie, politique, littérature…« 

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Laisser un commentaire

Articles récents

Ne plus vouloir porter la forme entière de l'humaine condition...

Ne plus vouloir porter la forme entière de l'humaine condition...

        Si j'en crois Montaigne, chaque homme porte la forme entière de l'humaine condition. Ainsi la rédaction de ce billet me ferait connaître les mêmes angoisses q[Lire la suite]
Histoire de Géo : Madame Delga et monsieur Saurel "se chauffent" sur les ondes...

Histoire de Géo : Madame Delga et monsieur Saurel "se chauffent" sur les ondes...

      En pleine semaine d'un mois d'août caniculaire, madame Delga et monsieur Saurel se chauffaient sur les ondes, tandis que le pékin moyen, résident permanent ou pas de ce[Lire la suite]
Il faut avoir lu beaucoup de livres pour savoir ceux qui en valent la peine…

Il faut avoir lu beaucoup de livres pour savoir ceux qui en valent la peine…

          C'est le rituel de tous mes matins, avant toutes choses et parfois même avant ma première tasse de café : prendre un ou deux livres du "premier rayon" d[Lire la suite]
Café du matin, place de l'hôtel de ville...

Café du matin, place de l'hôtel de ville...

    "Je ne fumerais pas, je ne lirais pas ni n'écrirais, j'attendrais. Ou je me réciterais du Laforgue, en cédant sans scrupule à ce penchant qui exige qu'en toutes choses, je mê[Lire la suite]
#Whitegaucho, le symptôme d'une gauche en crise d'identité intellectuelle et politique...

#Whitegaucho, le symptôme d'une gauche en crise d'identité intellectuelle et politique...

  Depuis plusieurs jours, les réseaux sociaux sont mobilisés par les promoteurs du hashtag #Whitegaucho, pour stigmatiser une "gauche blanche" qui voilerait (c'est volontairement que j'utili[Lire la suite]
Quand la "vidéosphère" dépolitise les sujets – nous ! – en présidentialisant les thèmes…

Quand la "vidéosphère" dépolitise les sujets – nous ! – en présidentialisant les thèmes…

                Quand, en ce mois d'août caniculaire, j’ouvre Facebook, notamment, j’ai l’impression que tout tourne autour de la figure d[Lire la suite]
%d blogueurs aiment cette page :